Montpellier - Tours (4 novembre 2006)

 

Match comptant pour la huitième journée de division 1, poule sud.

Entre logique et paradoxe...

Pour les Vipers, renforcés de Robert Mokry qui succède à Ring (ennuyé par une inflammation au dos et rentré en Suède où il continuera la saison, une fois rétabli, dans son club de Järpen), cette saison 2006-2007 n'est décidément pas de tout repos. Une semaine après avoir vécu une défaite traumatisante face à des joueurs de Limoges pourtant derniers de la classe, les hommes de Lionel Bilbao retrouvaient Végapolis pour affronter cette fois-ci le leader du championnat. Et quel leader : les Diables noirs étaient invaincus avant leur venue dans l'Hérault.

Dès le début de la rencontre, Montpellier affichait une organisation défensive très intéressante. À tel point que si les Tourangeaux affichaient une technique et un physique très impressionnants, ils ne parvenaient pas à trouver la faille. Mieux, Duménil se permettait le luxe d'inquiéter le portier adverse d'un bien beau lancer (10'42). Les Vipers affichaient une sérénité assez inhabituelle et poussaient Tours à la faute.

Il s'en fallut même de peu pour que les Héraultais profitent d'un double supériorité. Mais la première pénalité concédée par les Héraultais coûtait cher. Dominic Perna reprenait victorieusement un lancer de Simak et ouvrait le score (0-1, 14'06). Néanmoins, les Vipers affichaient un visage bien plus séduisant que ces dernières semaines. Malheureusement, une faute grossière sur un attaquant montpelliérain, oubliée par le corps arbitral, permettait à Marcel Simak de partir à toute vitesse avant de servir Perna, qui ne manquait pas l'occasion de doubler la mise (0-2, 18'27).

À la reprise, les Vipers tentaient de réagir. Riendeau manquait d'un rien son duel avec le gardien (23'45). En face, Tours faisait le métier. Solides, les hommes de Robert Millette faisaient parler leur expérience en contrôlant la fougue des Vipers pour mieux la contrer avec talent et maturité. Perna inscrivait un troisième but en concluant une belle action collective (0-3, 28'34). Le quatrième but - assurément le plus beau - arriva quelques minutes plus tard. Kevin Child lançait en profondeur Bastien Quinsac qui remettait instantanément le palet dans l'axe pour Claude Devèze qui ne laissait aucune chance à Bradette. Limpide (0-4, 34'34).

Le score était lourd, mais les Vipers continuaient de jouer sans complexe, face à un leader impressionnant, qui semblait déjà sur le quai pour prendre le TGV vers la Ligue Magnus. Mais ni Billard (34'11), ni Mettler (34'24) ne parvenaient à arracher une réduction du score pourtant méritée au vue des efforts fournis.

Les Vipers encaissaient deux nouveau buts lors du dernier tiers-temps. Malgré tout, l'analyse de ce match reste partagée entre logique et paradoxe. Tours est venus gagner à Végapolis et cette défaite ne souffre d'aucune contestation tant le niveau de jeu affiché par les Tourangeaux justifie leur classement au sommet du championnat. Les Diables Noirs ont la technique et le physique pour réussir. Mais ils ont aussi ce métier et cette expérience qui influencent lors des moments clés des matches. Paradoxe aussi car, malgré la défaite, les Vipers ont montré une belle réaction de groupe et affiché un visage bien plus cohérent que ces dernières semaines. S'ils affichent la même envie et la même solidarité lors des prochains matches, leur rédemption n'est peut-être pas si loin. Si l'affaire s'annonce difficile la semaine prochaine à Gap, ils ont prouvé ce soir qu'ils n'avaient pas abdiqué pour la suite de la saison. La magnifique réduction du score de Catil en fin de match est là pour en attester. Les Vipers ne sont pas morts. Qu'on se le dise...

Compte-rendu signé MV

 

Montpellier - Tours 1-6 (0-2, 0-2, 1-2)

Samedi 4 novembre 2006 à 19h30 à Végapolis. 778 spectateurs.

Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de Thierry Espigat et Guillaume Barthe.

Pénalités : Montpellier 18' (4', 2'+10', 2'), Tours 8' (6', 0', 2').

Évolution du score :

0-1 à 14'06" : Perna assisté de Sabol et Simak (double sup. num.)

0-2 à 18'27" : Perna assisté de Stastny

0-3 à 28'19" : Perna assisté de Simak et Stastny

0-4 à 34'39" : Devèze assisté de Child et Quinsac

0-5 à 44'31" : Stastny assisté de Perna et Subrani

0-6 à 53'27" : Simak assisté de Stastny (sup. num.)

1-6 à 59'23" : Catil

 

Retour au Championnat de France de division 1