Severstal Cherepovets - Avangard Omsk (30 mars 2003)

 

Demi-finale du championnat de Russie 2002/03, troisième manche.

La victoire à Omsk a rassuré Cherepovets sur ses possibilités, et c'est avec décontraction que le Severstal prépare ce troisième match face à l'Avangard. L'objectif initial du club était une médaille de bronze, mais aujourd'hui c'est un autre métal que chacun a en ligne de mire.

Cette finale, la première de l'histoire du club, le très chaud public la veut, et il pousse son équipe à l'attaque dès la première minute. Dans le même temps, bien structuré et attentif en défense, Omsk lance des contre-attaques foudroyantes, époustouflantes d'élan et de rapidité. C'est du hockey de très haut niveau, et on ne peut que s'enthousiasmer devant les buts de Patera et Prokopiev.

À la vue d'une telle maîtrise et d'une telle élégance, il n'y aurait après tout rien à dire si Omsk quittait la glace avec deux buts d'avance. Mais les locaux sont récompensés de leurs efforts par une but de Yepanchintsev. Ils auraient même pu égaliser sur une échappée de Kharitonov.

Mais les joueurs du Severstal se heurtent à leur ancien coéquipier, Maksim Sokolov, qui repousse tout, même les palets que plus personne ne le croit capable d'arrêter. De son côté, Omsk exploite au mieux les opportunités offertes, comme cette pénalité contre Yepanchintsev concrétisée par un lancer de Panov. L'Avangard a réussi une belle démonstration ce soir pour reprendre le contrôle de cette demi-finale.

 

Commentaires d'après-match :

Ivan Hlinka (entraîneur d'Omsk) : "Nos joueurs ont fait leur autocritique en défense et ont joué avec un maximum de discipline. Nous avons adopté une tactique prudente en attendant les erreurs adverses, toujours déterminantes dans ce genre de rencontres. Notre excellente défense, y compris Maksim Sokolov auteur d'un très bon match, a été prédominante dans ce succès."

Sergueï Mikhalev (entraîneur de Cherepovets) : "Nous adversaire nous a laissés faire le jeu, nous n'avions d'autre choix que de prendre l'initiative. Nous avons dominé en première période, mais nous avons concédé deux buts à cause de deux erreurs grossières de Berdnikov et Turkovsky. Dans un match de ce calibre, une erreur est déjà fatale. Nous avons montré de l'envie, mais c'était insuffisant pour s'ouvrir des brèches dans cette défense."

 

Severstal Cherepovets - Avangard Omsk 1-3 (1-2, 0-1, 0-0)

Dimanche 30 mars 2003 à la patinoire Almaz de Cherepovets. 3700 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de M. Gorsky. Pénalités : Cherepovets 10', Omsk 14'.

Tirs cadrés : Cherepovets 25 (6, 9, 10), Omsk 23 (6, 10, 7).

Évolution du score :

0-1 à 06'23" : Patera assisté de Chernov et Vlasák

0-2 à 14'35" : Prokopiev assisté de Zatonsky et Sushinsky

1-2 à 15'30" : Yepanchintsev assisté de Nurtdinov

1-3 à 27'33" : Panov assisté de Zatonsky

 

Severstal Cherepovets

Gardien : Marcel Cousineau.

Défenseurs : Sergueï Gusev - Evgueni Petrochinin ; Vassili Turkovsky - Igor Shchadilov ; Andrei Sapozhnikov - Oleg Volkov.

Attaquants : Yuri Kuznetsov - Aleksei Kalyuzhny - Sergueï Berdnikov ; Yuri Dobryshkin - Andrei Nikitenko - Yuri Trubachev ; Ruslan Nurtdinov - Vadim Yepanchintsev - Vladimír Vujtek jr ; Andrei Shefer - Pavel Torgaïev (C) - Aleksandr Shinkar.

Avangard Omsk

Gardien : Maksim Sokolov.

Défenseurs : Dmitri Ryabykin - Yuri Panov ; Sergueï Rozin - Jirí Slegr ; Kirill Koltsov - Igor Nikitin.

Attaquants : Dmitri Zatonsky - Aleksandr Prokopiev - Maksim Sushinsky (C) ; Aleksandr Kharitonov - Ravil Yakubov - Aleksandr Perezhogin ; Tomá Vlasák - Pavel Patera - Artem Chernov ; Andrei Subbotin - Andrei Taratukhin - Aleksandr Popov.

 

Retour au championnat de Russie