Slovaquie - Norvège (14 avril 2006)

 

Match amical.

Après avoir déjà battu une équipe scandinave (le Danemark), les Slovaques ont déjà écrémé un leur son effectif en écartant l'attaquant Miroslav Lažo et la paire défensive Bodnár-Mucha. De son côté, la Norvège enregistre les arrivées de Skrøder et Thoresen, et elle est donc quasiment dans sa configuration définitive pour poursuivre son lent ré-apprentissage du haut niveau.

Le promu étonne en début de match en défendant avec courage, malgré une double infériorité numérique. Il lui reste onze secondes à tenir ainsi quand Michal Hudec, servi près du poteau par Kovácik, ouvre le score. Mais en quelques minutes, c'est la Norvège qui prend l'avantage. Tout d'abord une erreur de Nedorost donne une occasion en or par Marthinsen. Et puis, alors que les Slovaques demandent à l'arbitre de regarder la vidéo pour vérifier qu'un tir de Nedorost est rentré, le jeu se poursuit avec une contre-attaque bien conclue par Batsiansen. En mettant au fond un rebond devant le but, Andrej Kollár permet au moins aux Tchèques de rejoindre les vestiaires sur un score nul, pas vraiment prévu.

Ce sont deux buts à seize secondes d'intervalle, une déviation de Kovácik et une combinaison du duo de Nitra Kollar-Kmec, qui anéantissent les espoirs scandinaves. Bien dans son match jusqu'ici, la Norvège craque mentalement. Hudec sert Jarolin entre deux joueurs norvégiens et c'est encore cette deuxième ligne qui marque, même si le but n'a rien d'évident. Martin Strbak ajoute un sixième but de la ligne bleue. Malgré un essai de percée du capitaine Mads Hansen, la Norvège est en train de sombrer.

Elle n'a encore rien vu. La troisième période est une fiesta slovaque. Viliam Cacho, René Vydarený et Miroslav Dravecký inscrivent chacun leur premier but en équipe nationale. La Norvège encaisse un carton mémorable à trois semaines de son retour en championnat du monde. Son gardien Jonas Norgren a été remplacé après neuf buts, et Pål Grotnes n'a pas fait mieux dans les douze dernières minutes.

 

Commentaires d'après-match :

František Hossa (entraîneur de la Slovaquie) : "Je veux remercier en premier lieu les supporters qui sont arrivés de Nitra et ont aidé à créer une belle atmosphère. La première période n'a pas été la plus réussie, mais après la pause tout s'est amélioré. Nous avons pu briser la résistance de l'adversaire par un jeu actif en attaque. Les Norvégiens étaient de bons adversaires comme les Danois et ils étaient plus actifs dans les duels, ce à quoi je ne m'attendais pas. Kmec, Starosta et Dravecký sont retirés de la sélection. Pour Starosta, c'est à cause d'une blessure qu'il a ramenée de Russie et qui s'est aggravée dans ce match. À Zilina, Kapuš, Rasto Pavlikovský, Zálešák et Ivan Ciernik se joindront à l'équipe."

Ján Lašák (gardien de la Slovaquie) : "J'ai l'impression que les Norvégiens étaient mieux préparés mieux les Danois, mais leur gardien de but n'était pas dans un bon jour. Ils avaient aussi un peu plus de difficultés tactiques que les Danois, qui se défendaient bien et qui aidaient bien Hirsch."

René Jarolín (attaquant de la Slovaquie) : "Nous pouvons être tranquilles. Tout réussit à notre ligne, nous marquons but sur but. Moi-même, je pensais que le palet avait rebondi sur le dessous de la transversale, je ne savais franchement pas qu'il était rentré."

 

Slovaquie - Norvège 11-2 (2-2, 4-0, 5-0)

Vendredi 14 avril 2006 à 17h00 à Pieštany. 850 spectateurs.

Arbitrage de Peter Jonák (SVK) assisté d'Alexander Pavlovic et Milan Novák (SVK).

Pénalités : Slovaquie 8', Norvège 16'.

Tirs : Slovaquie 46 (15, 12, 19), Norvège 16 (5, 6, 5).

Évolution du score :

1-0 à 05'02" : Hudec assisté de Kovacik et Podhradsky (double sup. num.)

1-1 à 14'02" : Martinsen assisté de Nagel et Bastiansen

1-2 à 17'37" : Bastiansen assisté de Mats Trygg

2-2 à 19'00" : Kollar assisté de Starosta

3-2 à 28'11" : Kovacik assisté de Podhradsky et Jarolin (sup. num.)

4-2 à 28'27" : Kmec assisté de Kollar et Vydareny

5-2 à 30'37" : Jarolin assisté de Hudec et Milo

6-2 à 33'16" : Strbak assisté de Nedorost et Podkonicky (sup. num.)

7-2 à 41'57" : Cacho assisté de Vydareny

8-2 à 45'37" : Vydareny assisté de Kollar et Hruska (sup. num.)

9-2 à 47'32" : Kovacik assisté de Hudec et Jarolin

10-2 à 53'02" : Dravecky assisté de Nedorost et Podhradsky

11-2 à 57'42" : Hujsa assisté de Vaic

 

Slovaquie

Gardiens : Ján Lašák puis Ján Laco à 49'.

Défenseurs : Martin Štrbák - Dušan Milo ; Tomáš Starosta - Peter Podhradský ; René Vydarený - Milan Hruška ; Stanislav Hudec - Tomáš Harant.

Attaquants : Andrej Nedorost - Andrej Podkonický - Lubomír Vaic ; Miroslav Kovácik - René Jarolín - Michal Hudec ; Andrej Kmec - Andrej Kollár - Viliam Cacho ; Vladimír Dravecký - Martin Hujsa - Peter Húzevka.

Norvège

Gardiens : Jonas Norgren puis Pål Grotnes à 47'32".

Défenseurs : Erik Ryman - Øystein Olsen ; Johnny Nilsen - Mats Trygg ; Jonas Gabrielsen - Jonas Holøs ; Marius Odne.

Attaquants : Lars Erik Spets - Mads Hansen - Jonas Solberg Andersen ; Tommy Marthinsen - Morten Ask - Anders Bastiansen ; Patrick Thoresen - Pål Johnsen - Per-Åge Skrøder ; Steffen Thoresen - Lars Peder Nagel - Kjell Richard Nygård

 

Retour aux matches internationaux