Zurich - Lugano (11 mars 2003)

 

Demi-finale de LNA suisse 2002/03, première manche.

Lugano-Zurich, c'est devenu un classique des play-offs ces dernières années et le scénario tournait toujours à l'avantage des Lions. C'est pourquoi l'entraîneur de Lugano, Larry Huras, affirme qu'il faut se concentrer sur le présent et oublier un passé chargé. Il sait lui-même de quoi il parle, puisqu'il a été viré de Zurich il y a un an et demi pour être remplacé par l'actuel entraîneur Pekka Rautakallio.

La question cruciale est de savoir ce qui prévaudra chez les Lions : la fatigue due à un quart de finale en sept manches, ou bien l'adrénaline et le rythme acquis lors de cette victoire au bout du tunnel face à Rapperswil ? Cela ne semble pas être la seconde réponse, car les Zurichois sont peu incisifs et se contentent dans les premières minutes de quelques actions individuelles, par exemple de Mattia Baldi, que la rumeur envoie l'an prochain, comme pas mal de ses coéquipiers, du côté de Genève...

Les bruits de transferts qui prennent presque le pas sur le déroulement des play-offs, voilà une curieuse coutume suisse. Pourtant, l'action est présente sur la glace, surtout pour les visiteurs il est vrai puisque Régis Fuchs ouvre le score. Ils auraient même pu doubler la mise par une incursion trop facile de Mike Maneluk, mais son tir est repoussé par le poteau, ou par un service de Maneluk pour Näser qui manque la conclusion. Cette dernière occasion a eu lieu en infériorité numérique, et il faut dire que, même avec un homme de plus, voire deux pendant trente secondes, le ZSC peine à porter le danger sur la cage adverse.

En deuxième période, Lugano prend le pas physiquement et mise plus que jamais sur un très bon patinage et une grande vitesse de jeu pour ôter toutes leurs illusions aux Zurichois. Rötheli marque le deuxième but, et Fuchs signe un doublé en prenant le rebond d'un tir de Convery qui s'était échoué sur le poteau. Plus que le lourd score de 0-3, c'est l'absence de réaction sérieuse du ZSC qui paraît préoccupante, hormis un but pour l'honneur de Peter Jaks.

L'unique évènement du troisième tiers est ainsi la blessure de l'arbitre Reto Bertolotti, involontairement atteint par une crosse haute. Le match est interrompu pendant dix minutes et c'est l'arbitre réserviste Roland Stadler qui officie pendant le reste de la rencontre.

Lugano a dominé dans tous les secteurs du jeu, réalisant le compromis idéal entre la vitesse de ses jeunes et la sagesse de ses anciens. D'ores et déjà, le complexe zurichois est chassé. Après huit défaites consécutives au Hallenstadion, la neuvième tentative a été la bonne.

 

Commentaires d'après-match

Pekka Rautakallio (entraîneur de Zurich) : "J'ai commencé le match à trois lignes, alignant là ou là les jeunes Raffainer, Grauwiler et Hendry. J'avais l'intention de les mettre à l'épreuve histoire de leur tâter le pouls, et en définitive ce sont les seuls qui m'aient satisfait. Ils n'ont jamais lâché prise. Tous mes autres joueurs, par contre, ont joué sans intensité, sans engagement physique et sans la concentration adéquate. On n'aurait pas dit qu'ils disputaient un match de play-offs."

Larry Huras (entraîneur de Lugano) : "Les ZSC Lions ont mieux joué que ça lors de leurs deux derniers matches contre Rapperswil. Nous avons su profiter de leurs problèmes. Je m'attendais à devoir me gratter la tête plus que ça pour notre entrée en matière, on aurait pu manquer de rythme après une semaine de pause. En fait non, l'équipe a joué avec la mentalité juste et l'intensité voulue à ce stade de la compétition. Tout n'a pas été parfait, mais je suis satisfait. Régis Fuchs a très bien compris le match et a confirmé sa valeur. Il est petit mais il a un grand cur et une intelligence de jeu qui en font un élément toujours très précieux pour notre équipe. C'est un 'little big man'."

Régis Fuchs (Lugano, auteur de deux buts) : "Je suis vraiment content, mais surtout du travail qu'a effectué toute l'équipe. Cette victoire est le fruit de notre collectif, et il sera très important qu'il fasse de même à la Resega. Il faudra même faire mieux, car je m'attends à un coup de queue des Lions, et il serait dommage de gâcher le break obtenu dans ce premier match à l'extérieur. Même s'il est vrai que le ZSC me réussit bien d'habitude, je ne crois pas que ce soit une question d'adversaire, j'aime marquer contre n'importe quelle équipe quand l'enjeu est de taille."

 

ZSC Lions - Lugano 1-3 (0-1, 1-2, 0-0)

Mardi 11 mars 2003 à 20h00 au Hallenstadion de Zurich. 8878 spectateurs.

Arbitrage de Reto Bertolotti (puis Roland Stadler à 49'15") assisté de Jürg Simmen et Adrian Sommer.

Pénalités : ZSC Lions 10' (2', 6', 2'), Lugano 6' (6', 0', 0').

Tirs cadrés : ZSC Lions 29 (11, 10, 8), Lugano 24 (8, 8, 8).

Évolution du score :

0-1 à 06'34" : Fuchs assisté de Sutter et Convery (sup. num.)

0-2 à 22'08" : Rötheli assisté de Gardner et Murovic

0-3 à 26'11" : Fuchs assisté de Convery et Sutter (sup. num.)

1-3 à 31'27" : Jaks assisté de Hodgson et Baldi

 

ZSC Lions

Gardien : Ari Sulander (sorti de sa cage à 58'56").

Défenseurs : Mark Streit - Martin Kout ; Mathias Seger - Edgar Salis ; Tim Ramholt - Arne Ramholt ; Jakub Horak.

Attaquants : Jan Alston - Derek Plante - Christian Matte ; Claudio Micheli - Michel Zeiter - Patric Della Rossa ; Mattia Baldi - Dan Hodgson - Peter Jaks ; Raeto Raffainer - Lukas Grauwiler - Gian-Carlo Hendry ; Stefan Schnyder.

Remplaçant : Matthias Schoder (G). Absents : Mike Richard (étranger surnuméraire), Mark Ouimet (problèmes de dos), Reto Stirnimann (problèmes de dos).

Lugano

Gardien : Ronnie Rüeger.

Défenseurs : Barry Richter - Sandro Bertaggia ; Mark Astley - Patrick Sutter ; Olivier Keller - Noël Guyaz ; Joël Fröhlicher.

Attaquants : Adrian Wichser - Flavien Conne - Régis Fuchs ; Keith Fair - Jean-Jacques Aeschlimann - Andy Näser ; Krister Cantoni - Brandon Convery - Mike Maneluk ; Mirko Murovic - André Rötheli - Ryan Gardner ; Jan Cadieux.

Remplaçant : Matthias Lauber (G). Absents : Petteri Nummelin (étranger surnuméraire, pas encore à 100%), Raffaele Sannitz (blessé à la hanche), Sandy Jeannin (grippé), Andreas Hänni (malade), Corey Millen (étranger surnuméraire).

 

 

Retour au championnat de Suisse