Norvège - Estonie (15 avril 2003)

 

Deuxième journée des championnats du monde 2003 de division 1, groupe B.

Petites emplettes norvégiennes

À l'issue d'un match qui n'aura pas levé les doutes sur l'opportunisme norvégien, l'Estonie perd mais confirme son rôle surprenant de contradicteur, n'étant toujours pas définitivement écarté de la course à l'accession.

Une fois encore, les Nordiques ont dominé des crosses et des patins leur adversaire. Toujours incroyablement maladroits, ils doivent leur salut à deux exploits individuels de leur star de NHL, Espen Knutsen. Sans lui, on ne voit pas comment ils auraient enfilé quelque chose cet après-midi. Le petit Norvégien a d'abord transformé un penalty - très généreux - de brillante manière, quasiment au terme d'un premier tiers étonnamment infructueux au vu des franches chances norvégiennes (1-0 à 18'47). Puis, pendant la dernière période, Knutsen a su trouver de nouveau le chemin des filets en jeu de puissance (2-0 à 43'13), libérant enfin son équipe sous la menace perpétuelle d'un contre assassin de Makrov ou Suursoo. Désormais soulagée, la Norvège s'en allait marquer un troisième et dernier but par l'intermédiaire de Trond Magnussen (3-0 à 48'26).

Le buteur norvégien a écarté à lui seul une mauvaise surprise toujours possible avec ces Estoniens. Ces derniers, bien regroupés, utilisant leurs gabarits pendant les baisses de rythme, ont malmené les Norvégiens à chaque fois qu'ils ont joué physique. Les Français l'auront-ils noté ?

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

 

Norvège - Estonie 3-0 (1-0, 0-0, 2-0)

Mardi 15 avril 2003 à 16h00 à Ledena Dvorana Doma Sportova de Zagreb. 300 spectateurs.

Arbitres : M. Bertolotti assisté de MM. Krcelic et Van der Waarden.

Pénalités : Norvège 26' (6', 8'+10', 2'), Estonie 26' (6', 2'+10', 8').

Tirs : Norvège 60 (23, 18, 19), Estonie 18 (3, 9, 6).

Évolution du score :

1-0 à 18'47" : Knutsen (tir de pénalité)

2-0 à 43'13" : Knutsen assisté de Magnussen (sup. num.)

3-0 à 48'26" : Magnussen assisté de Nygard

 

Norvège

Gardien : Joakim Wiberg.

Défenseurs : Tommy Jakobsen - Svein-Enok Norstebo ; Anders Myrvold - Mats Trygg ; Erik Ryman - Martin Knold.

Attaquants : Trond Magnussen - Tore Vikingstad - Kjell-Richard Nygard ; Per-Åge Skrøder - Espen Knutsen - Marius Trygg ; Henrik Aaby - Mads Hansen - Snorre Hallem ; Tommy Marthinsen - Ole-Eskild Dahlstrøm - Lars-Peder Nagel.

Remplaçants : Bjorge Josefsen (G), Johnny Nilsen et Marius Holtet.

Estonie

Gardien : Aleksei Terentjev.

Défenseurs : Aleksandr Agnevstsikov - Roman Potsinok ; Lauri Lahesalu - Jevgeni Salagin ; Kaupo Kaljuste - Kirill Kolpakov.

Attaquants : Toivo Suursoo - Eduard Valiullin - Andrei Makrov ; Igor Ossipenkov - Mikhail Kozlov - Andrei Griskun ; Deniss Konosev - Aleksandr Petrov - Maksim Ivanov ; Rainer Palu - Andrei Zorin - Dmitri Rasidajev.

Remplaçants : Andrei Sestakov (G), Aleksei Sustov et Aleksei Filippov.

 

 

Retour aux championnats du monde