Linz - Villach (6 avril 2003)

 

Finale du championnat d'Autriche 2002/03, première manche.

L'an passé, Linz croyait pouvoir remporter son tout premier titre de champion, mais avait dû céder en finale face à l'expérience de Villach. Maintenant, l'équipe de Haute-Autriche semble encore plus forte, et elle estime que le VSV ne devrait pas lui poser de problèmes si elle joue à son niveau normal. Ce genre de déclarations ont été considérées comme un peu présomptueuses en Carinthie, où l'on rêve de refaire le coup de l'an passé, quand Linz n'avait pas vu le jour en finale après avoir dominé le championnat.

Villach a pourtant été diminué par la grippe, mais seul Lanzinger manque à l'appel, Kent Salfi ayant décidé de vouloir malgré tout participer à l'évènement. Linz, au contraire, affiche une forme insolente, et s'est fait une spécialité dans ces play-offs des buts d'entrée de jeu. Ce soir ne déroge pas à la règle avec l'ouverture de score de Robert Lukas en seulement vingt secondes. Même si les visiteurs ont eux aussi leur lot d'occasions, Linz domine, et en rajoute une couche par le redoutable tir du poignet de Rick Nasheim, qui conclut dans la lucarne opposée un beau mouvement individuel.

Mais Linz commet l'erreur de ralentir son jeu sans palet et d'abandonner son pressing haut, ce qui laisse à son adversaire un peu trop d'espaces pour manúuvrer et poser son jeu. Villach se retrouve ainsi en position de force à la reprise, et obtient même une situation de double supériorité numérique, mais sans parvenir à concrétiser. On s'attend à ce que le deuxième tiers-temps se termine sans le moindre but quand le malade Kent Salfi opte pour une auto-guérison. Il avait déjà manqué une occasion en fin de première période, mais ne laisse pas passer la seconde : il récupère un palet à la bleue, prend de vitesse tout le monde et inscrit un fort joli but à un moment psychologiquement important, vingt et une secondes avant la pause.

Villach revient donc des vestiaires en pleine confiance, alors que la défense locale est maintenant dépassée par les évènements. Une erreur de Shea permet ainsi l'égalisation de Kowalczyk. Linz se réveille alors, mais prudence est mère de sûreté pour le VSV qui protège très bien ses arrières. Les occasions les plus nombreuses sont toujours pour les visiteurs qui profitent des erreurs défensives de Linz toujours pas endiguées, mais l'ultime alerte du temps réglementaire est à mettre à l'actif de Linz, avec un puissant slap de Serge Poudrier, le défenseur franco-canadien engagé comme joker pour ces play-offs, sur la transversale.

En prolongation, Linz doit une fière chandelle à son gardien Pavel Nestak qui a un réflexe rapide et salvateur devant Sean Selmser. Mais il ne fait que retarder l'échéance et encaisse le premier tir au but de Kent Salfi, héros de la soirée alors qu'il présente toujours des symptômes grippaux, alors que son vis-à-vis de Villach et compatriote tchèque, Gert Prohaska, arrête tous les tirs adverses, comme il en avait déjà pris l'habitude en finale l'an dernier.

C'est ce sentiment de déjà vu qui est le plus inquiétant pour Linz. Ce premier match a en effet suivi le même scénario que celui de l'an passé : Linz a mené 2-0, puis s'est fait rejoindre et battre aux tirs au but. Les Black Wings espèrent donc que la suite de l'histoire ne se répètera pas, et qu'ils seront cette fois capables de réagir.

 

Commentaires d'après-match (au micro de la chaîne Premiere)

Andreas Brucker (entraîneur-adjoint de Linz) : "Le match nous a échappé des mains au cours du deuxième tiers-temps, où nous avons donné le bâton pour nous faire battre. Mardi, il faudra réitérer le même début de match qu'aujourd'hui, et ne pas lâcher."

Greg Holst (entraîneur de Villach) : "Le match n'a pas commencé comme prévu, car notre plan était de passer les dix premières minutes sans prendre de but. Le tournant du match a été le but de Kent Salfi, et la réussite était de notre côté ce soir."

 

Linz - Villach 2-2 (2-0, 0-1, 0-1, 0-0) / 0-1 aux tirs au but

Dimanche 6 avril 2003 à l'Eissporthalle de Linz. 3625 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de Carlsson assisté de Neuwirth et Längle.

Pénalités : Linz 8', Villach 10'+10'.

Tirs cadrés : Linz 41, Villach 38.

Évolution du score :

1-0 à 00'20" : R. Lukas assisté de P. Lukas et Nasheim

2-0 à 08'29" : Nasheim assisté de P. Lukas et Poudrier

2-1 à 39'39" : Salfi assisté de Searle et Hinks

2-2 à 42'16" : Kowalczyk assisté de Kromp et Wiedmaier

Tirs au but :

Villach : Salfi (réussi), Selmser (arrêté), Hohenberger (arrêté), Hinks (arrêté), Kromp (arrêté).

Linz : Podloski (arrêté), Judex (arrêté), Szücs (arrêté), P. Lukas (arrêté), Intranuovo (manqué).

 

Retour au championnat d'Autriche