Finlande - République Tchèque (5 janvier 2004)

 

Match pour la troisième place des championnats du monde des moins de 20 ans.

Devant une patinoire comble, les espoirs finlandais avaient à cœur de briller et visait leur troisième médaille de bronze consécutive. En face, l'équipe tchèque était privée de son défenseur vedette Michal Barinka ainsi que de son buteur Rostislav Olesz, victime d'une légère commotion et d'une hyper-extension de la nuque suite au choc subi face au Canadien Phaneuf. Dans ses conditions, le risque était minimal en première période. Les occasions réduites mettaient en valeur les deux excellents gardiens, et le score restait vierge après vingt minutes.

La deuxième période tournait à l'avantage des Tchèques. Klepis trouvait Vondracek sur le côté du but à la suite d'une belle combinaison, et celui-ci ouvrait le score face à la cage vide, éteignant un public fébrile.

Mais les Finlandais, abattus en fin de deuxième période, revenaient plus motivés que jamais pour la fin de match. La pression s'accentuait, avait un festival d'occasions incroyables devant Schwarz. Hors de position après quatre minutes de jeu, il était tout heureux de voir les Finlandais manquer la cible, avant d'être sauvé par les arbitres une minute plus tard lorsqu'un but scandinave fut refusé... Les poteaux se sont même mis de la partie à plusieurs reprises. Finalement, les Finlandais furent récompensés de leurs efforts en fin de partie. Lauri Tukonen s'imposait devant la cage pour une égalisation qui faisait se lever le public. À quatre minutes de la fin, Tommi Oksa donnait la victoire à son pays d'un tir du poignet depuis le cercle d'engagement qui passait du côté de la crosse du gardien, pour son premier but du tournoi.

La Finlande célébrait une nouvelle médaille avec son public, alors que les Tchèques devaient supporter les critiques acerbes de leur entraîneur... Pour le sélectionneur finlandais Hannu Aravirta, qui effectuait sa dernière mission six mois après avoir passé la main en seniors, c'est une belle conclusion pour sa carrière d'entraîneur des équipes nationales.

Compte-rendu signé Nicolas Leborgne

 

Commentaires d'après-match

Hannu Aravirta (entraîneur de la Finlande) : "Nous commencions le tournoi en outsiders. Ce match illustre les qualités de notre équipe. Dévouement, discipline, effort total : notre retour au score montre de quoi notre équipe est faite. Nos joueurs de devoir ont gagné le match en troisième période. C'est une superbe manière d'achever mes douze ans d'association avec la Fédération Finlandaise de Hockey..."

Sean Bergenheim (attaquant de la Finlande) : "L'or ou l'argent auraient été extraordinaires, mais le bronze est formidable. Personne n'attendait notre équipe. [...] Je resterai au Jokerit jusqu'à la fin de la saison, en accord avec les Islanders de New York en NHL, où j'ai joué ces derniers mois. Il est meilleur pour moi de rester en Finlande et de jouer plus [que neuf minutes par match] à ce moment de ma carrière."

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "Nos joueurs d'expérience en provenance des ligues canadiennes n'ont pas réussi à garder le palet quand le match était en jeu. Je suis seulement satisfait de Barinka et Hudler, pas des autres..."

 

Finlande - République Tchèque 2-1 (0-0, 0-1, 2-0)

Lundi 5 janvier 2004 à 15h00 à la Jäähalli de Helsinki. 7000 spectateurs.

Arbitrage de Sergueï Karabanov (RUS) assisté de Derek Doucette (CAN) et Miroslav Halecky (SVK).

Pénalités : Finlande 4' (2', 0', 2'), République Tchèque 10' (0', 6', 4').

Tirs : Finlande 30 (7, 12, 11), République Tchèque 17 (8, 5, 4).

Évolution du score :

0-1 à 32'07" : Vondracek assisté de Hudler et Klepis

1-1 à 52'01" : Tukonen assisté de Nurmi et Varakas

2-1 à 56'12" : Oksa assisté de Kontiola et Lepistö

 

Finlande

Gardien : Hannu Toivonen.

Défenseurs : Mikko Kalteva - Sami Lepistö ; Kevin Kantee - Janne Jalasvaara ; Ville Varakas - Anssi Salmela.

Attaquants : Petteri Nokelainen - Valtteri Filppula - Sean Bergenheim ; Masi Marjamäki - Jarkko Immonen - Joni Toykkala ; Petri Kontiola - Teemu Nurmi - Tommi Oksa ; Lennart Petrell - Lauri Tukonen - Jyri Junnila ; Arsi Piispanen.

République Tchèque

Gardien : Marek Schwarz.

Défenseurs : Ladislav Šmíd - Ondrej Nemec ; TomᚠLinhart - Ctirad Ovcacík ; Martin Vágner - Marek Chvátal.

Attaquants : Roman Vondrácek - Jirí Hudler - Jakub Klepis ; Radim Hruška - Lukas Kaspar - Karel Hromas ; Petr Kanko - Kamil Kreps - TomᚠFleischmann ; Jakub Koreis ; Vojtech Polak - Jakub Sindel.

 

Retour aux championnats du monde juniors