Herning - Coventry (14 octobre 2005)

 

Match comptant pour le deuxième tour de la Coupe Continentale, Groupe D.

Ce premier match est déjà l'occasion de jauger deux prétendants à la qualification. Opposition de style en perspective entre une équipe scandinave plutôt technique au banc très fourni et une équipe anglaise plutôt physique au banc très réduit. Nul doute que les Brûleurs de Loups auront un il attentif à ce match qui pourrait avoir un impact important sur le résultat final.

Soutenu en masse par une impressionnante colonie de supporters, Coventry prenait le meilleur départ en mettant comme prévu une pression physique sur son adversaire. Les Anglais finissaient leurs mises en échec, mais sans pour autant tomber dans la brutalité qu'on pouvait craindre dans un premier temps. Ils se faisaient malgré tout pénaliser à deux reprises en début de match mais se rassuraient face au jeu de puissance timoré des Danois. Mais Coventry ne se montrait guère plus efficace dans un exercice similaire, malgré un tir sur le poteau qui donnait des frayeurs à Pasi Häkkinen. Les Anglais laissaient échapper deux supériorités numériques, la seconde étant même interrompue par une nouvelle faute. Jamais deux sans trois, la troisième opportunité était la bonne pour les Danois. Kelly Popadynetz ouvrait le score en trompant Martin Klempa qui n'avait pas eu grand-chose à faire jusque là (1-0, 13'44"). Ce but galvanisait les Danois qui se montraient plus entreprenants et semblaient prendre l'ascendant sur le jeu. Herning pensait bien revenir aux vestiaires avec ce précieux but d'avance mais une pénalité concédée par Jakob Gronnemark à huit secondes de la fin du tiers allait avoir de fâcheuses conséquences. En l'espace de huit secondes, Coventry s'installait dans la zone danoise et Russ Cowley trompait Pasi Häkkinen au moment même où la sirène retentissait (1-1, 19'59").

Les compteurs étaient donc remis à zéro au début de la deuxième période et chaque équipe se créait des opportunités intéressantes dans les dix premières minutes du tiers. L'occasion pour les deux gardiens de se mettre en évidence et de maintenir leur équipe dans le match. Mais comme lors de la première période, ce sont les jeux de puissance qui allaient faire la différence. Et à ce petit jeu les Danois se montraient les plus habiles en ne laissant aucune opportunité à leurs adversaires. Au contraire d'Anglais dont le jeu physique toujours à la limite conduisait immanquablement à des pénalités. Cette indiscipline, traduite notamment par deux pénalités consécutives de David Kaczowka et Joel Poirier, se payait cash lors de la deuxième infériorité. L'ex-Grenoblois Tommi Hämäläinen trouvait l'ouverture d'un slap de la bleue que Klempa ne pouvait que freiner et le palet finissait sa course dans ses filets (2-1, 34'43"). Les Anglais accusaient le coup et devaient une nouvelle fois préserver l'essentiel sur une nouvelle infériorité avant la fin de la période.

Avec seulement un but de retard et malgré un banc plus réduit, les joueurs de Paul Thompson continuaient à croire en leur chance et faisaient un début de tiers déterminé en appliquant une grosse pression sur les défenseurs d'Herning. Les mises en échec tournaient systématiquement à l'avantage des joueurs de Coventry et les Danois avaient du mal à sortir de leur zone. Barrie Moore était à deux doigts d'égaliser mais son slap venait s'écraser sur le poteau. Il fallut finalement attendre une nouvelle supériorité numérique pour voir les Anglais concrétiser leur domination par l'intermédiaire de Jeff Hutchins, posté devant les buts, qui prenait le dessus sur Häkkinen (2-2, 51'27"). La fin du match était danoise notamment grâce à deux nouvelles pénalités concédées par Coventry. Herning évoluait même quelques secondes à cinq contre trois mais ne trouvait pas la solution face à une défense anglaise diminuée par la méconduite de Graham Belak mais terriblement accrocheuse. La rencontre s'achevait sur un score de parité qui semblait finalement satisfaire tout le monde.

Ce match nul est un résultat finalement assez logique : le manque de physique des Danois a été compensé par une profondeur de banc plus conséquente. Les deux équipes ont montré leur efficacité en supériorité numérique mais aussi, et c'est le revers de la médaille, une certaine faiblesse en infériorité numérique. Voilà les futurs adversaires prévenus. Avantage au jeu des comparaisons à Coventry qui a réussi à marquer deux buts en jeu de puissance en un peu plus de quatre minutes contre plus de treize minutes à Herning. L'opposition de style prévue s'est confirmée : Herning a un jeu plus rapide, collectif et technique tandis que Coventry peut déstabiliser son adversaire avec une grosse pression physique mais les défenseurs anglais sont rapidement pris de vitesse. Sur le plan individuel, les deux gardiens Klempa et Häkinen ont sorti leur épingle du jeu alors que le duo finlandais d'Herning Koskela-Tirkkonen et la première ligne de Coventry Hutchins-Cheverie-Cowley se sont montrés les plus dangereux offensivement.

Compte-rendu signé Christophe Laparra

 

Herning - Coventry 2-2 (1-1, 1-0, 0-1)

Vendredi 14 octobre à 16h00 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 771 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Hauchart (FRA) assisté de Savice Fabre et Benjamin Gremion (FRA).

Pénalités : Herning 8' (6', 0', 2'), Coventry 26' (6', 6', 4'+10').

Évolution du score :

1-0 à 13'44" : Popadynetz assisté de Kjaergaard (sup. num.)

1-1 à 19'59" : Cowley assisté de Lefebvre et Moborg (sup. num.)

2-1 à 34'43" : Hämäläinen assisté de Koskela (sup. num.)

2-2 à 51'27" : Hutchins (sup. num.)

Coventry remporte la séance des tirs aux buts 1-0 (Cheverie).

 

Herning

Gardien : Pasi Häkkinen.

Défenseurs : Daniel Madsen - Daniel Nielsen (A) ; Tommi Hämäläinen - Tomi Källarsson ; Stefan Lassen - Reid Simonton ; Jakob Gronnemark.

Attaquants : Christoffer Kjærgaard - Kelly Popadynetz - Leos Pipa ; Timo Koskela (A) - Pekka Tirkkonen (C) - Mads Christensen ; Sebastian Harts - Mick Jensen - Jacek Nowakowski ; Rasmus Hartung - Jacob Vorup - Simon Lorentzen.

Remplaçant : Simon Nielsen (G).

Coventry

Gardien : Martin Klempa.

Défenseurs : Graham Belak - Neal Martin (A) ; Tom Watkins - Andreas Moborg ; James Pease.

Attaquants : Jeff Hutchins - Evan Cheverie - Russ Cowley ; Ashley Tait (C) - Barrie Moore - Joël Poirier (A) ; David Kaczowka - Marc Lefebvre - Tom Carlon ; Lee Richardson.

Remplaçants : Dan Shea (G), Joe Henry. Absent : Pavol Mihalik (blessé au genou).

 

Retour à la Coupe Continentale