Amiens - Rouen (21 août 2006)

 

Match amical.

Quatre mois après avoir célébré leur titre de champion de France, les Dragons de Rouen reviennent en terre picarde pour entamer leur série de matches préparatoires pour la saison 2006/2007 face aux Gothiques d'Amiens. Ces derniers, qui débutent leur troisième match de préparation toujours privés des services de Julian Marcos et de leur gardien titulaire Eric Raymond, étaient bien décidés à confirmer les bonnes impressions laissées lors de leurs deux premières sorties. Toutes les conditions semblent réunies pour assister à un bon premier derby "normando-picard" : la glace du Coliseum est au point (un miracle en cette période !), le public est au rendez-vous, les palets ont été spécialement refroidis, bref, c'est un bon petit match de hockey qui s'annonce...

Cependant, le début de match est un peu timoré et les deux formations semblent être entrées dans un petit round d'observation : les attaques ne sont pas franches, les tirs se font de loin mais ont l'avantage de faire rentrer Henri-Corentin Buysse et Ramon Sopko dans leur match, il n'y a pas trop d'engagement physique, bref, on s'observe, on se jauge... Et ce sont les Rouennais qui vont briser la glace en premier en venant donner des sueurs froides à la défense amiénoise, d'abord par Marc-André Thinel (3'52") qui vient faire le tour de la cage et qui oblige le portier amiénois à s'étaler de tout son long pour stopper la rondelle, puis par Nicolas Besch, bien servi par Salminen, qui se retrouve seul dans l'enclave picarde mais qui ne réussit pas à cadrer son shoot (5'50"). Peu à peu, les Gothiques rentrent dans leur match et se créent une première occasion par Rob Millar qui déborde sur l'aile droite et parvient à tirer deux fois sur Ramon Sopko (6'59"). Le match s'équilibre, les actions s'enchaînent de chaque côté. Tout d'abord c'est Marc-André Thinel qui se retrouve isolé dans le slot amiénois lors d'une supériorité numérique et qui voit sa reprise stoppée par Buysse (9'30"). Puis c'est Anthony Mortas qui bénéficie d'un bon travail de Rozenthal et de Pazak pour se retrouver seul face à Sopko qui repousse en deux temps les tirs du capitaine amiénois (14'30"). Il ne reste alors que cinq minutes à jouer dans cette première période, juste le temps de se créer encore une occasion franche de chaque côté, tout d'abord par Wiotte côté amiénois qui semble surpris de se retrouver seul face à Sopko suite à un très bon travail du jeune Yannick Offret qui subtilise le palet à un défenseur rouennais avant de pouvoir centrer pour son coéquipier (16'25"), puis par Julien Desrosiers qui bénéficie d'un excellent décalage de Salminen mais qui ne peut tromper la vigilance de Henri-Corentin Buysse (17'30").

Le deuxième tiers-temps s'amorce sur le même rythme que le premier. Dès la première minute de jeu, Benjamin Dieude-Fauvel remonte le palet côté droit, repique au centre et parvient à décocher un bon slap que Ramon Sopko arrête habilement de la mitaine. Puis c'est au tour de Marc-André Thinel de faire le show en remontant le palet et en "déshabillant" littéralement Anthony Mortas qui s'était retrouvé en position de dernier défenseur mais qui ne parvient pas à tromper Buysse (24'52"). À peine deux minutes plus tard, Dominic Léveillé déborde côté gauche et décale Marc-André Thinel dont la reprise de volée vient heurter violemment le masque de Henri-Corentin Buysse (27'50"). À ce moment de la partie, le rythme s'accélère et on sent que le premier but n'est pas loin, d'autant plus que les Amiénois se retrouvent à 4 contre 5 suite à une faute de Jonathan Gauthier. Et effectivement, le premier but arrive, mais pas du côté que l'on attendait... Les Gothiques dégagent leur camp, Sedlak est à la récupération dans le coin gauche et tente une longue passe, interceptée par François Rozenthal devant la cage de Sopko qu'il déjoue très habilement d'un tir en pleine lucarne (1-0, 31'14"). Sur l'engagement qui suit, les Rouennais bredouillent leur hockey en zone neutre et se font intercepter une nouvelle fois par François Rozenthal qui part seul vers le but pour glisser la rondelle entre les jambes du portier des Dragons (2-0, 31'31"). Les champions en titre sont sonnés mais repartent de l'avant et se créent quelques situations dangereuses par leur nouvelle ligne "Air Canada" (Thinel-Léveillé-Thinel) très productive ce soir, puis par Thibault Geffroy lors d'une supériorité numérique qui oblige Buysse à un superbe arrêt en deux temps. 2-0, on en restera là pour ce tiers-temps et au vu de l'intensité qui monte, le troisième s'annonce passionnant...

Les Dragons semblent décidés à laver l'affront du tableau d'affichage et repartent tambour battant. La première alerte sérieuse est donnée par Desrosiers qui récupère en sortant de prison une passe de Sedlak et oblige Henri-Corentin Buysse à s'employer pour stopper son tir (43'30"). Une minute plus tard, c'est Léveillé qui se retrouve seul face au but amiénois sur une ouverture de Sébastien Thinel et qui voit son dribble arrêté du bout de la botte par Buysse. Les attaques rouennaises s'intensifient, notamment par le biais de la ligne "Air Canada" qui enflamme la zone amiénoise mais ne parvient pas à faire trembler les filets, se heurtant à une défense agressive et pleine d'abnégation. Il faut attendre dix minutes de jeu pour voir la première occasion dangereuse amiénoise : Rob Millar récupère un palet en zone neutre et envoie Sadoun dans la zone rouennaise qui trouve Gauthier au centre mais qui voit son puissant shoot du poignet arrêté, non sans mal, par le bout de l'épaule de Sopko. Dans la foulée, c'est Elie Marcos qui récupère une nouvelle fois un palet derrière la cage rouennaise et qui remet plein centre pour Simon Petit qui ajuste mal sa reprise (50'44"). La pression amiénoise s'intensifie à son tour, et le gardien des Dragons montre l'étendue de son talent sur l'arrêt d'une déviation à bout portant de Miroslav Pazak (52'01"). Au contraire des Rouennais, les efforts des Amiénois sont récompensés lorsque, sur un jeu en triangle d'école en zone neutre, Gauthier trouve Sadoun pour Millar qui vient battre Sopko dans le haut du filet (3-0, 52'39"). Forts de cette avance, les Gothiques ne reculent pas pour autant et Rozenthal est même tout près de corser l'addition grâce à un excellent travail préparatoire de Pazak, mais Ramon Sopko s'interpose une nouvelle fois (54'14"). Alors que l'on pense le match joué, Sébastien Thinel récupère un palet en zone neutre dans la crosse de Thomas Roussel, s'infiltre côté droit et sert superbement son jumeau au deuxième poteau qui glisse le palet dans la lucarne gauche de Buysse (3-1, 55'25"). L'arbitre de ce match, M. Hauchart, valide logiquement le but et sanctionne en même temps Thomas Roussel auteur d'un retenir sur cette action... Avec moins de cinq minutes à jouer et une supériorité à suivre pour les normands, le match est relancé, et les Dragons ne se font pas prier pour donner des sueurs froides aux Picards. Salminen tout seul au deuxième poteau fend l'air sur une passe de Marc-André Thinel qui avait pris toute la défense picarde à contre-pied (56'05"). Quelques secondes après, c'est Léveillé, seul devant le but, qui n'arrive pas à tromper le gardien amiénois, puis c'est au tour de Marc-André Thinel une minute plus tard de buter à deux reprises sur un Henri-Corentin Buysse impérial. Les pénalités amiénoises s'enchaînent en cette fin de match, les Gothiques se retrouvent à trois pour les deux dernières minutes mais vont résister aux multiples assauts rouennais et même se créer une ultime occasion par Benjamin Dieude-Fauvel, encore très performant ce soir, qui parvient à s'extirper tout en puissance de la zone défensive mais qui ne parvient pas à déjouer Sami-Ville Salomaa en un contre un. 

3-1, score final d'un match de pré-saison plaisant où les deux équipes ont montré de très belles choses. Côté amiénois, la défense à confirmé les bonnes impressions laissées lors des deux premiers matches, chacun des défenseurs contribuant efficacement et simplement à la défense de la cage. Une mention spéciale encore une fois pour Jonathan Gauthier et Benjamin Dieude-Fauvel qui non contents d'être intraitables en défense apportent un réel plus à l'attaque amiénoise. À l'avant, la ligne Pazak-Mortas-Rozenthal a montré un bien meilleur visage que lors du précédent match et sont à l'origine des occasions amiénoises les plus dangereuses. Le trio composé de Sadoun-Gras-Millar a démontré de bonnes intentions dans l'ensemble mais semble encore en dessous de son potentiel. Le troisième bloc amiénois composé de Simon Petit, Élie Marcos et Brice Chauvel a effectué un travail sérieux mais semble toutefois moins à son avantage sur grande glace pour imposer son jeu physique. Dans les buts, Henri-Corentin Buysse a été l'homme du match, multipliant les arrêts, ne relâchant aucun rebond, bref, il a montré encore une fois à Denis Perez qu'il pourra compter sur lui cette saison.

Côté rouennais, la défense a eu bien du mal hier soir, à l'image d'un Daniel Sedlak auteur de la bourde qui amène le premier but amiénois : les relances étaient trop approximatives pour mettre les avants rouennais sur orbite, les gestes défensifs peu précis et la participation à l'attaque inexistante. Seul Nicolas Besch, auteur de quelques bonnes actions, a réussi à tirer son épingle du jeu. Il s'agissait sûrement d'un match "sans", et nul doute que des joueurs de qualité comme Carlsson, Salomaa ou Sedlak sauront rebondir dès le prochain match. À l'avant, mention spéciale pour le trio composé des jumeaux Thinel et de Dominic Léveillé. Les automatismes sont déjà là et on peut être d'ores et déjà certain que ce trio va donner du fil à retordre à toutes les défenses du championnat. Les deux autres lignes d'avant ont été assez discrètes. Le bloc Dufournet-Desrosiers-Salminen a paru déséquilibré et le jeune Édouard Dufournet a bien du mal à trouver sa place entre les deux fusées Salminen et Desrosiers. Même constat pour le troisième bloc où Lefevre et Lemoine semblent moins performants sans Pierre-Edouard Bellemare, Damien Raux n'ayant, pour l'instant, pas le même rendement que ce dernier. Mais nul doute que tous ces joueurs talentueux finiront par trouver une réelle osmose dans un futur proche. Dans les buts, Ramon Sopko n'a rien à se reprocher et a dû multiplier les parades à certains moments pour garder son équipe dans la partie.

Bref, un match agréable dans l'ensemble, et il est juste dommage que la partie se soit terminée dans la confusion générale la plus totale, où on a pu voir notamment Marc-André Thinel et Jonathan Gauthier s'expliquer "à la canadienne". Dommage également pour l'esprit sportif qu'Alain Vogin ait intimé l'ordre à ses joueurs de quitter la glace sans avoir serré la main des Amiénois...

Compte-rendu signé Yannick Lefèvre

 

Commentaire d'après-match (sur le site officiel des Gothiques)

Alain Vogin (entraîneur de Rouen) : "Ce n'était que notre premier match et ça se voyait qu'ils étaient un peu mieux organisés que nous. C'est un résultat pas mal vu la charge de travail qu'il y a eu depuis deux semaines. On s'est créé de bonnes occasions offensivement, on savait que le jeune gardien Buysse était talentueux, il l'a prouvé dans un Amiens-Rouen. Beaucoup de gens me demandent si on sera encore invaincu cette année. Si on compte les matches amicaux, voilà c'est fait, on ne me posera la question."

 

Amiens - Rouen 3-1 (0-0, 2-0, 1-1)

Mardi 22 août 2006 à 19h00 au Coliseum. 2000 spectateurs.

Pénalités : Amiens 71' (6', 10'+10', 10'+10'+5'+20'), Rouen 41' (6', 6', 4'+5'+20').

Tirs : Amiens 39, Rouen 36.

Évolution du score :

1-0 à 31'14" : Rozenthal assisté de Pazak (inf. num.)

2-0 à 31'31" : Rozenthal (inf. num.)

3-0 à 52'39" : Millar assisté de Sadoun et Gauthier

3-1 à 55'25" : M.-A. Thinel assisté de S. Thinel

 

Amiens

Gardien : Henri-Corentin Buysse.

Défenseurs : Benjamin Dieude-Fauvel - Vincent Bachet ; Jonathan Gauthier - Jean-Philippe Glaude ; Thomas Roussel - Frantisek Pulscak ; Mathieu Jestin.

Attaquants : Miroslav Pazak - Anthony Mortas - François Rozenthal ; Loïc Sadoun - Laurent Gras - Rob Millar ; Brice Chauvel - Élie Marcos - Simon Petit ; Yannick Offret - Lionel Wiotte - Jean-Édouard Petigny.

Remplaçants : Pierre-Sylvain Mestivier (G), Cyril Boubé. Absents : Éric Raymond (genou), Julian Marcos.

Rouen

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Frédéric Bouchard - Sami-Ville Salomaa ; Daniel Sedlak - Nicolas Besch ; Daniel Carlsson - Fabien Veydarier.

Attaquants : Kimmo Salminen - Édouard Dufournet - Julien Desrosiers ; Marc-André Thinel - Dominic Léveillé - Sébastien Thinel ; Alexandre Lefebvre - Damien Raux - Tristan Lemoine ; Alexandre Sucré - Yvan Fontana - Thibault Geffroy.

Remplaçants : Landry Macrez (G), Simon Doreille, Kevin Igier.

 

Retour aux matches amicaux