Clermont-Ferrand - Strasbourg (10 novembre 2001)

 

Match comptant pour la huitième journée du championnat de division 1 2001/2002.

Il reste cinquante secondes à jouer, le public des Sangliers est debout, les Strasbourgeois vont repartir avec leur première défaite de la saison... et Jesse Saarinen d'un tir balayé crucifie Fabien Chardon masqué et plonge la patinoire toute entière dans le désarroi.

La partie avait fort bien débuté pour les visiteurs qui bénéficiaient rapidement d'un tir de pénalité suite à un plongeon d'Eric Jenkins bloquant la rondelle devant l'enclave. Clermont réagissait bien et sur une frappe d'Erik Marinov, Äikää relâchait le palet que l'opportuniste Pageau poussait au fond. La partie restait équilibrée au gré des trop nombreuses pénalités et Strasbourg emportait la première manche, la défense des Sangliers s'inclinant en toute fin de tiers.

Le deuxième acte permettait au coach Martin Cadorette très remonté d'ouvrir son compteur personnel, renouant avec des qualités de buteur déjà exprimées ici jadis. Mais les Clermontois allaient encore devoir courir après le score suite à une contre-attaque alsacienne et une frappe relâchée par Chardon. 3-2 à l'entame du troisième tiers que les Clermontois débutaient de la meilleure des façons. Jugez-en plutôt : Vosta, très discret jusqu'ici, partait en solo, fixait deux défenseurs derrière la cage puis, relayé par Roux, faisait le tour de celle-ci avant de mystifier Äikää en logeant le palet entre le poteau et le patin du gardien finlandais... Un super boulot signé du meilleur buteur de Nationale 1, monsieur Ondrej Vosta ! Sur leur lancée, les Sangliers enfonçaient le clou sur une superbe contre-attaque Michou-Barrette conclue par ce dernier... Clermont était devant et Strasbourg à l'agonie mais à cinquante secondes du gong... Vous connaissez la suite !

Les points positifs sont légion à l'issue de ce "test-match" : On a retrouve un VRAI public en osmose avec le groupe ainsi qu'une équipe compacte et soudée dans l'adversité face à un ténor de ce championnat. Mes étoiles du jour iront à Chardon auteur d'un bon match, à la paire Michou-Barrette de nouveau en verve, à la confirmation du grand talent d'Erik Marinov (aucune pénalité et quelle efficacité !) ainsi qu'à la bonne sortie de Saint-Aubin qui s'adapte fort bien à son nouveau poste d'arrière.

Compte-rendu signé Olivier

 

Clermont-Ferrand - Strasbourg 4-4 (1-2, 1-1, 2-1)

Arbitrage de Stéphane Rousselin assisté de Pascal Telliez et Guillaume Barthe. 600 spectateurs.

Pénalités : Clermont-Ferrand 22', Strasbourg 18'+10'.

Évolution du score :

0-1 à 05'13" : Desrosiers (tir de pénalité)

1-1 à 06'53" : Pageau (sup. num.)

1-2 à 18'02" : MacLennan assisté de Flinck et Bazany

2-2 à 20'21" : Cadorette assisté de Michou (sup. num.)

2-3 à 26'50" : Schuchewytsch assisté de Hohnadel et Desrosiers (sup. num.)

3-3 à 42'57" : Vosta

4-3 à 50'26" : Barrette assisté de Michou et Cadorette

4-4 à 59'14" : Saarinen assisté de Bobillier et Desrosiers

 

Retour au Championnat de France de division 1