Rouen - Amiens (5 avril 2006)

 

Finale de Ligue Magnus, match n2.

C'est une partie tendue, une partie nerveuse, une partie incertaine qui attendait les partisans de l'Ile Lacroix pour le deuxième match de la série entre Rouen et Amiens. Après la partie jouée hier soldée par une victoire des Dragons 5-3, les deux équipes retrouvaient le glaçon pour en découdre. Plutôt prolifiques la veille, les artilleries de part et d'autre se montreront peu bavardes cette fois-ci. En effet, une longue entrevue tendue s'invitait sur la banquise de l'Ile Lacroix. Peu de tirs, peu d'occasions, les deux équipes s'observaient tendrement du coin de l'il sans oser s'exposer outre mesure.

Les spectateurs de l'Ile Lacroix devront se contenter pour se mettre en bouche, de cette timide tentative de Pierre-Édouard Bellemare (00'16) à laquelle répondait tout aussi sur la pointe des patins Julien Lefranc (01'49). Se refusant à prendre le moins risque offensif avec quatre lancers au premier tiers, idem dans le deuxième, la formation de Denis Perez attendait sans jouer celle de Franck Pajonkowski, y compris en double avantage numérique (!) où les Rouennais se procuraient la seule vraie occasion de la séquence par Desrosiers (07'14). Auparavant, Sami-Ville Salomaa s'était rappelé au bon souvenir d'Antoine Mindjimba de la bleue (04'27) après que Marc-André Thinel avait servi le café et les croissants au couple Dermigny - Rozenthal sur une véloce remontée de glace (03'23). Par deux fois, Antoine Mindjimba s'interposait. Finalement, c'est Pierre-Édouard Bellemare qui ranimait les foules à la réception d'une magnifique passe de Vesa Ponto pour l'entrée en zone. En tête-à-tête avec Antoine Mindjimba, le jeune Rouennais manquait son entretien (12'31). Il faudra se contenter de cela dans un premier tiers au menu bien frugal émaillé par instants par quelques échanges discourtois ici ou là sans que l'ambiance ne soit vraiment délétère.

Fermée, la partie le sera également à l'entame de la période suivante. La tension montant peu à peu, bien aidée par un zèbre parfois peu inspiré comme sur ce coup de hache reçu par le poignet de Kimmo Salminen (26'52), le match devenait entrechoqué. Il fallait absolument un filet pour libérer la situation. Toute l'Ile Lacroix connaît sa fougue, le défenseur picard Thomas Roussel la découvrait en voltigeant tel un fétu de paille sur une charge monstrueuse d'Alexandre Lefebvre. La brèche ouverte dans la défensive picarde laissait libre court à un magnifique mouvement entre Tristan Lemoine et Olivier Coqueux qui trouvaient en Lefebvre un parfait chasseur de filet (1-0 à 29'17). Inutile de préciser que l'Ile Lacroix, jusqu'alors très tendue, retrouvait de la voix et insufflait une surcroît d'énergie à la team Dragon.

À l'image de Pierre-Édouard Bellemare auteur d'une bonne présence de travailleur devant la cage ouvrant le champ pour le lancer de Salminen (31'00), les Dragons se montraient plus incisifs. Dans la foulée, Marc-André Thinel sortait le gros lancer (32'50), imité par Sami-Ville Salomaa à la bleue (33'27) et enfin Julien Desrosiers (37'55). Autant d'occasions, autant de jeu en unité spéciale que les Dragons en parvenaient pas à concrétiser. Sacrebleu ! Le score restait bloqué à 1-0 et les occasions filaient jusqu'à cette grosse frayeur sur l'occasion de Brice Chauvel seul face à Sopko bien propulsé par son comparse François Rozenthal (38'38).

Après avoir débloqué le tableau des scores, les Normands auraient pu s'acquitter dans la deuxième période d'une obole supplémentaire au gré des avantages numériques. Partie remise, un troisième de feu des Dragons fusillaient les espoirs des visiteurs. Carl Mallette enflammait l'Ile Lacroix sur un magnifique lancer côté mitaine (et oui monsieur !) qui venait dépoussiérer la lucarne d'Antoine Mindjimba (2-0 à 42'53). Le retour en grâce des Gothiques en avantage numérique sur un relais Rozenthal - Gras conclu par Pazak (2-1 à 46'48) ne faisait qu'attiser un peu plus la flamme du Dragon.

Après une courte période de domination picarde où Ramon Sopko multipliait les interventions salvatrices, les Normands reprenaient le flambeau. Et quel flambeau ! Un lancer de furieux de Carl Mallette obligeait Antoine Mindjimba à lâcher un gros rebond que Carl convertissait en troisième but rouennais (51'42). Dès lors la furia offensive rouennaise emportait tout son passage. Nicolas Besch lançait à la cage, Olivier Coqueux se ruait sur le palet pour le propulser derrière la ligne de but d'Antoine Mindjimba (52'17). Il fallait voir le visage déterminé d'Olivier Coqueux au moment de rentrer sur le banc pour comprendre à quel point les Dragons voulaient cette partie. Inutile d'envisager un retour des Gothiques. Cette partie là leur échappera d'autant plus que Carl Mallette s'en allait recevoir un jeté de casquette pour célébrer le triplé du Québécois sur une passe dans la neutre d'Éric Fortier relayé en deux contre un par Marc-André Thinel (58'15) Fin du match dans un explosion de joie dans les travées de l'Ile Lacroix pour des partisans heureux de célébrer la deuxième victoire des leurs dans la série face à Amiens. Prochain rendez-vous pour cette finale 2006, vendredi au Coliséum à Amiens...

Compte-rendu signé Sébastien Jean

 

Rouen - Amiens 5-1 (0-0, 1-0, 4-1)

Mercredi 5 avril 2006 à 20h00 au centre sportif du Docteur Duchêne. 2663 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Nicolas Barbez et Éric Bouguin.

Pénalités : Rouen 12' (4', 4', 4'), Amiens 16' (6', 8', 2').

Évolution du score :

1-0 à 29'17" : Lefebvre assisté de Coqueux et Lemoine

2-0 à 42'53" : Mallette assisté de Thinel et Mikel

2-1 à 46'48" : Pazak assisté de Rozenthal et Gras (sup. num.)

3-1 à 51'42" : Mallette assisté de Fortier

4-1 à 52'17" : Coqueux assisté de Besch

5-1 à 58'15" : Mallette assisté de Thinel et Fortier

 

Rouen

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Vesa Ponto - Sami-Ville Salomaa ; Jan Mikel - Daniel Sedlak ; Daniel Carlsson (C) - Nicolas Besch.

Attaquants : Kimmo Salminen - Pierre-Édouard Bellemare - Julien Desrosiers ; Éric Fortier - Carl Mallette (A) - Marc-André Thinel ; Alexandre Lefebvre - Olivier Coqueux (A) - Tristan Lemoine.

Remplaçants : Guillaume Richard (G), Simon Doreille, Édouard Dufournet, Yvan Fontana. Absent : Pierre Pochon (blessé).

Amiens

Gardien : Antoine Mindjimba.

Défenseurs : Vincent Bachet (A) - Sébastien Dermigny puis Mathieu Jestin à 40'00" ; Nicolas Pousset - Peter Janik ; Thomas Roussel - Frantisek Pulscak.

Attaquants : Loïc Sadoun - Laurent Gras (A) - François Rozenthal ; Brice Chauvel - Anthony Mortas (C) - Miroslav Pazak ; Simon Petit - Elie Marcos - Julien Lefranc.

Remplaçants : Jérôme Plumejeau (G), Jean-Édouard Petigny, Christopher Texeira Leite, Lionel Wiotte. Absents : Jonathan Zwikel (lésion à la cheville), Julian Marcos (blessé à la jambe).

 

Retour à la Ligue Magnus