Canada - Finlande (31 décembre 2002)

 

Match comptant pour le premier tour des Championnats du Monde des moins de 20 ans 2003, groupe B.

Ce match est le plus attendu de la première phase qu'il doit conclure en apothéose puisqu'il oppose deux favoris qui se disputent l'accession directe aux demi-finales, alors que le perdant devra d'abord passer par un quart de finale piégeux. Le Canada aligne son habituel gardien n°2 David Le Neveu afin de permettre à Marc-André Fleury, qui souffre d'une légère grippe intestinale et ne s'est pas entraîné hier, de se reposer.

La Finlande semble ressentir la pression de la foule dans une patinoire comme d'habitude comble. Elle n'est pas bien en place et laisse d'abord le contrôle du match aux Canadiens, qui bombardent rapidement Lehtonen avec trois lancers dès les premières trente secondes. Tumo Ruutu est sanctionné pour accrochage à 3'54" et Pierre-Marc Bouchard ouvre logiquement la marque dans les dernières secondes de la pénalité. Mais le premier tir suomi, signé Tomi Mäki, finit au fond des filets canadiens, et cette réussite réveille les Finlandais qui se mettent au niveau de l'intensité et du rythme de la partie.

Ils ne sont cependant plus que quatre quand résonne la sirène en raison d'une crosse haute d'Immonen, et Brooks Laich en profite à la rentrée des vestiaires pour redonner l'avantage au Canada. La foule clame sa joie à nouveau deux minutes plus tard grâce à Joffrey Lupul, et le résultat paraît déjà acquis quand l'unique buteur finlandais Tomi Mäki prend une méconduite de match pour une charge sur Daniel Roy contre la bande. Lupul donne d'ailleurs trois buts d'avance aux Canadiens pendant la pénalité majeure.

Mais le fléchissement inattendu de son gardien David Le Neveu met le Canada en mauvaise posture. Il s'incline en effet deux fois en un peu plus d'une minute, d'abord face à Matti Aho alors que les Finlandais sont toujours à quatre, puis, de retour à égalité numérique, devant Teemu Jääskeläinen. Malade ou pas, Marc-André Fleury est donc immédiatement appelé à la rescousse pour rendre aux filets canadiens leur quiétude.

C'est que la victoire n'est plus aussi sûre, d'autant que Joffrey Lupul est lui aussi expulsé pour un cross-check sur Tuomas Immonen. Mais Gregory Campbell sauve ses couleurs pendant l'infériorité numérique : il bloque un tir, se relève avec le palet, part seul en contre-attaque et trompe Lehtonen pour le but de la délivrance. Ensuite, le Canada peut contrôler et appliquer ses traditionnelles mises en échec sonores dans un match qui a tenu toutes ses promesses.

 

Commentaire d'après-match :

Jesse Niinimäki (attaquant de la Finlande) : "J'ai des amis finlandais qui jouent au Canada et j'avais entendu parler du jeu physique de Tootoo, de sa force, de ses charges... Aujourd'hui, j'ai pu m'en rendre compte par moi-même."

 

Canada - Finlande 5-3 (1-1, 3-2, 1-0)

Mardi 31 décembre 2002 à 20h10 au Metro Center de Halifax. 10594 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de Danny Kurmann (SUI) assisté de Peter Feola (USA) et Daniel Stricker (SUI).

Pénalités : Canada 31' (4', 2', 5'+20'), Finlande 31' (4', 5'+20', 2').

Tirs : Canada 35 (11, 17, 7), Finlande 24 (8, 5, 11).

Évolution du score :

1-0 à 05'42" : Bouchard assisté d'Eminger et Bell (sup. num.)

1-1 à 06'26" : Mäki assisté de Näätänen

2-1 à 21'06" : Laich assisté de Colaiacovo et Bouchard (sup. num.)

3-1 à 23'20" : Lupul assisté de Roy et Campbell

4-1 à 28'31" : Lupul assisté de Colaiacovo et Wellwood (sup. num.)

4-2 à 30'06" : Aho assisté de Ruutu et Immonen (inf. num.)

4-3 à 31'20" : Jääskeläinen assisté de Pitkänen et Sykko

5-3 à 45'12" : Campbell (inf. num.)

 

Canada

Gardien : David Le Neveu puis Marc-André Fleury à 31'20".

Défenseurs : Brendan Bell - Steve Eminger ; Carlo Colaiacovo - Jeff Woywitka ; Nathan Paetsch - Alexandre Rouleau ; Ian White - Matthew Stajan.

Attaquants : Pierre-Alexandre Parenteau - Pierre-Marc Bouchard - Brooks Laich ; Jordin Tootoo - Jay McClement - Daniel Paille ; Boyd Gordon - Kyle Wellwood - Scottie Upshall ; Joffrey Lupul - Derek Roy - Gregory Campbell.

Finlande

Gardien : Kari Lehtonen.

Défenseurs : Joni Pitkänen - Topi Jaakola ; Tuomas Immonen - Jussi Timonen ; Janne Jalasvaara - Teemu Jääskeläinen ; Mikko Kalteva.

Attaquants : Tuomo Ruutu - Tomi Mäki - Matti Näätänen ; Matti Aho - Jussi Jokinen - Sean Bergenheim ; Tomi Sykko - Jesse Niinimäki - Juho Lehtisalo ; Tuomas Mikkonen - Juha Fagerstedt - Henrik Juntunen ; Valtteri Filppula.

 

 

Retour aux championnats du monde juniors