Dunkerque - Angers (15 mars 2003)

 

Match comptant pour la onzième journée de la poule de maintien du Championnat de France 2002/03 (Super 16).

Le forfait de Besançon a réduit la marge de manúuvre de Dunkerque, que sa défaite à Briançon contraint maintenant à s'imposer ce soir pour conserver ses chances d'atteindre son nouvel objectif, le podium de ce "National". Leur principal concurrent se nomme en effet Angers, qui ne compte qu'un point de retard. S'il leur reste une once d'orgueil, les Ducs doivent obtenir une revanche. Ils avaient en effet perdu ici même une bonne partie de leurs illusions en première phase, et avaient été encore battus à domicile par les Corsaires lors du match aller de cette poule de "National".

Malheureusement, les Angevins n'ont décidément plus la tête au jeu en cette fin de saison. Quand ils rentrent sur la glace, c'est pour se laisser aller à un jeu dur et extrêmement provocateur qui désole la patinoire Michel-Raffoux. C'est pourtant Chris George qui est le premier en action, et Angers n'est guère inquiété pendant le premier quart d'heure. Mais même la période de flottement dunkerquoise n'est pas exploitée. Lorsque le jeu s'accélère, c'est Angers qui passe sous la ligne de flottaison alors que le rythme supérieur semble plus favorable aux maritimes.

La pause est bénéfique pour les visiteurs qui dominent la reprise avec notamment une excellente action individuelle de Julien Pihant. Mais Julien Peyre fait l'arrêt, et ce sont les Dunkerquois qui ouvrent le score par Mark Cooper après une mise en jeu en zone offensive gagnée par Mathieu Bécuwe. Trente secondes plus tard, c'est en infériorité numérique que le capitaine Frédéric Péna double la mise sur un contre lancé par Haapasaari. Les pénalités commencent à peser sur les Corsaires, mais Angers n'est décidément pas en veine, et le lancer de Benoît Pourtanel échoue sur le poteau.

Dunkerque est handicapé par une pénalité majeure au troisième tiers-temps et Angers en profite pour réduire l'écart par Juho Jokinen. Mais c'est insuffisant. De retour à cinq, les locaux repartent de l'avant et Mark Cooper les envoie au large. Burnet est à son tour sauvé par son poteau sur une action de Benjamin N'Guyen. Dunkerque est toujours héroïque en infériorité, devant même jouer à cinq puis quatre contre six pendant les deux dernières minutes avec la sortie de gardien angevine.

C'est une victoire de plus pour Dunkerque qui est maintenant sur orbite pour sa troisième place de la poule. Malheureusement, Sébastien Trabach n'a pas pu participer à cette soirée de carnaval pour une raison bien idiote. À l'issue d'une discussion au coup d'envoi entre les arbitres et Stéphane Sabourin, on a en effet découvert qu'il avait été oublié par le préposé dunkerquois à la feuille de match. Le malheureux Trabach a donc dû aller se rhabiller...

 

Dunkerque - Angers 3-1 (0-0, 2-0, 1-1)

Samedi 15 mars 2003 à 18h45 à la patinoire Michel-Raffoux.

Arbitrage de M. Bourreau assisté de MM. Baude et Fabre.

Évolution du score :

1-0 à 29'33" : Cooper assisté de Bécuwe et Haapasaari

2-0 à 30'01" : Péna assisté de Haapasaari (inf. num.)

2-1 à 42'05" : Jokinen assisté de Tuominen et Pourtanel (sup. num.)

3-1 à 47'29" : Cooper assisté de Haapasaari et Krisak

 

Retour à la page du Super 16