Pologne - Roumanie (18 avril 2003)

 

Match comptant pour la troisième journée des championnats du monde 2003 de division I, groupe A.

Après trois journées de compétition, les Polonais n'ont pas connu beaucoup d'opposition, mais leur statut de relégué de l'élite et donc de tête de série leur garantissait un calendrier crescendo. Les choses sérieuses commenceront donc dimanche face au Kazakhstan. Aujourd'hui, en effet, tout s'est joué très vite. Après guère plus de deux minutes de jeu, Levente Elekes était pénalisé pour accrocher, et Waldemar Klisiak transformait la supériorité numérique en déviant un tir de Gonera.

C'est d'ailleurs un bon reflet de ce match : dépassés par leurs adversaires, les Roumains ont forcément à un moment ou à un autre un temps de retard, ce qui se traduit par des fautes. Le jeu de puissance polonais s'en donne à cur joie et marque trois buts. L'un d'eux est signé Martin Voznik, qui se signale également par une échappée en infériorité, un but cocasse puisque le palet a été récupéré par Plachta après une collision en zone neutre entrre deux joueurs roumains.

Si la Pologne confirme son bon début de tournoi et remonte dans l'élite (et si le feuilleton de la construction d'une nouvelle patinoire à Prague trouve enfin un dénouement positif), Voznik, Tchèque naturalisé polonais, pourrait jouer dans son pays d'origine lors des championnats du monde 2004.

Élus meilleurs joueurs du match : Jaroslaw Rozanski pour la Pologne et Viorel Radu pour la Roumanie.

 

Commentaires d'après-match

Wiktor Pysz (entraîneur de la Pologne) : "Nous devions gagner, quel que soit le score. Malgré le gros écart au score, nous n'avons pas tout donné, parce que nous devons garder des forces pour les matches décisifs contre le Kazakhstan et la Hongrie. Nous avons très bien joué en défense et n'avons pas encaissé de buts, en partie parce que la Roumanie n'a eu que deux vraies occasions de marquer. Puis nous avons commis des erreurs, finalement sans conséquences. Sur la fin, nous nous sommes compliqué la vie en faisant trop de passes inutiles."

Daniel Herlea (entraîneur de la Roumanie) : "Bravo à la Pologne. Ils sont meilleurs techniquement, et ont aussi mieux patiné. On sent qu'ils ont l'expérience du groupe A. Malheureusement, nous nous sommes trop satisfaits du résultat obtenu contre la Hongrie, et nous n'avons pas assez respecté notre adversaire du jour."

 

Pologne - Roumanie 6-0 (2-0, 3-0, 1-0)

Vendredi 18 avril 2003 à 13h00 à la patinoire de Budapest. 500 spectateurs.

Arbitrage de Roland Aumüller assisté de Chris De Weerdt et Gergely Kincses.

Pénalités : Pologne 4' (2', 2', 0'), Roumanie 24' (4', 8', 2'+10').

Tirs : Pologne 57 (14, 24, 19), Roumanie 21 (9, 8, 4).

Évolution du score :

1-0 à 02'54" : Klisiak assisté de Gonera et Laszkiewicz (sup. num.)

2-0 à 12'51" : Rozanski assisté de Plachta et Garbocz

3-0 à 25'06" : Voznik assisté de Plachta (inf. num.)

4-0 à 29'17" : Slabon assisté de Sarnik et Slusarczyk (sup. num.)

5-0 à 33'51" : Voznik assisté de Baginski et Justka (sup. num.)

6-0 à 57'30" : Garbocz assisté de Plachta et Rozanski

 

Pologne

Gardien : Tomasz Jaworski.

Défenseurs : Sebastian Gonera - Piotr Gil ; Adam Borzecki - Lukasz Sokol ; Jaroslaw Klys - Marek Szymanski ; Sebastian Labuz - Jacek Zamojski.

Attaquants : Leszek Laszkiewicz - Adrian Parzyszek - Waldemar Klisiak ; Jacek Plachta - Michal Garbocz - Jaroslaw Rozanski ; Artur Slusarczyk - Damian Slabon - Piotr Sarnik ; Mariusz Justka - Martin Voznik - Adam Baginski.

Remplaçant : Rafal Radziszewski (G).

Roumanie

Gardien : Viorel Radu.

Défenseurs : Zoltan Nagy - Jeno Salamon ; Laszlo Vargyas - Mihai Stoiculescu ; Szabolcs Papp - Rudolf Simon ; Endre Kosa - Csaba Gal.

Attaquants : Ioan Timaru - Roberto Cazacu - Viorel Nicolescu ; Ervin Moldovan - Joszef Adorjan - Bogdan Selea ; Catalin Geru - Nutu Andrei - Levente Elekes ; Szabolcs Szocs - Attila Borsos - Joszef Gyorgy.

Remplaçant : Adrian Catrinoi (G).

 

Retour aux championnats du monde