Lugano - Rouen (9 janvier 2004)

 

Superfinale de la Coupe Continentale 2004, poule M.

Le succès de Lugano est sans appel, mais personne n'est dupe. Les deux équipes ne jouent pas le même hockey. Il était utopique de croire les hommes de Franck Pajonkowski capables d'opposer leurs curs juvéniles à la science, aux muscles et à la rigueur de l'équipe si expérimentée de Lugano. Les six supporters rouennais comptaient sur un excès de confiance des joueurs suisses, à l'image de l'arrogance facile de leurs supporters, mais il n'eut pas lieu.

N'ayant pas récupéré de leurs efforts de la veille, les Dragons n'ont pas pu maintenir au delà de la première période leur hargneuse organisation défensive. Et c'est naturellement qu'Adrian Wischer ouvrait la marque de près (1-0 à 22'18). Ville Peltonen doublait la marque après une rapide combinaison de tableau noir (2-0 à 29'52). Puis Mike Maneluk déposait Benoît Pourtanel avant de marquer (3-0 à 32'36). Ensuite, l'addition n'étant pas assez lourde, le sort contraignit un jeune Rouennais de dévier la rondelle dans son propre but (4-0 à 32'45). En un peu plus de dix minutes, le match était passé d'intéressant à pénible pour les Normands. Surtout que Régis Fuchs, de loin, ajoutait un cinquième but à quarante secondes de la seconde pause (5-0 à 39'20).

Landry Macrez remplaçait Éric Raymond pour le dernier tiers. Où Thibaut Geffroy sauvait l'honneur des Dragons. Un honneur tout relatif puisque les Suisses ajoutèrent deux autres buts alourdissant l'écart à six longueurs. Score final : 7-1.

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Commentaires d'après-match (dans L'Équipe)

Larry Huras (entraîneur de Lugano) : "C'était un gros avantage pour nous de ne jouer que le deuxième jour On était beaucoup plus frais et on avait pu bien analyser le jeu de Rouen".

Thierry Chaix (président de Rouen) : "Je veux garder le même staff. On n'est pas obligés de virer les gens quand ça marche moins bien, on peut leur confier d'autres tâches. Dans les grandes entreprises, les cadres tournent. Pourquoi ne pourrait-on pas faire la même chose dans un club ? Il ne faut pas oublier qu'on a été champions de France avec Pajon la saison dernière et je ne veux pas qu'il soit un fusible. Il n'est pas écarté, il sera épaulé par le manager Guy Fournier, qui aura le statut de head coach."

Arnaud Briand (capitaine de Rouen) : "Chaque type doit être fier de défendre les couleurs de Rouen et j'ai l'impression qu'on ne l'est plus assez. Quelque chose s'est cassé, mais l'entraîneur n'est pas le seul fautif. Il y a beaucoup d'éléments d'expérience dans cette équipe et personne n'a réagi."

 

Lugano (SUI) - Rouen (FRA) 7-1 (0-0, 5-0, 2-1).

Vendredi 9 janvier 2004 à 18h30 au Palais des Sports de Glace de Gomel. 2750 spectateurs.

Arbitrage de M. Lärking (SUE) assisté de MM. Shilau et Zhaglov (BLR).

Pénalités : Lugano 10' (4', 6', 0'), Rouen 16' (6', 2', 8').

Tirs : Lugano 56 (20, 17, 19), Rouen 17 (5, 9, 13).

Évolution du score :

1-0 à 22'18" : Wischer assisté de Conne

2-0 à 29'52" : Peltonen assisté de Hänni

3-0 à 32'36" : Maneluk assisté d'Astley et Gardner

4-0 à 32'45" : Astley assisté de Gardner

5-0 à 39'20" : Fuchs assisté de Lachance

6-0 à 48'57" : Näser assisté de Fair et Cantoni

6-1 à 53'22" : Geffroy assisté de Kantelinen et Dufournet

7-1 à 53'32" : Peltonen

 

Lugano (SUI)

Gardien : Ronnie Rueger (30 ans / 0 sélection).

Défenseurs : Petteri Nummelin (FIN, 31/64) - Steve Hirschi (22/6) ; Mark Astley (CAN, 34/8) - Patrick Sutter (33/40) ; Andreas Hänni (25/0) - Olivier Keller (32/40).

Attaquants : Mike Maneluk (CAN, 30/0) - Ville Peltonen (FIN, 30/85) - Ryan Gardner (CAN, 25/0) ; Flavien Conne (23/27) - Adrian Wischer (23/13) - Sandy Jeannin (27/45) ; Raffaelle Sannitz (20/0) - Robert Lachance (USA, 29/0) - Régis Fuchs (33/11) ; Keith Fair (CAN/SUI, 36/15) - Jean-Jacques Aeschlimann (36/35) - Andreas Näser (29/7) ; Krister Cantoni (30/0) - Grégory Christen (20/0).

Remplaçant : David Bochy (25/0) (G). Absent : Noël Guyaz (31/0).

Rouen (FRA)

Gardiens : Eric Raymond puis Landry Macrez à 40'00".

Défenseurs : Simon Lacroix - Daniel Carlsson ; Benoît Pourtanel - Nicolas Pousset ; Veli-Pekka Hård - Nicolas Besch ; Benoît Quessandier - Simon Doreille.

Attaquants : Miikka Rousu - Sami Karjalainen - Niko Kantelinen ; Damien Raux - Arnaud Briand - Maurice Rozenthal ; Pierre-Édouard Bellemare - Alain Vogin - Thibault Geffroy ; Adrien Dufournet - Tristan Lemoine.

Absent : Kimmo Salminen (blessé).

 

Retour à la Coupe Continentale