République Tchèque - Russie (4 septembre 2005)

 

Match comptant pour la Ceska Pojistovna Cup, première manche de l'Euro Hockey Tour.

La première période - encore un round d'observation prolongé - est morne et ennuyeuse. Les Russes semblent perdus sur la glace, y compris leur première ligne qui a tout fait jusqu'ici, mais c'est quand même Taratukhin qui se crée la meilleure occasion du tiers-temps. Dans les rangs tchèques, c'est le quatrième trio Hubacek-Mikeska-Grosek qui s'en sort le mieux.

On attend encore le signal du départ dans ce match. C'est Denis Kulyash qui donne les trois coups, ou plutôt un seul avec un lancer qui heurte le masque de Hnilicka. Pas de bobo pour le gardien, et subitement les Tchèques se réveillent. Après avoir montré un jeu informe durant tout le tournoi, ils accélèrent enfin et utilisent leurs qualités de patinage. Quelques minutes après avoir manqué une cage vide, Vaclav Skuhravy, qui fête sa toute première sélection puisqu'il a été appelé pour remplacer Tenkrat blessé, dévie victorieusement une ouverture parfaite de Karel Rachunek.

Mais la Russie n'a pas dit son dernier mot. La ligne de Sushinsky retrouve toute sa vigueur et s'engouffre dans la défense. Les occasions se mutilplient, mais les Tchèques préservent leur petit avantage jusqu'à la sirène. Puis à trois minutes de la fin, Aleksandr Kharitonov s'échappe en solitaire et se débarrasse facilement de Hnilicka pour l'égalisation. Ce sera donc une prolongation... Même pas. Les Russes parviennent à renverser entièrement la situation dans cette fin de match folle. Anton Kuryanov s'impose dans l'enclave, se réserve un palet traînant et le place sous la barre. C'est le seul but qui n'ait pas été marqué par la première ligne russe.

Ce tournoi conclu par une défaite est décidément un fiasco pour la sélection tchèque, qui n'a pas fait recette. Le directeur du tournoi Mojmír Šatava a expliqué les faibles affluences par un calendrier défavorable à la République Tchèque. Les gens préfèrent passer les derniers jours chauds de septembre dans la nature, et ils n'ont pas la tête au hockey alors que la saison n'a pas encore commencé. Le contrat est déjà signé pour l'an prochain, mais les Tchèques veulent renégocier pour la suite afin de trouver de meilleures dates. Il est peu probable que les trois autres fédérations acceptent de céder leur créneau, alors ils vont proposer une rotation des tournois. Les discussions s'annoncent houleuses, car on voit mal par exemple les Russes renoncer à leur traditionnel mois de décembre, hérité des Izvestia. Néanmoins, Šatava a précisé que, même si le sponsor Ceské Pojistovna était mécontent du faible retentissement du tournoi, la République Tchèque n'avait pas l'intention de se retirer de l'Euro Hockey Tour. Cela ferait trop plaisir aux Slovaques, qui ont été laissés à la porte par les quatre grands d'Europe auto-proclamés et qui n'ont jamais caché leur envie d'intégrer cette compétition.

 

République Tchèque - Russie 1-2 (0-0, 1-0, 0-2)

Dimanche 4 septembre 2005 à 18h00 à la Tipsport Arena de Liberec. 3326 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson (SUE).

Pénalités : République Tchèque 14' (4', 6', 4'), Russie 12' (4', 6', 2').

Tirs : République Tchèque 30 (8, 11, 11), Russie 39 (12, 9, 18).

Évolution du score :

1-0 à 25'37" : Skuhravy assisté de Rachunek et Vesely

1-1 à 57'02" : Kharitonov assisté de Kulyash

1-2 à 58'57" : Kuryanov

 

République Tchèque

Gardien : Milan Hnilicka.

Défenseurs : Jan Hejda - Aleš Píša ; Radek Philipp - Karel Rachunek ; Petr Cáslava - Radek Hamr (2') ; Radim Bicánek - Frantíšek Ptácek.

Attaquants : Jaroslav Bednár - TomᚠDivíšek (2') - Pavel Rosa (2') ; Ondrej Veselý - Jirí Burger - Vaclav Skuhravy (4') ; Jan Hlavác (2') - Jan Marek - Jaroslav Hlinka ; Petr Hubácek - Michal Mikeska (2') - Michal Grosek.

Russie

Gardien : Aleksandr Fomichev.

Défenseurs : Vitaly Atyushov - Denis Kulyash ; Andrei Kuteykin - Andreï Zabolotnev (2') ; Dmitri Vorobiev (2') - Alexander Titov (2') ; Kirill Koltsov (2') - Vadim Khomitsky (2').

Attaquants : Aleksandr Kharitonov - Andreï Taratukhin (2') - Maxim Sushinsky ; Anton But - Ivan Nepryaev - Ivan Tkachenko ; Denis Platonov - Alekseï Kaïgorodov - Stanislav Chistov ; Igor Mirnov - Anton Kuryanov - Denis Zaripov.

 

Retour aux matches internationaux