Canada - République Tchèque (3 janvier 2004)

 

Demi-finale des championnats du monde des moins de 20 ans.

Une demi-finales des Mondiaux Juniors est forcément à match à part : l'opposition entre Tchèques et Canadiens n'a pas échappé à la règle, et à ce jeu stressant, les joueurs à la feuille d'érable ont parfaitement su répondre. Le Canada accède ainsi à sa troisième finale consécutive, dans une victoire incontestée et incontestable.

Dominateurs en quarts, les Tchèques tentent d'intimider les Canadiens dès l'échauffement, mais ne trompent personne. La redoutable armada nord-américaine, invaincue, a impressionné dans le tournoi, accumulant les victoires à coup de féroces mises en échec par leurs grands gabarits. Les Tchèques de leur côté visent la revanche, après avoir été battus en poule 5-2.

Le match est serré pendant les deux premières périodes. Le Canada ne tarde pas à prendre l'avantage grâce à son petit buteur, Nigel Dawes, après moins de deux minutes de jeu. Lancé par Coburn, Dawes slalome entre Linhart et Vagner pour un but techniquement parfait. Daniel Paille, en bon capitaine, double la mise sur une belle passe de Tim Brent, mais les Canadiens se mettent en difficulté tout seuls lorsque Brent Burns encaisse deux pénalités consécutives, annulant un avantage numérique. À quelques secondes de la fin de la période, les Tchèques placent leur premier tir du match et font mouche : le défenseur Nemec marque de volée pour la réduction du score.

Les Tchèques se reprennent ainsi en deuxième période, mais une pénalité contre Chvatal leur est préjudiciable : Jeff Carter donne deux buts d'écart. Burns feinte la passe pour Crosby mais perd le palet, ce qui se transforme en passe parfaite pour l'espoir de Philadelphie. C'est alors qu'arrive le tournant du match. Sur une mise en échec appuyée, le défenseur Dion Phaneuh fait décoller Rostislav Olesz. Considérant la charge illégale car faite avec le coude, les arbitres changent leur pénalité de deux à cinq minutes, accompagné d'une méconduite lorsque le Tchèque s'évanouit sur le banc. Il est immédiatement évacué à l'hôpital. Après avoir consulté la vidéo après match, les arbitres changeront par ailleurs d'avis et ne suspendront pas le défenseur... Mais les Tchèques ne profitent pas des cinq minutes d'avantage numérique, et se font même piéger dès le début du troisième tiers.

Jeff Carter y inscrit un but en échappée, surprenant le défenseur Smid et devançant le gardien. À 4-1, le score est lourd et les Européens voient s'envoler leurs rêves de finale. Ce tournant du match permet aux Canadiens de dérouler. Manquant un nouveau but en infériorité, ils se détachent par Mike Richards, qui réussit un mouvement tournant derrière la cage. Marek Schwarz, auteur d'un tournoi remarquable et remarqué mais coupable sur le but, est remplacé par Pöpperle, qui ne fait guère mieux. Il s'incline en effet sur un but de Getzlaf, puis de Coburn en supériorité. La victoire est incontestable, mais malgré le score les Canadiens n'ont pas impressionné : les Tchèques ont plutôt manqué leur match, ne se montrant réellement dangereux qu'en supériorité.

Les Canadiens visent donc lundi leur première médaille d'or depuis 1997, mais ont déjà assuré une troisième médaille consécutive. Les Tchèques joueront pour le bronze, sans Olesz ni Barinka, insuffisamment remis d'un choc de début de tournoi malgré sa présence en demi-finale.

Compte-rendu signé Nicolas Leborgne

 

Commentaires d'après-match

Mario Durocher (entraîneur du Canada) : "La pénalité majeure de cinq minutes fut le tournant du match. Ce fut un gros point de la tuer, et de s'en sortir avec un but pour nous."

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "Nous avions une petite chance avec la pénalité majeure, mais nous n'avons pas réussi à marquer... Après le 4-1, ils nous ont complètement dominé."

 

Canada - République Tchèque 7-1 (2-1, 1-0, 4-0)

Samedi 3 janvier 2004 à 15h00 à la Jäähalli de Helsinki. 4911 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson (SUE) assisté de Stefan Fonselius (SUE) et Seppo Lindroos (FIN).

Pénalités : Canada 35' (6', 2'+5'+20', 2'), République Tchèque 10' (4', 4', 2').

Tirs : Canada 34 (11, 13, 10), République Tchèque 16 (1, 9, 6).

Évolution du score :

1-0 à 01'23" : Dawes assisté de Coburn

2-0 à 11'23" : Paille assisté de Brent et Gorges

2-1 à 19'18" : Nemec assisté de Kaspar et Smid (sup. num.)

3-1 à 26'03" : Carter assisté de Burns et Crosby (sup. num.)

4-1 à 40'43" : Carter (inf. num.)

5-1 à 48'47" : Richards assisté de Dawes

6-1 à 52'21" : Getzlaf assisté de Burns

7-1 à 53'29" : Coburn assisté de Crosby et Tambellini (sup. num.)

 

Canada

Gardien : Marc-André Fleury.

Défenseurs : Dion Phaneuf - Derek Meech ; Brent Seabrook - Braydon Coburn ; Josh Gorges - Shawn Belle ; Kevin Klein.

Attaquants : Ryan Getzlaf - Jeff Carter - Brett Burns ; Nigel Dawes - Mike Richards - Anthony Stewart ; Maxime Talbot - Daniel Paille - Tim Brent ; Sidney Crosby - Stephen Dixon - Jeff Tambellini ; Jeremy Colliton.

République Tchèque

Gardien : Marek Schwarz puis TomᚠPöpperle à 49'29".

Défenseurs : Michal Barinka - Ladislav Šmíd ; Ctirad Ovcacík - Ondrej Nemec ; TomᚠLinhart - Martin Vágner ; Marek Chvátal.

Attaquants : Lukas Kaspar - Rostislav Olesz - Jirí Hudler ; Roman Vondrácek - Vojtech Polak - Jakub Klepis ; Petr Kanko - Kamil Kreps - Jakub Koreis ; TomᚠFleischmann - Radim Hruška - Karel Hromas ; Jakub Sindel.

 

Retour aux championnats du monde juniors