Besançon - Rouen (19 février 2002)

 

Finale de la Coupe de France 2002.

On n'en est plus à une surprise près dans cette Coupe de France, et les clubs d'élite sont désormais bien prévenus. Rouen a jusqu'ici parfaitement maîtrisé cette compétition, et enregistre de plus le retour de Guillaume Besse, revenu la veille de Salt Lake City. Mais les hommes d'Alain Pivron sont sur un nuage et ont mobilisé toute une ville autour de cette finale. Parmi les onze étrangers, ce sont encore les Finlandais qui sont les plus en vue, et notamment Kohvakka qui passe de la droite à Sinkkonen pour l'ouverture du score après un peu plus de quatre minutes de jeu. Ménard multiplie les parades face aux lancers rouennais et le public se prend à rêver à un nouvel exploit.

Mais après douze minutes de jeu, Pajonkowski égalise au milieu d'une marée humaine dans l'enclave. Les deux équipes semblent devoir se diriger vers les vestiaires sur un score de parité quand, à dix-neuf secondes de la fin, Besse donne l'avantage à Rouen d'un tir dévié. Dès lors, la situation se complique pour les Bisontins, qui craquent en début de deuxième tiers-temps en encaissant trois buts en l'espace d'une minute, par Carlsson qui arrivait à deux de front avec Paradis, par Pajonkowski complètement démarqué qui a la cage ouverte, et enfin par Doucet qui ajoute son but syndical. Alain Pivron demande alors un temps mort pour calmer le jeu, mais peu après, Billard et Besse marquent à leur tour à seize secondes d'intervalle. Besançon fait alors en sorte d'éviter le naufrage et n'encaisse plus qu'un dernier but de Pajon.

 

Commentaire d'après-match :

Yvan Jurzynek (Besançon) : "A un moment, on a été complètement perdu, on a pris l'eau de toutes parts. Ils ont enfilé les buts, et ensuite on a surtout essayé de ne pas prendre une valise. C'est difficile à digérer de perdre comme ça, mais on a été au bout de l'aventure."

 

Besançon - Rouen 1-8 (1-2, 0-6, 0-0).

Évolution du score :

1-0 à 04'37" : Sinkkonen assisté de Kohvakka et Edinger.

1-1 à 12'23" : Pajonkowski.

1-2 à 19'41" : Besse assisté de Pajonkowski.

1-3 à 22'59" : Carlsson assisté de Paradis et Pajonkowski.

1-4 à 23'35" : Pajonkowski assisté de Carlsson et Paradis.

1-5 à 23'56" : Doucet.

1-6 à 27'36" : Billard assisté de Kevorkian et Bessard du Parc.

1-7 à 27'52" : Besse assisté de Carlsson.

1-8 à 35'24" : Pajonkowski assisté de Besse et Carlsson.

 

Retour à la Coupe de France