Norvège - Bélarus (19 avril 2006)

 

Match amical.

Le Bélarus est maintenant réduit à cinq défenseurs car Ryadinsky a pris un palet dans le pied hier. Rien de grave toutefois, il doit juste être au repos quelques jours.

La Norvège adopte un visage plus commun qu'hier en recentrant son jeu sur ses bases tactiques et physiques. Mais elle manque cruellement d'imagination offensive, alors que le malin Grabovsky ouvre le score en envoyant le palet d'une pichenette par-dessus le gardien, après un tir contré de Zadelenov (0-1, 10'37"). Ce but a été marqué pendant une pénalité de Jonas Gabrielsen, la première d'une longue série puisqu'il visitera quatre fois la prison. Difficile pour la Norvège de compenser son infériorité technique avec les nouvelles règles.

Les Scandinaves prennent des lancers mais Sergueï Shabanov laisse peu de rebonds, et quand il en lâche un, un défenseur est tout de suite là pour s'en saisir. Alors, l'équipe locale s'applique surtout défensivement, où elle reste bien groupée et où personne n'hésite à se sacrifier sur un tir. On tente d'être efficace à défaut d'être spectaculaire.

Au troisième tiers-temps, la menace biélorusse se précise de plus en plus. La Norvège résiste, et il est dommage pour son gardien Jonas Norgren qu'il se fasse finalement piéger sur un simple tir lointain du défenseur inexpérimenté mais prometteur Vladimir Denisov (0-2, 54'36"). Il en frappe la crosse de sa glace de rage, lui qui avait l'occasion de prendre l'avantage sur son collègue Grotnes qu'il remplaçait. Dos au mur, les Norvégiens, qui n'ont rien fait offensivement depuis la mi-match, tentent de faire basculer le match. Toujours dans les bons coups, Per-Åge Skrøder a un angle fermé mais une cage ouverte pour réduire le score grâce à un décalage de Patrick Thoresen (1-2, 57'27"). Les hommes de Pål Johansen profitent alors d'une pénalité adverse pour jouer à six contre quatre avec la ligne de Morten Ask renforcée de Hansen. C'est en vain, et lorsque Kastyuchonak sort de prison à onze secondes de la fin, le replacement en catastrophe est compliqué. Andrei Mikhalev va chercher le palet derrière la cage adverse pour le glisser du revers dans les filets malgré le retour de Mats Trygg (1-3, 59'59"). Après avoir encaissé un but à deux secondes de la fin hier, les Norvégiens ont fait mieux : une seconde ! Mais si les défaites sont sans appel, cela illustre aussi qu'ils sont encore inférieurs à ce genre d'adversaire et que le retour dans l'élite ne sera pas facile.

Et si la Norvège est encore privée de ses vedettes Vikingstad et Myrvold, le Bélarus n'est pas non plus au complet : il sera bientôt renforcé de Koltsov, de Leontiev, de Skabelka... et des deux entraîneurs canadiens Glen Hanlon et Sean Simpson !

Désignés meilleurs joueurs du match : Morten Ask pour la Norvège et Mikhaïl Grabovsky pour le Bélarus.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaire d'après-match

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : "Le bilan de ce stage norvégien est indubitablement positif. Nous avons conduit des expériences tactiques et obtenu deux victoires. Pour l'instant, personne n'a perdu sa chance de figurer au championnat du monde. Parmi les joueurs que nous attendons bientôt, il y a deux cas d'espèce, Kalyuzhny et Belkin. Nous comptons toujours sur eux mais il est difficile d'avoir des précisions sur leur arrivée. Nous avons négocié avec Belkin, il est d'accord pour porter le maillot biélorusse, mais depuis la finale du championnat russe il n'a toujours pas quitté son club. Kalyuzhny, c'est plus complexe : il dit avoir joué les play-offs russes sous infiltration, ses adducteurs le gênent."

 

Norvège - Bélarus 1-3 (0-1, 0-0, 1-2)

Mercredi 19 avril 2006 à 18h30 au Jordal Amfi d'Oslo. 792 spectateurs.

Arbitrage de Pehr Claesson (SUE) assisté de Pål Garsjö et Richard Pedersen (NOR).

Pénalités : Norvège 18' (10', 2', 6'), Bélarus 10' (6', 2', 2').

Tirs : Norvège 19 (6, 7, 6), Bélarus 29 (10, 8, 11).

Évolution du score :

0-1 à 10'37" : Grabovsky assisté de Zadelenov et Svita (sup. num.)

0-2 à 54'36" : Dzianisau assisté de Zadelenov et Antonenko

1-2 à 57'27" : Skrøder assisté de P. Thoresen

1-3 à 59'59" : Mikhalev

 

Norvège

Gardien : Jonas Norgren (sorti à 59'28").

Défenseurs : Erik Ryman (A, 4') - Jonas Holøs ; Marius Odne - Mats Trygg ; Jonas Gabrielsen (8') - Lars Erik Lund.

Attaquants : Patrick Thoresen (A, 4') - Pål Johnsen - Per-Åge Skrøder ; Lars Erik Spets - Mads Hansen (C) - Jonas Solberg Andersen ; Kjell Richard Nygård - Morten Ask - Tommy Marthinsen ; Øystein Olsen (2') - Lars Peder Nagel - Steffen Thoresen ; Anders Bastiansen.

Remplaçant : Mathias Gundersen (G).

Bélarus

Gardien : Sergei Shabanov.

Défenseurs : Aleksandr Makritsky (C) - Viktor Kastyuchonak (2') ; Vladimir Svita - Vladimir Dzianisau ; Vladimir Kopat (A, 2').

Attaquants : Oleg Antonenko (2') - Sergei Zadelenov - Mikhaïl Grabovsky ; Dmitri Mialeshka - Evgeny Kurilin - Yaroslav Chupris ; Aleksei Ugarov (2') - Andrei Mikhalev - Raman Harbakon (2') ; Dmitri Dudik - Siarhei Kukushkin - Aleksei Savin ; Aleksandr Borovkov.

Remplaçant : Stepan Goryachevskikh (G). Absents : Zhurik (blessé au bras), Krivomaz (pas de visa à temps), Erkovich (raisons personnelles), Ryadinsky (palet dans le pied).

 

Retour aux matches internationaux