Valence - Gap (6 janvier 2007)

 

Match comptant pour la première journée de la poule finale de division 1.

Le gardien gapençais a bien cru qu'il allait passer une soirée tranquille à Valence. Pendant les cinq premières minutes il n'a pas vu l'ombre d'un rouge et blanc dans sa zone de défense. Gap s'est rué sur les cages de Valentin dès le coup d'envoi. Le gardien valentinois, à peine sorti de l'échauffement, n'arrêtait pas de détourner les tentatives des bleu et blanc.

Les Lynx n'arrivaient pas à respirer et à reprendre leur souffle Une première pénalité rendait les choses encore plus difficiles. Gap ouvrait la marque logiquement par Nicolas Ravoire (0-1, 2'52). Valence retrouvait peu à peu son fond de jeu et commençait à occuper la zone d'attaque adverse. Mais il a fallu attendre cinq bonnes minutes pour mettre en action le gardien gapençais Cédric Dietrich, sur un premier tir de Sangiorgio.

Valence rentrait alors plus sérieusement dans le match. La partie se rééquilibrait, mais la domination était toujours pour les visiteurs. Jiri Rambousek, sur un contre, sortait sa pointe de vitesse et doublait la mise (0-2, 06'47"). A ce moment là, on ne donnait pas cher de la peau des Lynx.

Le jeu valentinois montait en puissance au fil des minutes. Le gardien gapençais était de plus en plus sollicité et les supporters retrouvaient leur voix. Leur équipe profitait de la première pénalité adverse, contre Jackson pour accrocher, pour réduire le score par Thomas Gaulier (1-2, 12'28). Plus le temps passait et plus les Lynx affolaient la défense des Haut-Alpins. L'ambiance était chaude dans les gradins. Rudy Billieras, suite à un bon travail en supériorité, égalisait en fin de première période (2-2, 18'42). Les deux équipes rentraient aux vestiaires à égalité. Les Lynx avaient fait preuve d'une belle réaction et tout était possible.

C'est ce qu'ils allaient démontrer pendant les deux périodes suivantes. Les Rapaces avaient à leur tour de plus en plus de mal à contenir les attaques des Drômois. Les jeunes Valentinois ne baissaient pas de rythme. Le niveau du match s'élevait en intensité et en qualité. Le score n'évoluait pourtant pas, Valence n'arrivant pas à profiter de belles occasions devant le but de Dietrich. C'est Gap, sur une nouvelle supériorité, qui reprenait l'avantage dans les toutes dernières secondes de ce deuxième tiers sur un tir de Charrette (2-3, 39'52).

Valence remontait sur la glace pour la dernière période dans le même état d'esprit. Les Lynx continuaient à faire jeu égal avec une équipe qui entend jouer les premiers rôles pour l'accession à l'élite. Mais Julien Maréchal glissait le palet entre les bottes de Valentin (2-4, 44'09). Quatre minutes plus tard Ravoire donnait de l'air à son équipe (2-5, 48'34"). Loin de baisser les bras, les Lynx eurent une splendide réaction pour cette fin de rencontre, avec un but de la paire Sangiorgio-Billieras (3-5, 55'35). Gaulier les ramenait même à une longueur de Gap sur une passe de son entraîneur-joueur Rossat-Mignod (4-5, 56'18"). Valence essayait d'obtenir le nul en sortant le gardien, mais Gap l'emportait de justesse.

Les Lynx ont prouvé ce soir que leur présence à ce niveau de la compétition est bien méritée. Leur volonté et leur niveau technique leur permettent d'espérer un beau parcours dans cette poule de play-off.

 

Commentaires d'après-match (dans le Dauphiné Libéré)

Patrick Turcotte (entraîneur de Gap) : "Nous pensions nous être mis à l'abri mais nous avons essuyé deux pénalités consécutives. Les Valentinois en ont profité pour marquer à deux reprises et recoller au score. Nous avons eu chaud mais les gars ont tenu le coup. Nous contrôlions bien la rencontre jusqu'à ce moment-là. Nous l'avons abordée avec beaucoup de sérieux sans les sous-estimer, même si nous les avions vaincus assez facilement à deux reprises cette saison. Cela reste un match de hockey, nous pouvons les joueurs autant de fois possibles et nous aurons autant de scénarios différents. Notre vulnérabilité en infériorité a réellement posé problème et il faudra améliorer cela à l'avenir."

 

Valence - Gap 4-5 (2-2, 0-1, 2-2)

Samedi 6 janvier 2007 à 20h30 au Polygone.

Arbitrage de Fabrice Hurth assisté de Thierry Espigat et Patrick Peythieu.

Pénalités : Valence 24' (4', 6'+10', 4'), Gap 26' (6', 4'+10', 6').

Évolution du score :

0-1 à 02'52" : Ravoire assisté de Roussin-Bouchard

0-2 à 06'47" : Rambousek assisté de Mertl

1-2 à 12'28" : T. Gaulier assisté de Savajol et A. Pelisse (sup. num.)

2-2 à 18'42" : R. Billieras assisté de Sangiorgio et Bazin (sup. num.)

2-3 à 39'07" : Charette assisté de Rambousek

2-4 à 44'03" : Maréchal assisté d'Ärnström

2-5 à 48'34" : Ravoire assisté de Vidal (sup. num.)

3-5 à 55'35" : Sangiorgio assisté de R. Billieras (double sup. num.)

4-5 à 56'18" : T. Gaulier assisté de Rossat-Mignot (sup. num.)

 

Valence

Gardien : Jérémy Valentin.

Défenseurs : Roch Chevalier (C) - Cyril Josseaume ; Simon Pelisse - Pierre Rossat-Mignot ; Boris Peyer - Vincent Mary.

Attaquants : Rudy Billieras - Bastien Sangiorgio - Pierrick Bazin ; Sébastien Savajol - Antoine Pelisse (A) - Thomas Gaulier (A) ; Benjamin Oliver - Mathieu Bidoli - Mickaël Bouvier.

Remplaçants : Lucas Fournier (G), Damien Cabaré, Yohann Daneyrolle, Geoffrey Bidoli, Adryan Serrano. Absents : Dan Alvarez (convalescent), Quentin Roy, François Hernandez.

Gap

Gardien : Cédric Dietrich.

Défenseurs : Jean-François Cal - Ondrej Mertl ; Jeffrey Smith - Henrik Ärnström ; Yohan Orsoni - Maximilien Tromeur.

Attaquants : Jiri Rambousek - Romain Moussier - Jean-Charles Charrette ; Nicolas Ravoire (C) - Nathaniel Jackson - Frédéric Roussin-Bouchard ; Julien Maréchal - Matthieu Hottegindre - Sébastien Vidal.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Julien Parinet, Jody Obninsky. Absent : Alexandre Cornaire (hématome au genou pas résorbé).

 

Retour au Championnat de France de division 1