République Tchèque - Finlande (1er septembre 2005)

 

Match comptant pour la Ceska Pojistovna Cup, première manche de l'Euro Hockey Tour.

Pendant que les deux autres protagonistes s'affrontent à Saint-Pétersbourg, ce sont peut-être les deux favoris du tournoi que l'on retrouve ce soir, en tout cas les deux équipes dont les compositions sont les plus étoffées. La Finlande a toujours de bons joueurs à envoyer à l'Euro Challenge, et elle continue de le faire, même si Salmelainen et Vuotilainen, blessés au cours de la préparation, ont dû être remplacés par les anonymes Kari Kalto et Marko Luomala.

Du côté tchèque, on a changé de sélectionneur cet été. Prenant le relais de Ruzicka qui a accompli sa mission, le nouvel homme fort Alois Hadamczik, ancien entraîneur des juniors, a fait savoir qu'il comptait avant tout sur les joueurs de NHL pour les JO, ce qui explique par exemple l'absence de Balastik (c'était avant qu'il ne parte à Columbus) et même de Pavel Rosa dans la pré-sélection de 51 joueurs publiée en août. Dans ces conditions, l'enjeu est moindre pour ceux qui savent qu'ils n'iront pas à Turin, même si pour un tournoi à domicile c'est la meilleure équipe possible qui est constituée à partir de ceux qui évoluent en Europe. Dans l'effectif de ce soir, seuls les trois champions du monde (Hnilicka, Hejda et Hlavac) sont sur la pré-liste !

Jan Marek parle au nom de ceux qu'on a écarté un peu vite et ouvre le score en récupérant un palet qui a frappé le fond de la bande. Mais après un quart d'heure de jeu, "l'animal" - comme on le surnommait dans ses années juniors pour son jeu physique et féroce - Tomek Valtonen, qui compte se relancer après une dernière saison difficile commencée par une blessure à l'aine, égalise. Il n'a qu'à pousser le palet dans la cage sur un service de Niemi.

Ensuite, les deux gardiens de talent parviennent à préserver ce score pendant tout le reste de la soirée. Nicklas Bäckström réalise un arrêt spectaculaire avant la première pause sur un tir de Michal Grosek, le "bad boy" qui connaît sa première sélection. Milan Hnilicka s'illustre pour sa part en diverses occasions, notamment en deuxième période. Aux tirs au but, c'est Jiri Burger qui s'impose comme l'homme du match en réussissant ses deux tentatives.

Les Tchèques ont donc inauguré en beauté la toute nouvelle patinoire de Liberec. Seul pépin, ils ont perdu leur attaquant Petr Tenkrat (qui joue en Finlande avec Kärpät) sur une blessure semblable à celle de Jagr aux derniers Mondiaux : il s'est cassé l'auriculaire de la main gauche. Il sera remplacé par Vaclav Skuhravy, encore un novice en équipe nationale.

 

République Tchèque - Finlande 1-1 (1-1, 0-0, 0-0, 0-0) / 2-1 aux tirs au but

Jeudi 1er septembre 2005 à 18h00 à la Tipsport Arena de Liberec. 3950 spectateurs.

Arbitrage de Vyacheslav Bulanov (RUS) assisté de Roman Pouzar et Frantisek Kalivoda (TCH).

Pénalités : République Tchèque 10' (6', 0', 4'), Finlande 10' (4', 6', 0').

Tirs : République Tchèque 35 (11, 8, 12, 2), Finlande 26 (9, 10, 7).

Évolution du score :

1-0 à 02'31" : Marek assisté de Hlavac et Hlinka

1-1 à 14'49" : Valtonen assisté de Niemi et Lepistö

Tirs au but :

Finlande : Kontiola (réussi), Viuhkola (manqué), Kontiola (manqué), Pärssinen (manqué).

République Tchèque : Burger (réussi), Bednar (manqué), Hlavac (manqué), Burger (réussi).

 

République Tchèque (2' pour surnombre)

Gardien : Milan Hnilicka.

Défenseurs : Jan Hejda - Aleš Píša ; Petr Cáslava - Radek Hamr ; Radek Philipp (2') - Karel Rachunek ; Radim Bicánek - Frantíšek Ptácek.

Attaquants : Jaroslav Bednár - TomᚠDivíšek - Pavel Rosa ; Jan Hlavác (2') - Jaroslav Hlinka - Michal Grosek ; Ondrej Veselý - Jirí Burger - Petr Tenkrát ; Jan Marek (4') - Michal Mikeska - Petr Hubácek.

Finlande

Gardien : Nicklas Bäckström.

Défenseurs : Antti-Jussi Niemi - Pekka Saravo ; Sami Lepistö - Jere Karalahti (2') ; Mikko Lehtonen (2') - Olli Malmivaara (2') ; Ilkka Mikkola.

Attaquants : Timo Pärssinen (4') - Riku Hahl - Tomi Kallio ; Tomek Valtonen - Esa Pirnes - Tony Virta ; Mika Pyörälä - Jari Viuhkola - Jyrki Louhi ; Kari Kalto - Perti Kontiola - Pasi Saarela ; Marko Luomala.

 

Retour aux matches internationaux