Herning - Amsterdam (16 octobre 2005)

 

Match comptant pour le deuxième tour de la Coupe Continentale, groupe D.

Le premier match de la journée opposait les deux grands perdants de la compétition. Après leurs défaites la veille contre Coventry et Grenoble, Amsterdam et Herning ont définitivement perdu toute chance de remporter le tournoi et donc de se qualifier pour le tour suivant. Si ce résultat était plus ou mois attendu de la part d'Amsterdam, une équipe sans génie et au banc limité, la défection d'Herning est en revanche plus surprenante. Malgré quelques renforts étrangers de bonne facture et un jeu technique, rapide et collectif, l'équipe danoise, fatiguée par son intense préparation physique d'avant-saison et pas encore au pic de sa forme, n'a pas réussi à élever son niveau de jeu pour l'emporter contre ses deux principaux adversaires désignés. Reste donc pour ces deux équipes à sauver l'honneur et à décrocher une symbolique troisième place.

On pouvait légitimement douter de la motivation des protagonistes au coup d'envoi. Herning donnait le ton d'un match qui avait tout d'amical en débutant la rencontre avec son gardien remplaçant. Cela n'empêchait pas les Danois de se mettre en valeur les premiers face à une équipe d'Amsterdam aussi lente au démarrage que la veille. Mais cette fois l'addition était moins salée même si Kelly Popadynetz, quasiment la seule satisfaction du côté d'Herning, ouvrait le score après un peu plus de cinq minutes de jeu (1-0, 05'13"). Les Néerlandais n'aidaient pas leur cause en commettant de nombreuses fautes et devaient tuer trois infériorités numériques dans le premier tiers. Mais la supériorité numérique n'est pas vraiment la spécialité des Danois et ces derniers manquaient une belle occasion de se donner un avance plus confortable à la fin du tiers.

Herning semblait pourtant hors de danger et continuait de dérouler son jeu tranquillement. Et sur un beau mouvement collectif inspiré notamment par Koskela, Daniel Nielsen donnait deux longueurs d'avance aux siens (2-0, 23'28"). Les Blue Fox avaient le match en main et les Néerlandais semblaient accuser le coup avec ce troisième match en trois jours, un rythme auquel ils ne sont guère habitués. Pourtant ils allaient prouver une nouvelle fois qu'ils avaient de la ressource. Après avoir tué une pénalité de Subr, les Tigers relancent soudainement l'intérêt de la rencontre en marquant un but contre le cours du jeu par le défenseur reconverti en attaque, Mark Tanner (2-1, 26'32"). Il n'en fallut pas beaucoup plus pour déstabiliser la belle mécanique danoise. Kelly Popadynetz partait en prison quelques secondes plus tard et les deux ex-Grenoblois Tommie Hartogs et Tommi Hämäläinen en venaient même aux mains. Amsterdam avait réussi à faire déjouer Herning qui craquait complètement lorsque Mick Jensen et Stefan Lassen partaient simultanément en prison. Deux minutes à cinq contre trois, cela ne se refuse pas et la bande à Hartogs allait bien évidemment en profiter grâce à Bohuslav Subr, parfaitement décalé par le capitaine néerlandais (2-2, 33'41"). Histoire d'enfoncer un peu plus l'équipe danoise, Subr signait un doublé, en supériorité numérique peu avant la fin du tiers (2-3, 38'16").

Étonnante capacité de réaction de cette équipe néerlandaise qui fait preuve d'une efficacité maximale en attaque et qui ne réagit jamais aussi bien que lorsqu'elle est au pied du mur. Après les quatre buts passés à Coventry hier en deuxième période, les trois marqués aujourd'hui permettent à Amsterdam de virer en tête à l'orée du dernier tiers ! Comme on pouvait s'y attendre, les Danois n'ont que modérément apprécié la plaisanterie et la troisième période se résume à une situation d'attaque-défense pendant vingt minutes. Herning campe dans la zone néerlandaise mais ses attaquants font preuve d'une maladresse absolument inouïe devant le but. Un vrai festival d'occasions manquées malgré un jeu posé et assez plaisant. Du coup Amsterdam peut légitimement commencer à y croire, mais l'indiscipline aura finalement raison des Néerlandais. Sur la troisième supériorité du tiers, le jeu de puissance danois trouve enfin la faille et Pekka Tirkkonen arrache l'égalisation (3-3, 57'17"). Les Danois tentent de forcer la décision dans les derniers instants mais Amsterdam préserve le match nul synonyme de troisième place.

Aucune des deux équipes n'aura finalement remporté le moindre succès dans ce tournoi, mais voir Herning finir dernier est tout de même une petite surprise. Cette équipe sans vrai leader a manqué cruellement d'âme et a sans doute un effectif un peu trop homogène sans qu'aucune individualité marquante ne lui permette de faire la différence devant la cage. Tout le contraire d'Amsterdam qui se repose sur quelques éléments clés comme Hartogs, De Wit, Van den Thillart et bien sûr l'ex-Bisontin Subr qui termine meilleur compteur du tournoi. Le temps de glace de ces joueurs dépasse certes allègrement les trente minutes de jeu par match mais ils font preuve d'une belle endurance. Une troisième place est sans doute une belle récompense pour Amsterdam qui termine en plus équipe la plus fair-play du tournoi.

Compte-rendu signé Christophe Laparra

 

Herning - Amsterdam 3-3 (1-0, 1-3, 1-0)

Dimanche 16 octobre à 14h00 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 1067 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Hauchart (FRA) assisté de Savice Fabre et Benjamin Gremion (FRA).

Pénalités : Herning 12' (2', 10', 0'), Amsterdam 30' (8', 6', 6'+10')

Évolution du score :

1-0 à 05'13" : Popadynetz

2-0 à 23'28" : Nielsen assisté de Kosela et Popadynetz

2-1 à 26'32" : Tanner assisté de Farrel

2-2 à 33'41" : Subr assisté de Hartogs et Van den Thillart (double sup. num.)

2-3 à 38'16" : Subr assisté de Van den Thillart (sup. num.)

3-3 à 57'17" : Tirkkonen assisté de Källarsson et Nielsen (sup. num.)

 

Herning

Gardien : Simon Nielsen.

Défenseurs : Jakob Gronnemark - Daniel Nielsen (A) ; Tommi Hämäläinen - Tomi Källarsson ; Stefan Lassen - Reid Simonton.

Attaquants : Christoffer Kjærgaard - Kelly Popadynetz - Timo Koskela (A) ; Leos Pipa - Pekka Tirkkonen (C) - Mick Jensen ; Mads Christensen - Jacob Vorup - Sebastian Harts.

Remplaçants : Pasi Häkkinen (G), Daniel Madsen. Absents : Rasmus Hartung, Simon Lorentzen, Jacek Nowakowski.

Amsterdam

Gardien : Tomas Kalousek.

Défenseurs : Leo van den Thillart - Maarten de Groot ; Scott Farrell - Alexander Schaafsma.

Attaquants : Bohuslav Subr - Lamonte Polet - Jan Jaap Natte ; Simon De Wit - Aaron van Leusen - Mark Tanner ; Robert Jongbloed - Marcel Kars - Tommie Hartogs.

Remplaçant : Jordan van Hoogee (G). Absents : Antony Blumer (reparti aux États-Unis), Chris Eimers (blessé).

 

Retour à la Coupe Continentale