Villach - Sokol Kiev (22 novembre 2002)

 

Match comptant pour le troisième tour de la Coupe Continentale 2002/2003, poule K.

En raison d'une inflammation au quadriceps, Herbert Hohenberger n'a pas fait le déplacement à Bratislava. Sans son défenseur expérimenté, et en attendant de savoir qui sera le remplaçant de Ryan Foster, récemment licencié, Villach n'a pas beaucoup d'ambitions dans ce tournoi. Cela se remarque immédiatement par la titularisation de Markus Kerschbaumer dans les buts à la place de l'habituel n1 Prohaska.

Les Autrichiens, qui n'ont pas bien joué ces dernières semaines, ne semblent pas capables de résister au Sokol Kiev, qui a clairement plus de facilité à poser son jeu. Laissé bien seul devant le gardien, Alipov prend ainsi un rebond et ouvre le score après quatre minutes de jeu. Villach entre enfin dans le match grâce aux pénalités ukrainiennes, et Lanzinger égalise mais les Autrichiens ne sont pas en reste pour ce qui est des fautes stupides. Lorsque le Sokol obtient à son tour un avantage de deux hommes, Gunko et Savenko se passent et repassent le palet à la bleue, jusqu'à ce que le second décoche un tir à ras la glace qui trompe Kerschbaumer.

Le jeu de puissance ukrainien déroule encore en deuxième période, et une passe dans l'enclave pour Alipov amène deux buts d'avance. Comme souvent ces temps-ci, c'est Wolfgang Kromp qui remet le VSV sur de bons rails, mais Gunko, de la bleue, trouve son capitaine Bobrovnikov au coin du but, qui feinte le gardien pour le 4-2.

Confortés de leur victoire dès le début du troisième tiers, les Ukrainiens, supérieurs techniquement et tactiquement, contrôlent tranquillement la situation défensivement. Les Autrichiens voudraient bien se montrer aussi posés et stoïques, mais le dernier but est un parfait exemple de leurs carences. Michael Mana y commet une grosse erreur, et sa passe derrière son but, destinée à Stewart, est interceptée par Mlynchenko, qui n'a qu'à contourner la cage pour enfoncer définitivement le clou.

 

Commentaires d'après-match

Greg Holst (entraîneur de Villach) : "Nous avons pris trop de pénalités et nos adversaires les ont très bien exploitées. Nous avons eu des occasions dans les trois tiers-temps, si nous les avions converties, peut-être le vent aurait-il pu tourner. Quoi qu'il en soit, ce tournoi est une bonne expérience pour mes joueurs."

Anatoli Stepanishchev (entraîneur du Sokol Kiev) : "La meilleure équipe a gagné. Hormis les dix premières minutes, nous avons relativement contrôlé la rencontre. Les deux équipes ont pris des pénalités, mais notre jeu de puissance était meilleur et nous a permis de construire cette victoire."

 

Villach (AUT) - Sokol Kiev (UKR) 2-6 (1-2, 1-2, 0-2)

Vendredi 22 novembre 2002 à 14h30 à la patinoire Ondrej Nepela de Bratislava. 250 spectateurs.

Arbitrage de Hannu Henriksson (FIN) assisté de Peter Istona et Karol Popovic (SVK).

Pénalités : Villach 34' (10', 8', 6'+10'), Kiev 12' (6', 4', 2').

Tirs : Villach 33 (13, 14, 6), Kiev 24 (9, 6, 9).

Évolution du score :

0-1 à 03'59" : Alipov assisté de Rublivsky (sup. num.)

1-1 à 06'36" : Lanzinger assisté de Searle et Salfi (double sup. num.)

1-2 à 14'33" : Savenko assisté de Gunko (double sup. num.)

1-3 à 28'39" : Alipov assisté de Blagoï (sup. num.)

2-3 à 33'23" : Kromp assisté de Lanzinger (sup. num.)

2-4 à 38'20" : Bobrovnikov assisté de Gunko (double sup. num.)

2-5 à 40'42" : Savenko assisté de Bobrovnikov

2-6 à 48'58" : Mlynchenko assisté de Bobrovnikov

 

Villach

Gardien : Markus Kreschbaumer.

Défenseurs : Michael Mana - Mike Stewart ; Martin Oraze - Thomas Searle ; Rene Wild - Robert Steinwender ; Philipp Pinter.

Attaquants : Wolfgang Kromp - Rod Hinks - Kent Salfi ; Nicolas Petrik - Gunther Lanzinger - Stefan Herzog ; Winfried Rac - Roland Kaspitz - Stefan Wiedmaier ; Martin Leintner - Marco Pewal - Roland Kowalczyk.

Remplaçant : Gert Prohaska (G).

Sokol Kiev

Gardien : Vadim Selivertsov.

Défenseurs : Yuri Gunko - Vassili Polonytsky ; Oleg Blagoï - Oleg Polkovnikov ; Aleksandr Pobyedonostsev - Vladimir Kirik ; Evgueni Alipov - Vladimir Chernenko.

Attaquants : Evgueni Mlynchenko - Vassili Bobrovnikov - Bogdan Savenko ; Oleg Shafarenko - Sergueï Rublivsky - Vitali Donika ; Oleg Krykunenko - Eduard Valiullin - Aleksandr Vassilievski ; Pavlo Gomenyuk - Vassili Fadeïev.

Remplaçants : Andreï Karashchuk (G), Aleksandr Khmyl.

 

Retour à la Coupe Continentale