Allemagne - Lettonie (12 février 2002)

 

Match comptant pour le tour préliminaire des Jeux Olympiques 2002.

Le match décisif pour la qualification en deuxième phase débute de façon idéale pour les Allemands en trompant Arturs Irbe par deux fois en un peu plus de quatre minutes par la grâce de la technique de Martin Reichel et de la volonté de Len Soccio. Les Lettons espéraient sans doute mieux de l'arrivée providentielle de leur gardien étoile, mais ne se laissent pas abattre pour autant. Une jolie feinte et une bonne passe de Nizivijs, qui exploite le mauvais placement allemand, libèrent Aigars Cipruss qui bat Seliger de près.

Les Allemands répètent leur meilleure entame en deuxième période pour se détacher définitivement grâce à Stefan Ustorf, qui exploite une passe hasardeuse d'Astasenko dans sa propre zone défensive. À la mi-match, Kathan surgit du coin et déclenche un tir violent sur la transversale. Il faut attendre la décision du juge vidéo pour confirmer que le palet est bien retombé derrière la ligne et accorder le but. Dès lors, les Allemands se recroquevillent en défense, employant leur tactique à quatre défenseurs et un forechecker qui réussit toujours aussi merveilleusement son entreprise de destruction du jeu adverse. Il faut également souligner la nouvelle bonne performance de Marc Seliger, qui s'interpose à tous les tirs lettons tout au long du troisième tiers.

La révélation de ce tour préliminaire pourrait cependant laisser sa place à Olaf Kölzig maintenant que les Allemands sont qualifiés pour la phase finale. En plus du retour de Marco Sturm, ceux-ci pourront aussi compter sur Jochen Hecht (Edmonton), ainsi que sur Mirko Lüdemann (Cologne), désormais suffisamment remis pour pallier l'absence de Jörg Mayr, dont la mâchoire a été fracturée par un palet face aux Slovaques. Les deux joueurs qui feront les frais de l'arrivée de Kölzig et Hecht seront les jeunes Robert Müller et Andreas Morcziniectz, qui sortiront de l'effectif mais resteront à Salt Lake City avec l'équipe.

 

Commentaire d'après-match :

Hans Zach (entraîneur de l'Allemagne) : "Je suis fier de mon équipe. Tous ont joué avec sang-froid et engagement. Maintenant nous voulons énerver encore quelques autres équipes."

Stefan Ustorf (attaquant de l'Allemagne) : "Il faut être réaliste. Des équipes comme la Lettonie et la Slovaquie ont plus de talent que nous. Elle sont plus puissantes offensivement, donc nous devons essayer de les contenir et nous occuper en priorité de notre propre zone. Je pense que la Lettonie a fait notre jeu en se refusant tout au long de la soirée à balancer le palet loin devant. Nous avons très bien exécuté notre plan. C'était peut-être un petit peu ennuyeux à regarder, mais c'était très efficace."

 

Allemagne - Lettonie 2-3 (1-1, 1-1, 0-1)

Mardi 12 février à 19h00 à la Peaks Ice Arena de Provo. 6574 spectateurs.

Arbitrage de Rami Savolainen (FIN) assisté de Panu Bruun (EST) et Johan Norrman (SUE).

Pénalités : Allemagne 10' (2', 2', 6'), Lettonie 10' (4', 0', 6').

Tirs : Allemagne 29 (11, 12, 6), Lettonie 26 (8, 7, 11).

Évolution du score :

1-0 à 02'21" : Reichel assisté d'Abstreiter.

2-0 à 04'07" : Soccio assisté de Kathan et Morczinietz.

2-1 à 06'34" : Cipruss assisté de Nizivijs et Macijevskis.

3-1 à 22'56" : Ustorf.

4-1 à 33'57" : Kathan assisté de Soccio.

 

Allemagne

Gardiens : Marc Seliger.

Défenseurs : Christoph Schubert - Erich Goldmann ; Daniel Kunce - Christian Ehrhoff ; Dennis Seidenberg - Andreas Renz.

Attaquants : Jan Benda - Stefan Ustorf - Jürgen Rumrich ; Klaus Kathan - Len Soccio - Andreas Morczinietz ; Daniel Kreutzer - Tobias Abstreiter - Martin Reichel ; Mark MacKay - Wayne Hynes - Andreas Loth.

Entraîneur : Hans Zach.

Lettonie

Gardiens : Arturs Irbe.

Défenseurs : Atvars Tribuncovs - Sergejs Maticins ; Olegs Sorokins - Rodrigo Lavins ; Viktors Ignatjevs - Igors Bondarevs.

Attaquants : Aleksandrs Kercs - Vyacheslavs Fanduls - Aleksanders Belavskis ; Aleksanders Nizivijs - Aigars Cipruss - Aleksanders Macijevskis ; Gregorijs Pantelejevs - Harijs Vitolins - Leonids Tambijevs ; Kaspars Astasenko - Aleksanders Semjonovs - Sergejs Senins.

Entraîneur : Curt Lindström.

 

Retour aux Jeux Olympiques 2002