Anglet - Grenoble (22 mars 2003)

 

Match comptant pour la quatorzième et dernière journée de la poule Magnus du championnat de France 2002/2003 (Super 16).

L'élimination de l'Hormadi pour les play-offs était quasiment acquise après le match nul concédé face à Dijon. Malgré la défaite prévisible à Amiens, la victoire face à l'ogre Mulhouse puis le nul pris à Villard avaient mis le moral des supporters au beau fixe. Mais voilà, la défaite en finale de la Coupe de France a laissé malgré tout un goût d'inachevé aux joueurs comme aux supporters.

La dernière rencontre à domicile face à Grenoble semblait être l'occasion de se quitter sur une bonne impression, mais les Brûleurs de Loups déjà qualifiés se devaient de ramener une victoire de leur déplacement et compter sur une défaite d'Amiens au Finistère pour échapper à l'ogre rouennais en demi-finale. L'Hormadi devait aussi compter sur une victoire des Gothiques, mais également évidemment sur leur propre succès, pour espérer faire aussi bien que l'an passé, à savoir se classer cinquième.

C'est donc devant une assistance bien fournie que les deux équipes pénètrent sur la glace de la Barre, les supporters grenoblois venus en nombre comme d'habitude sont plus bruyants que leur homologues angloys. Pas de période d'observation, l'Hormadi prend l'initiative et Xavier Daramy expédie un missile qui passe au dessus de la cage de Patrick Rolland (01'10). Dans la foulée, Andrei Shevelev, bien lancé, bute sur Jean Ian Filiatrault (01'19), imité par Jean-François Bonnard. Les Brûleurs de Loups semblent quand même un peu apathiques, Jérôme Patard part en break alors que l'Hormadi joue en infériorité numérique mais le gardien grenoblois annihile cette échappée. Cet avertissement n'est pas pris au sérieux par les visiteurs qui continuent de jouer sur un faux rythme. L'homme en forme David Dostal en profite pour ouvrir le score : étrangement seul, il récupère une passe millimétrée de Michal Garbocz pour secouer les filets de Patrick Rolland (1-0 à 06'26).

Les Isérois tentent de se reprendre mais sans succès, bien au contraire se sont les Angloys qui se créent les meilleures occasions. Sur une rapide combinaison Daramy-Patard, le jeune international de l'Hormadi fait souffler un vent de panique dans la défense grenobloise, mais Rolland est à la parade. Il rassure aussi les siens dans la dernière minute de la période en gagnant son duel face à Stanislas Solaux parti en breakaway.

Le deuxième tiers-temps débute sur de bonnes bases pour l'Hormadi car ils évoluent pendant plus d'une minute en supériorité numérique, Rolland Fougére ayant été pénalisé pour un accrocher à 19'10. Mais la faiblesse en jeu de puissance des hommes de Bob Ouellet est criante car ils n'arrivent pas à s'installer en zone d'attaque. Cependant, en fin de pénalité, un tir de la bleue de Jérôme Patard fait sonner le poteau isérois.

Moins d'une minute plus tard, c'est à nouveau la première ligne basque qui réveille la patinoire de la Barre. David Dostal, reconnaissant envers Michal Garbocz, lui offre un but qui est une copie conforme de celui qu'il avait marqué en première période (2-0 à 22'36). Toujours pas de réaction de la part de Grenoble. Profitant d'une supériorité numérique, David Dostal, après un gros travail, loupe de peu le cadre (24'00).

Parti en contre, Xavier Daramy se fait faucher par le dernier défenseur, l'arbitre n'hésite pas et siffle un penalty. Le jeune Angloy se charge lui-même de la besogne, mais après une série de feintes qui a embarqué Rolland, il se complique un peu la tâche en pivotant pour marquer du revers dans la lucarne opposée, et c'est une cartouche de brûlée. Sentant qu'ils reviennent de loin, les Brûleurs de Loups sortent un peu de leur torpeur, Xavier De Murcia après un slalom dans la défense basque voit son missile expédié hors de la zone de jeu par Filiatrault (32'51). Sur l'action suivante, le trio Daramy-Patard-Maréchal vendange une belle occasion en trois contre deux (33'03).

Échappé, Arto Vuoti est ensuite repris in extremis par David Saint-Onge qui lui chipe le palet en se jetant dans une glissade désespérée (34'03). Le grand artificier Josef Podlaha, un peu timide jusque-là, a l'occasion de permettre aux siens de revenir au score, mais malgré un tir puissant et deux rebonds mal exploités il ne trouve pas le chemin des filets (35'19). Les deux occasions signées Xavier Daramy (37'34) et de David Dostal (38'57) ne font pas évoluer le score. On a senti nettement la montée en régime des Brûleurs de Loups en cette fin de deuxième période, mais avec un peu de réussite et d'abnégation l'Hormadi a su rester dans la course.

Dmitri Fokine décide de provoquer un électrochoc dans son équipe en changeant de gardien pendant la pause. Arnaud Goetz prend donc la place d'un Patrick Rolland pourtant impeccable. Toujours est-il que les Grenoblois sont galvanisés à l'image de Benoît Bachelet, auteur d'un joli tir dévié par Filiatrault. Anglet est un peu pris de vitesse et défend âprement en se contentant de lancer sporadiquement des contres. C'est justement sur une contre-attaque rapide que David Dostal donne trois buts d'avance à l'Hormadi en signant un doublé (3-0 à 42'19).

Ce but un peu contre le cours du jeu rassure les Angloys, mais ne décourage pas les Brûleurs de Loups qui se décident enfin de jouer à leur niveau de jeu. La différence est sensible car la défense des locaux est à la peine. Le temps que Jesee Saarinen nous fasse admirer sa puissance de feu sur un slap dévié par le gardien d'Anglet (35'07), l'autre Finlandais de l'équipe, Arto Vuoti récupère le palet et trouve Benoît Bachelet idéalement placé pour la réduction du score (3-1 à 45'08). Ça y est, la machine grenobloise est lancée, malgré une belle contre-attaque de Larrieu et Lassalle (47'05). Jean-François Bonnard, à la conclusion d'un contre éclair, réduit au silence ceux qui le sifflait copieusement depuis le début de la rencontre (3-2 à 47'21).

Il était écrit qu'Anglet allait boire le calice jusqu'à la lie, en effet l'artificier en chef de Grenoble fait encore parler de lui. Le Tchèque à l'affût à la bleue est mis sur orbite par Gachet et enrhume Filiatrault pour l'égalisation (3-3 à 48'01). Fort logiquement, Bob Ouellet demande un temps mort pour casser le rythme infernal imposé par Grenoble, mais surtout pour recadrer son équipe qui prend l'eau de toutes parts. Mais ce n'est pas fini car Benjamin Agnel sur une nouvelle contre-attaque donne pour la première fois l'avantage aux Brûleurs de Loups (3-4 à 55'52).

Le sort joue en faveur de l'Hormadi qui bénéficie d'une supériorité numérique en fin de période, mais ils sont trop maladroits à quatre comme à cinq contre trois malgré un bombardement en règle de Goetz. Et c'est à nouveau Josef Podlaha qui scelle l'issue de la rencontre en marquant dans la cage laissée vide neuf secondes plus tôt par Filiatrault (3-5 à 59'19).

C'est un triste épilogue à une saison qui aura été malgré tout passionnante, car après des débuts hésitants en première phase, l'Hormadi n'a cessé de progresser lors de la seconde. Trop de points lâchés à l'extérieur au début de l'année (Brest et Dijon) ont vite hypothéqué toute chance de se qualifier en plays offs. Tout comme la Coupe Continentale l'an passé, la finale de la Coupe de France a donné de la passion à la saison.

Pour ce qui est de Grenoble, les Isérois ont montrés qu'ils évoluaient un niveau au-dessus des Orques, remportant la rencontre en jouant moins de quinze minutes à leur niveau. Mais face à Rouen en play-offs ils faudra qu'ils sachent jouer au minimum soixante minutes s'ils veulent créer la surprise.

Malgré la défaite, public et joueurs ont eu à cur de fêter la fin de saison. Avec au menu, une petite surprise agréable, car les femmes des joueurs sont venues féliciter leur maris ou compagnons sur la glace, initiative qui a ajouté une dimension humaine qui va si bien à l'Hormadi. Merci messieurs les joueurs et merci également à elles pour cette improvisation qui en a ravi plus d'un.

Compte-rendu signé Hormadiar

 

Anglet - Grenoble 3-5 (1-0, 1-0, 1-5)

Samedi 22 mars 2003 à 20h00 à la patinoire de La Barre. 1000 spectateurs.

Arbitrage de M. Durand assisté de MM. Barthe et Reta.

Pénalités : Anglet 6' (2', 2', 2'), Grenoble 12' (2', 4', 6').

Évolution du score :

1-0 à 06'26" : Dostal assisté de Garbocz et Solaux

2-0 à 22'36" : Garbocz assisté de Dostal et Solaux

3-0 à 42'19" : Dostal assisté de Garbocz et Saint-Onge

3-1 à 45'08" : B. Bachelet assisté de Vuoti et Saarinen

3-2 à 47'21" : Bonnard assisté de B. Bachelet et Vuoti

3-3 à 48'01" : Podlaha assisté de Gachet et Guillemard

3-4 à 55'52" : Agnel assisté de B. Bachelet et Vuoti

3-5 à 59'19" : Podlaha assisté de Guillemard (cage vide)

 

Retour au championnat de France de Super 16