Pays-Bas - Kazakhstan (14 avril 2002)

 

Match comptant pour les championnats du monde 2002 de division I, groupe A à Eindhoven.

Lors du premier match directement contre leurs hôtes, les Kazakhs ne laissèrent pas le temps aux Néerlandais de prendre la partie à leur compte. Après trois minutes et douze secondes, Anatoli Filatov ouvrait le score seul devant le gardien Nijland. Un peu plus de 180 secondes plus tard, alors que Leo Van Den Thillart purgeait une pénalité, c'est Sergueï Nevstruyev qui doublait la mise ! Un but sous l'entière responsabilité du portier batave car, après qu'il eut fait l'arrêt, le palet passa la ligne lorsqu'il se relève... Le petit quart d'heure qui suivit fut assez équilibré avec des Néerlandais qui ne voulaient pas laisser les spectateurs sur une mauvaise impression. Celle qui voudrait que l'on se relâche complètement après un tel coup du sort. Pour preuve, Tom Hartogs vit l'un de ses tirs heurter la transversale !

C'est Dave Livingston (39 ans) qui fit le premier se lever les spectateurs à la reprise, mais Roman Krivomazov sauva son camp. Hélas pour les Oranges, ce furent encore les Kazakhs qui allaient marquer par l'intermédiaire d'Andreï Svenkov. Un contre de Fedor Polichtchuk qui envoyait son buteur tromper une troisième fois Marcel Nijland. A 27'19", Vitali Tregubov se prenait le droit de chauffer le banc de la prison kazakhe suite à un "retenir". Les Néerlandais ne laissèrent donc pas filer cette supériorité numérique, et Mark Bultje redonnait du baume au cur à sa sélection dans la minute qui suivit. Encore empêchéz par des prisons, les Pays-Bas ne purent pleinement profiter de ce retour au tableau d'affichage malgré deux bonnes chances de Eimers et Hartogs.

Dans le dernier tiers, les Hollandais firent jeu égal avec leurs adversaires. Sur un de leurs jeux de puissance, Roman Krivomazov frustra les attaquants bataves. Sur une nouvelle supériorité numérique, le palet qui traînait dans la défense kazakh fut attrapé par Hartogs qui le glissait à Livingston qui battait Roman Krivomasov dans la partie supérieure du filet : 2-3 à moins un quart d'heure de la fin. Autant dire que la fin du match fut chaude pour les ex-Soviétiques. Les Néerlandais eurent au moins trois chances d'égaliser, en vain. Et nous savons tous que les équipes qui se jettent à corps perdus finissent par se faire avoir sur un contre. Ce fut le cas. Le nom du bourreau : Sergueï Alexandrov. Ce but fut le dernier de la rencontre. Un match que les Oranges ont démarré trop nerveusement et que les Kazakhs ont eux su gérer, malgré une moyenne d'âge peu élevée.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Conférence de presse :

Manfred Wolf (entraîneur des Pays-Bas) : "Nous avons commencé le match bien trop nerveusement. Cela a permis aux Kazakhs de marquer deux buts. Au fur et à mesure du match, nous nous sommes améliorés et nous avons même eu quelques bonnes chances d'égaliser dans le troisième tiers-temps. Nous avons cédé le gain du match à la fin mais je suis vraiment satisfait du jeu de l'équipe nationale hollandaise. Notre objectif dans ce tournoi est de nous maintenir dans la division mais aussi de faire progresser certains jeunes. Mention à Dennis ten Bokkel, un des jeunes qui a bien jouer".

Boris Alexandrov (entraîneur du Kazakhstan) : "Nous avons marqué les deux premiers buts qui nous ont donné une chance de gagner le match. Notre attaque était plus rapide que les Néerlandais, ce qui les a forcés à commettre quelques fautes qui nous aidés pour la victoire. J'ai aimé le jeu des Pays-Bas, et je pense qu'ils obtiendront des succès dans les matches suivants. Ce sera aussi le cas pour notre équipe. Vous verrez que nous nous améliorons au cours de cette semaine. Je suis satisfait de notre bon début de tournoi."

 

Pays-Bas - Kazakhstan 2-4 (0-2, 1-1, 1-1)

Le 14 avril à 13h30 à Eindhoven. 1000 spectateurs.

Arbitrage de M. Aumüller assisté de MM. Saarino et Piechazek.

Pénalités : Pays-Bas 24' (12', 6', 6'), Kazakhstan 18' (8', 4', 6').

Tirs : Pays-Bas 31 (6, 8, 17), Kazakhstan 49 (17, 16, 16).

Évolution du score :

0-1 à 03'12" : Filatov assisté de Kamentsev.

0-2 à 06'28" : Nevstruyev (sup. num.) assisté de Polichshuk.

0-3 à 24'14" : Savenkov assisté de Polichshuk.

1-3 à 28'55" : Bultje (sup. num.) assisté de Jacobs.

2-3 à 45'54" : Livingston assisté de Hartogs.

2-4 à 55'15" : S. Alexandrov assisté de Kovalenko.

 

Pays-Bas

Gardien : Marcel Nijland.

Défenseurs : Bas De Haan - Leo Van Den Thillart ; Rody Jacobs - Jeffrey Van Iersel ; Jacco Landman - Peter Wagteveld ; Bob Teunissen - Alexander Schaafsma.

Attaquants : Christophe Brant - Tommie Hartogs  - Dave Livingston ; Mark Bultje - Tommy Speel - Chris Emmers ; Simon De Wit - Erik Landman - Hilbert Kroon ; Nicky Rohde - Dennis Ten Bokkel - Peter Van Biezen.

Remplaçants : Marcel Den Hartog (G).

Kazakhstan

Gardien : Roman Krivomazov.

Défenseurs : Vitali Tregubov - Oleg Kovalenko ; Denis Chemelin - Sergueï Nevstruyev ; Vitali Novopashin - Andreï Savenkov ; Valeri Obukhov - Alekseï Vassilchenko.

Attaquants : Maksim Komissarov - Pavel Kamentsev - Anatoli Filatov ; Viktor Alexandrov - Fedor Politchchuk - Sergueï Aleksandrov ; Oleg Eremeïev - Nikolaï Zarzhitsky - Sergueï Antipov ; Anton Komissarov - Roman Kozlov.

Remplaçants : Vitali Kolesnik (G), Rustam Yessirkenov et Aleksandr Gasnikov.

 

Retour aux championnats du monde 2002