Dijon - Anglet (31 janvier 2006)

 

Demi-finale de la Coupe de France 2006.

Quatre supporters d'Anglet ont fait le déplacement pour encourager les leurs, qui comptent bien aller au bout de la Coupe de France après leur exploit contre Rouen. Mais cette compétition est aussi une occasion idéale de reconnaissance pour Dijon qui en a fait depuis longtemps un objectif. La patinoire Trimolet vibre comme jamais pour ce match et c'est une ville qui se met à vibrer.

Les Dijonnais n'abordent pourtant pas le match dans les meilleures conditions, puisqu'ils sont privés de deux défenseurs, Miroslav Sucko et surtout le capitaine Milan Tekel. Pire encore, Anton Poznik se blesse aux adducteurs à la cinquième minute de jeu et est bientôt contraint de regagner les vestiaires. Il ne reste plus que trois défenseurs valides sur six ! C'est alors Kévin Dugas qui est appelé à la rescousse. L'attaquant de Viry va réussir une prestation pleine de courage à l'arrière. Après l'ouverture du score sur un tir en pivot d'un épatant Thomas Gueguen (1-0 à 08'35"), le CPHD est transcendé et prêt à tous les sacrifices. En joueur de devoir, Aymeric Gillet percute Roman Marakhovsky, qui était en train de tester Hiadlovsky au ras du poteau, et les deux hommes terminent couchés contre la bande après un choc impressionnant. Le rugueux Gillet concède ainsi une pénalité, et il en prendra une autre en fin de tiers-temps, mais Dijon fait bloc durant ces moments, tout en dominant le reste du temps avec des Amsellem et Gueguen déchaînés.

Anglet tente de mettre la pression au retour sur la glace, mais après le tir de Dubois, c'est Miroslav Kristin qui récupère le palet et s'envole en contre-attaque. Il s'appuie sur Stephen Dugas qui laisse le slap de Sébastien Rousselin faire parler la poudre (2-0 à 20'44"). Dijon est alors sur un nuage et impose son jeu. Mais cette période de transe est interrompue par un surnombre puis par un accrocher de Kristin. L'Hormadi se retrouve une trentaine de secondes à cinq contre trois, et au moment où le quatrième Bourguignon sort de prison, un slap de la bleue de Xavier Daramy réduit le score (2-1 à 28'07"). Dijon se retrouve en jeu de puissance après une charge contre la bande de Dubois, mais perd Erik Bochna qui se plaint du poignet depuis le premier tiers-temps. L'effectif s'amincit à vue d'il, mais la petite troupe du CPHD fait corps. Stephen Dugas ajoute un troisième but après un bon travail de Kristin (3-1 à 32'03"). L'aîné Dugas perd ensuite le palet en zone défensive face à Guillaume Karrer qui se présente face à Vladimir Hiadlovsky mais perd son duel. Xavier Lassalle cherche à marcher sur les traces de son quart de finale mais son tir heurte le poteau. Le lancer de Thomas Gueguen, lui, nettoie la lucarne (4-1 à 39'21"). Et de quatre buts dijonnais inscrits par des joueurs formés à Viry-Châtillon !

Rentrée aux vestiaires dans l'allégresse pour Dijon. En dépit de la douleur, Bochna retourne au jeu avec ses collègues, et même en infériorité, la première occasion du troisième tiers-temps est un revers de Rastislav Palov. Mais l'Hormadi est passé par tellement d'émotions au tour précédent qu'il ne compte pas en rester là. Après six minutes, Xavier Lassalle récupère un palet, Thomas Decock s'enfonce sur l'aile gauche et Stanislas Solaux retrouve ses talents de finisseur (4-2 à 46'00"). Dijon repasse immédiatement à l'attaque, mais Nicolas Courally envoie son capitaine Xavier Daramy pour un lancer en entrée de zone dans un angle laissé ouvert par Hiadlovsky (4-3 à 46'29"). Daniel Maric demande un temps mort mais ses hommes sont encore sous le choc. Un lancer de la bleue d'Éric Dubois obtient l'improbable égalisation (4-4 à 47'12"). Après ces trois buts en un peu plus d'une minute, l'expérience d'Anglet dans les grands matches paraît avoir fait la différence.

Mais ce match échappe à toutes les règles. Après un premier lancer de Gillet, c'est Stephen Dugas qui conserve la rondelle avec acharnement et en fait offrande à Bochna devant la cage vide (5-4 à 49'36"). Pas suffisant pour assommer Anglet qui, comme contre Rouen, ramène le score à 5-5 : Jérôme Patard dribble, Roman Marakohvski tire et Éric Dubois prend le rebond (5-5 à 56'44"). Malgré un dernier slap de Rousselin juste au-dessus de la cage, on en vient à la prolongation.

L'Hormadi la passe essentiellement dans sa zone défensive, arc-boutée autour de son sauveur désigné Eddy Ferhi, qui résiste à deux supériorités numériques dijonnaises pendant le temps supplémentaire et repousse notamment plusieurs tentatives de Kristin et un tir de Kévin Dugas qui prenait la direction de la lucarne. Celui qui avait vaincu les tireurs rouennais doit maintenant rééditer son exploit face aux tireurs dijonnais.

Avantage psychologique à Anglet, puisque Dijon a dominé sans gagner ? Vladimir Hiadlovsky ne l'entend pas cette oreille et ne mord pas à la feinte de Garbocz. Gueguen choisit le lancer mais Ferhi ne tremble pas. Courally rate sa tentative de feinte, mais Mrena trouve pour sa part la lucarne. Lassalle réplique immédiatement, Bochna manque et tout est à refaire. Hiadlovsky repousse l'essai de Maréchal de la plaque, et Ferhi n'est pas intimidé par Palov qui se déporte sans succès. Place au capitaine basque Xavier Daramy, transcendé ces derniers temps. Cette rondelle historique, il la propulse... sur l'extérieur du poteau. Miroslav Kristin ne se pose pas de questions et lance lui aussi. Après une nouvelle prestation remarquable, Ferhi se fait surprendre cette fois. Dijon est en finale à l'issue d'un match mémorable.

 

Commentaires d'après-match (dans Le Bien Public)

Claude Brigand (président de Dijon) : "C'est fabuleux ! Les mots me manquent. On ne réalise pas encore. Quand ils sont revenus à 4-4, on a douté. La fatigue en était certainement la cause d'ailleurs. Peu importe, pour la promotion de notre sport c'est incroyable. Les joueurs sont allés la chercher et je les félicite."

Daniel Maric (entraîneur de Dijon) : "Le final était juste bon pour le public. On n'aurait jamais dû aller aux prolongations. Ce n'est pas Anglet qui est revenu en haussant son jeu, c'est nous qui nous sommes mis dans la difficulté tous seuls. Tous les joueurs sont à féliciter car ils avaient un moral d'acier."

Sébastien Rousselin (défenseur de Dijon) : "Cela a été vraiment très chaud. On se met en difficulté car on n'a pas su gérer notre 3e tiers-temps. Aux penalties, on savait qu'Anglet possédait un super gardien mais on a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. Cela aurait été douloureux d'être éliminé alors qu'on a dominé les trois quarts du temps."

 

Dijon - Anglet 5-5 (1-0, 3-1, 1-4, 1-0) / 2-1 aux tirs au but

Mardi 31 janvier 2006 à la patinoire Trimolet. 1187 spectateurs.

Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté d'Éric Bouguin et Sébastien Moine.

Pénalités : Dijon 16' (6', 6', 4', 0'), Anglet 26' (2'+10', 8', 2', 4').

Tirs : Dijon 50 (16, 11, 13, 10), Anglet 25 (8, 6, 9, 2).

Évolution du score :

1-0 à 08'35" : Gueguen assisté de Brodin et K. Dugas

2-0 à 20'44" : Rousselin assisté de S. Dugas et Kristin

2-1 à 28'07" : Daramy assisté de Karrer (sup. num.)

3-1 à 32'03" : S. Dugas assisté de Kristin et Rousselin

4-1 à 39'21" : Gueguen assisté de Brodin

4-2 à 46'00" : Solaux assisté de Decock et Lassalle

4-3 à 46'29" : Daramy assisté de Courally et Marakhovski

4-4 à 47'12" : Dubois assisté de Patard et Wiart

5-4 à 49'36" : Bochna assisté de S. Dugas et Gillet

5-5 à 56'44" : Dubois assisté de Marakhovski et Patard

Tirs au but

Anglet : Garbocz (arrêté), Courally (manqué), Lassalle (réussi), Maréchal (arrêté), Daramy (poteau).

Dijon : Gueguen (arrêté), Mrena (réussi), Bochna (arrêté), Palov (à côté), Kristin (réussi).

 

Dijon

Gardien : Vladimir Hiadlovsky.

Défenseurs : Andrej Mrena - Sébastien Rousselin ; Anton Poznik puis Kévin Dugas à 04'21" - Aymeric Gillet.

Attaquants : Mickaël Brodin (C) - Thomas Gueguen - Rastislav Palov ; Stephen Dugas (A) - Erik Bochna - Miroslav Kristin ; Martin Drotar - Dave Thomas - Antoine Amsellem ; Julien Tiphaigne (A) - Martin Jeannette.

Remplaçants : Fabien Chardon (G), Yassine Fahas. Absents : Milan Tekel (blessé à l'entraînement), Miroslav Sucko (blessé contre Briançon).

Anglet

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Mickael Wiart - Patrice Bellier (A) ; Roman Marakhovski - Guillaume Karrer ; Thomas Molia - Julien Hitze ; Francis Ballet.

Attaquants : Éric Dubois - Michal Garbocz - Thomas Decock ; Xavier Lassalle - Xavier Daramy (C) - Nicolas Courally ; Géraud Maréchal (A) - Stanislas Solaux - Jérôme Patard.

Remplaçants : Xavier Chatelin (G), Pierre-Hervé Coulombeix, Tristan Larbaigt. Absents : Gabriel Bounoure (ligaments du genou), Jérôme Patard (genou gauche), Raphaël Larrieu, Julien Aubry.

 

Retour à la Coupe de France