République Tchèque - Allemagne (4 mai 2003)

 

Championnats du monde 2003, deuxième tour, groupe E.

Hans Zach avait beau fanfaronner en expliquant que Jan Benda est un dur et qu'il ne serait forfait que si on lui brisait la colonne vertébrale, il est bel et bien absent sur blessure, de même que Len Soccio. Même l'effectif un peu réduit ne change rien aux exigences de Zach : les joueurs se donnent quand même à fond à chaque présence sur la glace et ressortent à bout de souffle, alors que les Tchèques se contentent de contrôler une situation à leur avantage.

En effet, la partie a démarré de la plus mauvaise des façons pour l'Allemagne. Pourtant, Martin Reichel gagne la mise au jeu face à son frère Robert, et elle se montre d'emblée l'équipe la plus active. Malheureusement pour elle, les Tchèques marquent sur leur première occasion : Renz perd le palet dans sa zone face à Vrbata, et Hlavac se place dans l'enclave pour un tir de poignet.

Les deux gardiens arrêtent ensuite l'essentiel des rares tirs, jusqu'à ce que Robert Müller connaisse une première faiblesse en deuxième période sur un tir de poignet en lucarne de Robert Reichel. Les Allemands se créent ensuite de meilleures occasions sur des contre-attaques rapides ou sur un tir en très bonne position de Kathan, mais Roman Málek est à chaque fois à la parade.

La combativité allemande est inutile face à la froide efficacité devant le but des Tchèques, qui exploitent impitoyablement la moindre vulnérabilité défensive et qui ajoutent deux buts supplémentaires par Jan Hlavac et David Výborný. Pendant ce temps-là, l'impressionnante collection de blanchissages de Roman Málek cette saison s'enrichit d'une unité supplémentaire.

Élus meilleurs joueurs du match : Jan Hlavac pour la République Tchèque et Christian Ehrhoff pour l'Allemagne.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match

Slavomír Lener (entraîneur de la République Tchèque) : "Le tournant du match a été le premier but. Après cela, nous avons pu jouer sans stress."

Hans Zach (entraîneur de l'Allemagne) : "Quand on pense qu'il nous manquait une fois de plus deux joueurs importants, je suis très satisfait. Nous avons eu des occasions et nous n'en avons pas laissé beaucoup à nos adversaires. Nous aurions pu marquer, mais il faut de la réussite. Parfois ça rentre, parfois non. Mais ils avaient aussi un homme de classe mondiale dans leurs cages. Je crois que Jan Benda et Len Soccio pourront être de retour en quart de finale."

 

République Tchèque - Allemagne 4-0 (1-0, 1-0, 2-0)

Dimanche 4 mai 2003 à 20h00 à la Hartwall Areena de Helsinki. 12152 spectateurs.

Arbitrage de Rob Matsuoka (CAN) assisté de Joacim Karlsson (SUE) et Dean Laschowski (CAN).

Pénalités : République Tchèque 14' (4', 4', 6'), Allemagne 22' (6', 4'+10', 2').

Tirs : République Tchèque 19 (5, 6, 8), Allemagne 23 (7, 8, 8).

Évolution du score :

1-0 à 03'35" : Hlavac assisté de Vrbata

2-0 à 29'05" : Reichel assisté de Kolarík et Kaberle

3-0 à 42'22" : Hlavac assisté de Vrbata et Vašícek

4-0 à 49'41" : Výborný assisté de Špacek et Straka

 

République Tchèque

Gardien : Roman Málek.

Défenseurs : TomᚠKaberle - Jaroslav Modrý ; Jaroslav Špacek - Martin Richter ; Jan Hejda - Petr Kadlec ; Pavel Trnka.

Attaquants : David Výborný - Robert Reichel - Milan Hejduk ; Jan Hlavác - Josef Vašícek - Radim Vrbata ; Michal Sup - Martin Straka - Radek Duda ; Jindrich Kotrla - Jirí Hudler - Jaroslav Hlinka ; Pavel Kolarík.

Remplaçant : TomᚠVokoun (G).

Allemagne

Gardien : Robert Müller.

Défenseurs : Daniel Kunce - Christian Ehrhoff ; Sascha Goc - Mirko Lüdemann ; Stephan Retzer - Andreas Renz.

Attaquants : Lasse Kopitz - Martin Reichel - Tomas Martinec ; Andreas Morczinietz - Marcel Goc - Klaus Kathan ; Daniel Kreutzer - Tobias Abstreiter - Sven Felski ; Christian Hommel - Tino Boos - Eduard Lewandowski.

Remplaçant : Alexander Jung (G). Absents : Jochen Molling, Boris Blank, Jan Benda, Leonard Soccio (blessés).

 

Retour aux championnats du monde