Rouen - Chamonix (10 septembre 2005)

 

Match comptant pour la première journée de la ligue Magnus 2006.

Un Rouen toujours neuf

Cela n'a pas été un joyeux anniversaire pour Guillaume Ribourg, l'ancien joueur du CHAR parti cet été dans la cité aux fameuses marmottes borgnes (clin d'il). En effet, un ronflant et enthousiaste RHE a broyé une très jeune équipe de Chamonix. Les Chamois étaient venus avec quelques jolis attributs : une ossature championne de France en titre "espoirs", un gardien (Radek Lukes) parfois brouillon mais toujours combatif même après 70 tirs et une première ligne d'étrangers (Prokop-Fedor-Granath) qui sait produire du jeu. Les montagnards très amoindris d'une ratification tardive (de la part de la FFSG) à la ligue Magnus, soumettant le club le plus titré de France à un recrutement hâtif et bâclé (Konstantinidis, Sufliarsky et Prunier n'ont pas été conservés), ont subit une préparation tronquée ce qui n'a pas pardonné face à Rouen. Ils sont repartis dans leurs montagnes cabossés. Dans une patinoire un peu clairsemée et réservée, les Dragons ont dansé sur les ventres alpins, s'offrant un premier succès probant. Rouen a caréné de neuf buts une victoire qui, bien que promise, fut prolifique et de bon augure.

Les Normands ont cumulé une bonne défensive à un rendement offensif qui aurait pu être supérieur tant les occasions qu'ils se sont créées ont été nombreuses. Le premier bloc, bien soutenu par un Salomaa très offensif, a été le plus productif avec cinq buts inscrits dont trois de Kimmo Salminen trouvé à deux reprises par Pierre-Édouard Bellemare. L'ailier français a aussi servi Olivier Coqueux lors du but du néo-Rouennais. L'entente de ces trois joueurs semble sur la bonne voie. Par contre, défensivement, il reste quelques réglages à parfaire pour éviter quelques sueurs froides laissée sur un break de Tobias Granath et le tir de pénalité qui en découlait (4'16), sur un jeu en triangle en zone neutre de Granath et Prokop (17'04) et sur un deux-contre-un de Fedor et Granath, ce dernier trouvant le poteau à la terminaison de son lancer (54'18).

Le deuxième bloc s'est créé le plus grand nombre d'occasions sans en laisser une seule à l'adversaire. La ligne la plus talentueuse et prometteuse du RHE est très agréable à voir évoluer, même lors d'une partie déséquilibrée et au score élevé comme ce soir, mais elle n'est pas toujours très réaliste. À son crédit, la "canadienne" a fait le plus difficile en ouvrant la marque dans la première minute par Marc-André Thinel qui a embarqué le gardien à gauche sans toucher la rondelle, celle-ci continuant son chemin droit au but passant entre les jambières de Radek Lukes (1-0 à 0'52). Puis, en jeu de puissance que seul ce trio maîtrise parfaitement, Carl Mallette a mis Rouen hors de portée des Chamois pour que ses compagnons de jeu puisse dans la seconde partie de la rencontre s'amuser un peu (3-0 à 27'17).

Entre-temps, Tristan Lemoine, par la suite plus discret, sans doute un peu orphelin d'Alexandre Lefebvre blessé qui n'a pas pu participer à ce premier match de championnat, avait créé la cassure en fin de premier tiers en reprenant son propre rebond sur un palet laissé libre par une défensive chamoniarde bien immobile (2-0 à 18'18).

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Rouen - Chamonix 9-0 (2-0, 3-0, 4-0)

Samedi 10 septembre 2005 à 20h00 au centre sportif du Docteur Duchêne. 2320 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Damien Bliek et Sébastien Moine.

Pénalités : Rouen 10' (2', 4', 4'), Chamonix 22' (2', 8'+10', 2').

Tirs : Rouen 70 (26, 16, 28), Chamonix 19 (7, 7, 5).

Occasions : Rouen 21 (11, 2, 8), Chamonix 3 (2, 0, 1).

Évolution du score :

1-0 à 00'52" : Thinel assisté de Mallette

2-0 à 18'18" : Lemoine

3-0 à 27'17" : Mallette assisté de Fortier et Thinel (sup. num.)

4-0 à 35'16" : Salomaa assisté de Coqueux et Ponto

5-0 à 37'25" : Salminen assisté de Salomaa et Coqueux

6-0 à 40'17" : Salminen assisté de Bellemare

7-0 à 42'52" : Bellemare assisté de Fortier et Besch (inf. num.)

8-0 à 51'06" : Coqueux assisté de Bellemare et Ponto

9-0 à 53'54" : Salminen assisté de Bellemare et Salomaa

 

Rouen

Gardien : Ramon Sopko 19/19 (100%).

Défenseurs : Vesa Ponto - Sami-Ville Salomaa ; Jan Mikel - Daniel Sedlak ; Daniel Carlsson - Nicolas Besch.

Attaquants : Kimmo Salminen - Olivier Coqueux - Pierre-Édouard Bellemare ; Éric Fortier - Carl Mallette - Marc-André Thinel ; Édouard Dufournet - Julien Desrosiers [remplacé par Yvan Fontana de 25'29" à 27'17"] - Tristan Lemoine.

Remplaçant : Pierre Pochon (G). Absent : Alexandre Lefebvre (entorse au genou).

Chamonix

Gardien : Radek Lukes 61/70 (87%).

Défenseurs : Fabien Veydarier - Benjamin Dieude-Fauvel ; Maxime Claret-Tournier - Damien Torfou ; Brice Peythieu.

Attaquants : Tobias Granath - Pavol Fedor - Ondrej Prokop ; Guillaume Ribourg - Julien Lebey - Alexandre Audibert ; Bruno Margerit - Yannick Charlet - Jonathan Pastore.

Remplaçant : Julien Leclerc (G). Absents : Erwan Pain (péroné et ligaments de la malléole), Gautier Lafrancesca (scaphoïde), Richard Aimonetto (genou).

 

Retour à la Ligue Magnus