Yunost Minsk - Sokol Kiev (16 octobre 2005)

 

Match comptant pour le deuxième tour de la Coupe Continentale, groupe E.

Mission impossible. Pour se qualifier, le Sokol Kiev doit gagner de quatre buts à l'extérieur contre le Yunost Minsk, une équipe contre laquelle il a l'habitude de perdre dans le championnat "ouvert" du Bélarus, sa dernière défaite datant de... la semaine dernière. Qui peut croire que le rapport de forces ait à ce point changé en une semaine, surtout que les Ukrainiens sont encore plus affaiblis en défense : l'attaquant Bobrovnikov, qui était passé à l'arrière pour dépanner, s'est blessé entre-temps, et avec la suspension du capitaine Gunko, il ne reste plus que cinq défenseurs au Sokol.

Il est très rapidement clair que les Ukrainiens tablent sur un miracle. Ils ne tentent même pas de forcer le destin et se contentent d'espérer des contre-attaques face à une formation biélorusse rarement prise en défaut défensivement ces derniers temps. Ce n'est évidemment pas comme ça que Stepan Goryachevskikh va être inquiété, et il faut attendre douze minutes pour qu'il soit mis en danger pour la première fois, sur un tir de Gnidenko... de la zone neutre. Un autre lancer lointain, signé Lyaskovsky, échoue sur la transversale. En face, l'autre gardien Oleksandr Fedorov a plus souffert, au sens propre du terme. Il reste sonné un temps sur un puissant slap de Sergueï Shitkovsky, le bourreau des gardiens ukrainiens puisqu'il avait récemment abîmé le masque de Brul sur un épisode similaire.

Il faut attendre le deuxième tiers-temps pour voir le premier but, et c'est un Ukrainien qui l'inscrit... mais malheureusement pour le Sokol, il porte les couleurs du Yunost Minsk. Il s'agit de Vitali Semenchenko qui échappe deux fois à ses défenseurs et qui ne rate pas sa seconde tentative.

Les lignes arrières ukrainiennes cèdent à nouveau en troisième période, éliminées en un contre un par un Artiom Chernov déchaîné. Le tir en lucarne de Polkovnikov ne fait que réduire le score, et le Sokol Kiev n'avait pas les moyens de barrer la route au Yunost ce soir.

Désignés joueurs du match : Stepan Goryachevskikh pour Minsk et Oleksandr Fedorov pour Kiev.

 

Commentaires d'après-match

Mikhaïl Zakharov (entraîneur du Yunost Minsk) : "Comme dans la plupart de nos précédentes confrontations avec le Sokol, le combat a été permanent. Je continue de penser que les Kiéviens font partie des favoris pour la victoire dans le championnat ouvert du Bélarus. Néanmoins, mes joueurs ont su mener ce match à haut niveau sans que leur qualification soit jamais mise en doute. En novembre, nous irons en Slovénie pour le prochain tour, et nous ne comptons pas nous arrêter là. J'ai déjà dit que ce quart de finale serait beaucoup plus dur que la demi-finale. Je ne dirais pas que la superfinale est déjà dans la poche, mais ce sera plus facile, même si Riga 2000 est un adversaire qui nous réussit moins que le Sokol de prime abord."

Artyom Chernov (Yunost Minsk, meilleur marqueur du tournoi) : "Je suis content que l'équipe ait rempli l'objectif assigné. Personnellement, ce n'était pas facile : il y a dix jours, j'avais de la fièvre, et ma condition physique commence tout juste à revenir à la normale. Après un match récent contre Gomel, l'entraîneur a évoqué la possibilité de me rétrograder en équipe réserve. La menace est levée. La condition qui m'avait été donnée - marquer à chaque match - est remplie."

Aleksandr Seukand (entraîneur du Sokol Kiev) : "Félicitations au Yunost pour sa qualification méritée, il a mieux su calculer ses forces sur chaque match. Comme on pouvait s'y attendre, ce match a été tendu, les pénalités ont été nombreuses, et le jeu assez rude. Un peu trop peut-être, car ils ont eu des pertes et nous aussi. Nous attendons de connaître le degré de gravité des blessures de Hnidenko et Litvinenko. Notre attaque ne fonctionne pas, nous n'avons mis qu'un but et c'est un défenseur qui l'a marqué. J'ai eu l'idée de sortir mon gardien sur la fin pour obtenir au moins le nul, mais ils ne m'ont pas laissé faire."

 

Yunost Minsk (BLR) - Sokol Kiev (UKR) 2-1 (0-0, 1-0, 1-1)

Dimanche 16 octobre 2005 à 19h00 au Palais des sports de Minsk. 1900 spectateurs.

Arbitrage de Roland Aumüller (ALL) assisté de Valeri Gotsulya et Dmitri Shabunevich (BLR).

Pénalités : Minsk 12'+10', Kiev 18'.

Évolution du score :

1-0 à 26'40" : Semenchenko assisté de A. Volkov et Andrushchenko (sup. num.)

2-0 à 40'54" : Chernov assisté de Krovopuskov

2-1 à 52'32" : Polkovnikov assisté de Lyaskovsky (sup. num.)

Tirs de pénalité : 2-0 (Krivomaz, Chernov)

 

Yunost Minsk

Gardien : Stepan Goryachevskikh.

Défenseurs : Oleg Volkov - Igor Khatseï ; Viktor Kastyuchonak (2') - Evgueni Krivomaz ; Vladimir Kopat - Nikolaï Stasenko ; Andreï Karev - Vyacheslav Shipilo (2').

Attaquants : Vitali Semenchenko - Artiom Volkov (4'+10') - Igor Andrushchenko ; Artiom Chernov - Oleg Voshchenikin (2') - Alekseï Krovopuskov (2') ; Mikhaïl Kuleshov - Stepan Ponomarev - Alekseï Savin ; Alekseï Efimenko - Vladimir Ilin (C) - Sergueï Shitkovsky.

Remplaçant : Aleksandr Pokuleïev (G). Absents : Sergueï Erkovich (ligaments croisés aux derniers championnats du monde), Oleg Mikulchik (choix de l'entraîneur).

Sokol Kiev (4')

Gardien : Oleksandr Fedorov.

Défenseurs : Yuri Navarenko (2') - Vassili Polonitsky (2') ; Yuri Lyaskovsky - Denis Isaïenko (4') ; Oleg Polkovnikov.

Attaquants : Sergueï Kharchenko - Valentin Oletsky (C) - Oleksandr Matvichuk (2') ; Sergueï Bobkin (4') - Artiom Hnidenko - Vitali Litvinenko ; Oleksandr Shevchenko - Oleksandr Yakovenko - Dmitri Markovsky ; Yegor Rufanov - Sergueï Chernenko - Nikolaï Sidorov ; Vitali Kirichenko - Evgueni Onishchenko.

Remplaçant : Igor Karpenko (G). Absents : Yuri Gunko (suspendu), Vassili Bobrovnikov et Andreï Nikolaïev (blessés).

 

Retour à la Coupe Continentale