Russie - République Tchèque (19 décembre 2004)

 

Match comptant pour la Coupe Rosno.

Après le match cadenassé, haché et rugueux face à la Suède, le public russe a droit ce soir à un spectacle plus engageant, avec de la qualité offensive et des combinaisons de la part des deux équipes. Le jeu va d'un but à l'autre et ce sont les gardiens Ilya Bryzgalov et Jirí Trvaj qui s'illustrent. La finition n'est pas toujours au rendez-vous, et le dribbleur fou Ilya Kovalchuk échoue deux fois sur le portier tchèque en première période après s'être créé des occasions en or.

La première ligne Kovalev-Datsyuk-Kovalchuk, de classe mondiale sur le papier, ne parvient donc pas complètement à faire la différence sur la glace. Il est vrai que les défenseurs adverses lui prêtent évidemment une attention spéciale. Mais c'est finalement de la quatrième ligne que vient le salut, plus précisément d'Aleksandr Popov, le renfort de dernière minute à la suite du départ de Zherdev et du constat de la forme insuffisante de Frolov. Il avait déjà marqué le premier but russe hier, et cette fois il inscrit le seul but de la partie en se plaçant bien pour dévier de la crosse un lancer de Ryazantsev. Son coéquipier à Omsk, lui aussi formé au club, Aleksandr Perezhogin, aurait pu doubler la mise dans la foulée dans une cage paraissant ouverte, mais Trvaj réussit un exceptionnel arrêt.

La Russie doit donc se contenter d'un tout petit but d'écart, même si son emprise sur ce match a rarement été discutée. En fin de rencontre, Trvaj ne peut même pas sortir pour laisser la place à un sixième joueur de champ, car les Russes dominent et ne laissent même pas aux Tchèques cette possibilité.

Avec trois victoires en trois rencontres, la Russie a largement dominé cette coupe Rosno et retrouve le sourire. Cependant, il ne faut pas s'y tromper. Il ne suffit pas de faire le beau à domicile pour prétendre être revenu au sommet du hockey mondial. Car dans cet Euro Hockey Tour il arrive souvent que le pays organisateur soigne sa composition d'équipe alors que les visiteurs envoient des équipes plus faibles. On devrait encore le vérifier en février aux Sweden Hockey Games où ce devrait être au tour de la Tre Kronor de parader devant son public.

Élus meilleurs joueurs du match : Ilya Bryzgalov pour la Russie et Jirí Trvaj pour la République Tchèque.

 

Commentaires d'après-match

Zinetula Bilyaletdinov (entraîneur de la Russie) : "En peu de temps, nous avons réussi à créer une bonne équipe qui joue avec beaucoup d'envie. Les spectateurs n'ont pas seulement vu de la combativité, mais aussi nombre de belles combinaisons. Je pense qu'ils ne sont pas venus pour rien aujourd'hui et qu'ils ont pris beaucoup de plaisir."

Radim Rulik (entraîneur de la République Tchèque) : "Nous joueurs ont combattu comme des lions aujourd'hui, mais hélas, ils n'ont pas été capables de marquer. En deuxième période, nous avons eu beaucoup de chances de concrétiser des supériorités numériques, mais nous n'y sommes pas parvenus. L'invitation des joueurs en sélection pose toujours un petit problème. nous en avons qui jouent beaucoup dans leur club et veulent se reposer pendant la trêve internationale. Mieux vaut prendre des jeunes qui engrangent de l'expérience. Pour cette coupe Rosno, à la suite d'un accord entre la fédération et les clubs, nous n'avons pas sélectionné de joueurs des deux premiers du championnat, le Sparta Prague (qui participera bientôt à la Coupe Spengler) et Zlín."

 

Russie - République Tchèque 1-0 (0-0, 1-0, 0-0)

Dimanche 19 décembre 2004 à 13h00 au Luzhniki de Moscou. 8500 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson (SUE) assisté de Kamurkin et Lifanov (RUS).

Pénalités : Russie 12' (2', 6', 4'), République Tchèque 14' (4', 6', 4').

Tirs : Russie 28 (7, 12, 9), République Tchèque 17 (4, 10, 3).

Évolution du score :

1-0 à 37'42" : Popov assisté de Ryazantsev et Perezhogin

 

Russie

Gardien : Ilya Bryzgalov.

Défenseurs : Vitali Vishnevski - Aleksandr Guskov ; Fedor Tyutin (2') - Maksim Kondratiev ; Sergueï Gusev - Denis Kulyash (2') ; Vitali Proshkin - Aleksandr Ryazantsev (2').

Attaquants : Ilya Kovalchuk - Pavel Datsyuk - Alekseï Kovalev (2') ; Aleksandr Semin (2') - Aleksandr Skugarev - Fedor Fedorov ; Oleg Saprykin - Alekseï Kudashov - Alekseï Simakov ; Aleksandr Popov (2') - Anton Kurianov - Aleksandr Perezhogin.

Remplaçant : Maksim Sokolov (G).

République Tchèque

Gardien : Jirí Trvaj.

Défenseurs : TomᚠKaberle - Frantísek Ptácek ; Jan Hejda - Jan Novák ; Miroslav Blaták (2') - Martin Škoula ; Vladimír Sicák - Radek Martínek.

Attaquants : TomᚠVlasák (4') - Josef Vašícek (2') - Jaroslav Hlinka ; Ladislav Kohn - TomᚠDivíšek - Aleš Hemský ; Radim Vrbata - Václav Nedorost (2') - Pavel Rosa (2') ; Ondrej Veselý (2') - Michal Mikeska - Zbynek Irgl.

Remplaçant : Marek Pinc (G).

 

Retour aux matches internationaux