République Tchèque - Kazakhstan (26 avril 2004)

 

Championnats du monde 2004, premier tour, groupe A.

Poussée par son public, la République Tchèque a l'intention de conforter sa victoire assez tôt et de ne rien lâcher ensuite au contraire du premier match contre la Lettonie. Jaromír Jágr est pénalisé pour faire trébucher après seulement vingt-huit secondes de jeu, mais à sa sortie de prison, il s'empare du palet, feinte deux défenseurs, prend un premier tir arrêté par Eremeïev puis son propre rebond pour l'ouverture du score. Trois minutes plus tard, en supériorité numérique, le toujours impressionnant Jágr envoie un tir du poignet dans le trafic et Petr Prucha dévie intelligemment le palet pour un joli deuxième but. Deux minutes de plus, sur une passe de derrière le but de Vacláv Prospal, les deux défenseurs kazakhs sont surpris par Martin Rucinský qui met un terme au calvaire de Vitali Eremeïev.

Après avoir pris trois buts en cinq tirs et sept minutes, le gardien du Dynamo cède sa place à Kolesnik. Mais cela n'arrête pas la démonstration tchèque. Petr Prucha est le premier à réaliser un doublé avec l'aide d'un patin kazakh, et David Výborný réussit un magnifique slap de la bleue en pleine lucarne.

Cinq buts en vingt minutes, voilà qui n'augure rien de bon pour le Kazakhstan. Mais il a le mérite de ne pas céder et de continuer à se battre avec fierté et détermination. Il augmente son niveau et empêche les Tchèques de continuer le match au même rythme de folie alors que la Sazka Arena se prenait à rêver à un score à deux chiffres. Vitali Kolesnik commence à réaliser de bons arrêts, et ses coéquipiers se créent quelques intéressantes occasions, mais Vokoun ne s'est pas refroidi et tient à son blanchissage.

Il le conservera en troisième période malgré quelques infériorités dont plus d'une minute à trois contre cinq, les Kazakhs ne parvenant pas à s'y créer des opportunités. Techniquement supérieurs, les Tchèques sont plus efficaces pour conclure, et en deux contre-attaques, Martin Rucinský peut savourer le premier hat-trick du tournoi.

Meilleurs joueurs du match : Martin Rucinský pour la République Tchèque et Vitali Kolesnik pour le Kazakhstan.

Compte-rendu signé Marc Branchu

Commentaires d'après-match

Slavomir Lener (entraîneur de la République Tchèque) : "Je suis content que ce match se soit joué proprement. Il y avait beaucoup de passion dans notre jeu. J'ai apprécié que nous n'ayons pas pris de buts. Nos unités spéciales ont fait un bon travail. Bien que je sois satisfait aujourd'hui, nous devrons changer les alignements parce que Martin Havlát va arriver. L'équipe pourra utiliser son efficacité car je ne suis pas si ravi dans ce domaine. Ce soir, les joueurs ont cependant montré leur grande implication, ce sur quoi nous pourrons certainement nous appuyer dans ce tournoi."

Nikolaï Myshagin (entraîneur du Kazakhstan) : "Je voudrais vous rappeler que tous nos joueurs ont été formés dans une seule ville, Ust-Kamenogorsk. Nous avons fait de notre mieux. Il est très difficile d'être opposé à cette épatante équipe tchèque, sûrement la meilleure de la compétition. Les Tchèques ont développé leur jeu avec confiance et je leur souhaite de devenir champions du monde dans leur pays natal."

 

République Tchèque - Kazakhstan 7-0 (5-0, 0-0, 2-0)

Lundi 26 avril 2004 à 20h15 à la Sazka Arena de Prague. 15056 spectateurs.

Arbitrage d'Aleksandr Poliakov (RUS) assisté de Leo Takula (USA) et Marco Coenen (HOL).

Pénalités : République Tchèque 16' (6', 2', 8'), Kazakhstan 22' (4', 6'+10', 2').

Tirs : République Tchèque 36 (11, 15, 10), Kazakhstan 18 (5, 7, 6).

Évolution du score :

1-0 à 02'42" : Jágr

2-0 à 05'33" : Prucha assisté de Jágr (sup. num.)

3-0 à 07'24" : Rucinský assisté de Prospal et Dvorák

4-0 à 15'23" : Prucha

5-0 à 17'01" : Výborný assisté de Jágr et Kaberle (sup. num.)

6-0 à 46'33" : Rucinský assisté de Hejda et Dvorák

7-0 à 56'58" : Rucinský assisté de Prospal et Dvorák

 

République Tchèque

Gardien : TomᚠVokoun.

Défenseurs : Jaroslav Špacek - Martin Škoula ; Frantisek Kaberle - Jirí Slegr ; Roman Hamrlík - Jan Novák ; Jan Hejda.

Attaquants : David Výborný - Martin Straka - Jaromír Jágr ; Radek Dvorák - Vaclav Prospal - Martin Rucinský ; Michal Sup - Josef Beránek - Jan Hlavác ; Milan Kraft - Jirí Dopita - Petr Prucha.

Remplaçant : Roman Cechmánek (G).

Kazakhstan

Gardien : Vitali Eremeïev puis Vitali Kolesnik à 07'36".

Défenseurs : Oleg Kovalenko - Evgueni Kuzmin ; Alekseï Trochshinsky - Denis Shemelin ; Vladimir Antipin - Artyom Argokov ; Andreï Savenkov - Evgueni Mazunin.

Attaquants : Anatoli Filatov - Dmitri Upper - Roman Kozlov ; Andreï Samokhvalov - Evgueni Koreshkov - Aleksandr Koreshkov ; Sergueï Aleksandrov - Fedor Polichshuk - Vadim Rifel ; Dmitri Dudarev - Andreï Trochshinsky - Anton Komissarov.

 

Retour aux championnats du monde