Grenoble - Gap (16 novembre 2002)

 

Match comptant pour la onzième journée de la poule sud du championnat de France, Super 16.

Un mois après leur première confrontation dans les Hautes-Alpes (où les Grenoblois l'avaient emporté 6-3), Brûleurs de Loups et Rapaces se retrouvent au Pôle Sud pour ce soixante-dixième Grenoble-Gap de l'histoire, devant une patinoire à moitié remplie. Les locaux se doivent de réagir devant leur public après leur défaite chez le leader mulhousien quinze jours plus tôt. Quant aux Gapençais, ils débarquent avec un infime espoir de réaliser un hold-up après dix défaites consécutives, leur dernière (et première !) victoire remontant au 28 septembre !

Coté grenoblois, on retrouve cinq joueurs formés chez les Rapaces : les trois frères Bachelet, Deschaume et Agnel. Aucun absent majeur n'est à signaler de chaque côté, Dimitri Fokine décide néanmoins de donner un gros temps de glace aux jeunes et titularise d'entrée Arnaud Goetz dans les cages.

Le premier tiers est légèrement dominé par les Grenoblois, les Gapençais se contentant essentiellement de défendre puisque ne parvenant que rarement à produire une attaque. Malgré tout, les Rapaces parviennent à se procurer quelques actions (essentiellement sur des contres) mais pas assez dangereuses pour perturber la défense des Isérois. Ainsi, ce tiers se conclut par un score de 0 à 0, essentiellement grâce à deux très bons portiers, mais aussi à des attaquants qui peinent à construire leurs actions. Les Gapençais peuvent ainsi croire au miracle, mais il reste encore deux tiers-temps à jouer.

Dès le début du deuxième tiers, les locaux se montrent beaucoup plus incisifs, et plus particulièrement la première ligne d'attaque composée de Guillemard, Agnel et Podlaha, cette même ligne qui fut la seule à affoler la défense des jaunes lors du premier tiers. Ainsi, dès la première minute de jeu, Benjamin Agnel, formé à Gap, s'infiltre dans la défense et sert Josef Podlaha au centre qui fait mine de tirer mais choisit de contourner la cage pour marquer un but à la Wayne Gretzky à une main et entre les jambes du gardien gapençais. Les Grenoblois pensent avoir fait le plus dur, mais moins d'une minute plus tard, Franck Lallemand, suite à une passe millimétrée de Romain Moussier, contourne la cage d'Arnaud Goetz et marque, tout est à recommencer pour les bleus.

Dès l'engagement, les locaux remettent la pression sur la cage gapençaise, et à la vingt-cinquième minute, Vuoti redonne l'avantage aux siens. Alors que la domination grenobloise se faisait crescendo, c'est du revers et entre les jambes de Lukes que Franck Guillemard permet aux Isérois de faire le break. Peu avant la fin du tiers, c'est à nouveau cette première ligne qui marque, encore par Josef Podlaha, servi cette fois-ci par Guillemard. 4-1 à la fin du tiers, la messe semble dite et les Brûleurs peuvent envisager le dernier tiers sereinement.

Et dans ce tiers, c'est à nouveau le Tchèque Podlaha qui s'illustre. Tout d'abord, parfaitement servi comme souvent par Benjamin Agnel, il n'a plus qu'à loger le palet dans la lucarne. Trois minutes plus tard, c'est encore le meilleur passeur isérois (Agnel) qui sert le meilleur buteur (Podlaha), le tout en supériorité numérique. Le match tourne à la démonstration. Fokine, l'entraîneur grenoblois, décide alors de donner encore plus de glace aux jeunes. Laurent Deschaume, alors au centre de la glace, lance le junior Romain Bachelet, qui ne trouve que la botte de Lukes... Néanmoins, Xavier De Murcia avait suivi et convertit le rebond en but.

La fin du match et du calvaire est proche pour les Gapençais mais la doublette Podlaha-Agnel a encore faim. Peu après avoir buté sur le malheureux gardien suite à une action sublime, ils se reprennent avec au départ de l'action Arnaud Goetz qui lance Agnel côté gauche. Le Gapençais d'origine fonce tel un bolide vers le but en évitant les défenseurs, puis sert au millimètre Josef Podlaha pour le huitième but isérois... et le cinquième du Tchèque qui, pour fêter son quintuplé, jette sa crosse aux Irréductibles, le principal kop des Brûleurs de Loups. Le score n'évolue plus, Grenoble conserve ainsi sa deuxième place tandis que Gap s'enfonce un peu plus.

Compte-rendu signé Loïc

 

Grenoble - Gap 8-1 (1-0, 0-1, 0-1)

Samedi 16 novembre 2002 à 20h30 au Pôle Sud. 1751 spectateurs.

Arbitrage de M. Mendlowicz assisté de MM. Fontaine et Gremion.

Pénalités : Grenoble 2', Gap 4'.

Évolution du score :

1-0 à 21'00" : Podlaha assisté d'Agnel

1-1 à 21'55" : Lallemand assisté de Moussier

2-1 à 25'03" : Vuoti assisté de Saarinen et B. Bachelet

3-1 à 31'05" : Guillemard assisté de Podlaha et S. Bachelet

4-1 à 38'51" : Podlaha assisté de Guillemard

5-1 à 48'46" : Podlaha assisté d'Agnel

6-1 à 51'47" : Podlaha assisté d'Agnel (sup. num.)

7-1 à 56'50" : De Murcia assisté de R. Bachelet et Deschaume

8-1 à 58'02" : Podlaha assisté d'Agnel et Goetz

 

Retour au Super 16