Gap - Tours (17 mars 2007)

 

Match comptant pour la onzième journée de la poule finale de division 1.

Partis depuis vendredi matin en direction de Gap, les Diables Noirs n'avaient que pour seul objectif de rentrer à la cabane avec le titre très convoité de champion de France de la division 1 qui donne le précieux sésame pour rentrer directement dans le cercle de l'élite française. Après une nuit passée sur place, les Tourangeaux ont pris leurs repères ce matin sur le glaçon de la patinoire Brown-Ferrand. Mais avant de fêter ce second titre en deux ans, les hommes de Robert Millette devaient vaincre des Rapaces en manque de points pour s'assurer les barrages. Il est 20h00 à Gap quand M. Hurth dépose le puck au centre de la glace devant une patinoire aux deux tiers vide.

La rencontre débute sur une première pénalité contre Fréderic Roussin-Bouchard pour un faire trébucher. Durant ces deux minutes en supériorité, les Diables Noirs n'arrivent pas à concrétiser. C'est au tour de Gap de se retrouver en supériorité à la suite d'un accrocher de Jan Sebo puis d'un retard de jeu de Girouard. Mais comme depuis le début de la saison, la défense tourangelle est impériale et gèle les offensives gapençaises. Durant les dix premières minutes, ce sont les hommes de Patrick Turcotte qui ont pris le jeu à leur compte et imposé le rythme. Mais les Tourangeaux ne se laissent pas impressionner et reprennent du poil de la bête en prenant le palet entre leurs crosses. La domination des noirs prend tout son sens quand soudain Kevin Child transperce le filet de Cédric Dietrich suite à un cafouillage de la garde arrière des bleus et jaunes (0-1, 12'26"). Le match est lancé. Le temps glisse et la fin de ce premier tiers arrive peu après un coup de sifflet de l'arbitre pour signaler une obstruction peu évidente de Jozef Drzik.

Les Rapaces sont remontés sur la glace avec l'intention de contrecarrer les plans tourangeaux. Il faut toute la vigilance de P.O. pour ne pas voir les locaux égaliser sur leur supériorité initiale. Le capitaine Dominic Perna est sur le point de marquer quand il voit le gardien stopper son palet. Mais il rejoint à son tour le banc des prisons, suivi de près par Daniel St-Amant, et Gap se retrouve à 5 contre 3. Ce diable de Jiri Ramboursek en profite pour remettre les deux formations à égalité (1-1, 23'43).

Ce but est suivi d'une avalanche de pénalités et ce n'est pas moins de quatre Diables Noirs qui se retrouvent enfermés, dont Radek Stepan et Franco Subrani avec des méconduites. Mais l'A.S.G.T. peut se vanter d'avoir un grand Monsieur dans les buts, et durant cette longue période de désavantage numérique, Pierre-Olivier Girouard multiplie les arrêts pour préserver le score. Quand Tours reprend le jeu à cinq, Claude Deveze impose un double arrêt à Dietrich. La fin du deuxième tiers baisse d'intensité et c'est sur le score de 1 à 1 que les acteurs rentrent se reposer pour attaquer le dernier tiers qui sera peut-être celui du titre.

Ce dernier vingt sera sans aucun doute très stressant pour les supporters des deux clubs. À peine le palet est en jeu que Tours et Gap reprennent les cages d'assaut en alternance. Les filets restent inviolés dans ce tiers par deux excellents cerbères, mais pour combien de temps ? C'est Perna qui a failli répondre à la question mais son missile de la bleue est détourné de justesse par la mitaine de Cédric Dietrich (50'55). Le temps passe vite et le score n'évolue toujours pas. On peut sentir la tension dans cette patinoire. La réponse survient alors qu'il reste à peine cinq minutes par l'intermédiaire de Kamil Stastny qui colle la rondelle au fond du filet suite à une action joliment menée par son capitaine (1-2, 55'32"). Tours tient presque son sacre, mais la fin de tiers lui est insupportable. Gap n'abdique pas et prend la cage tourangelle d'assaut, un tir de Ramboursek frôle le but. Il reste 1'17 et le coach des Rapaces demande un temps mort synonyme de la sortie du gardien pour arracher le match nul. Les dernières secondes défilent, mais pas assez vite pour les supporters tourangeaux qui sont tous derrière leur écran d'ordinateur à suivre le match sur le live du forum de l'ASGT. Robert Millette sent son équipe nerveuse et il demande un temps mort pour canaliser ses joueurs. 5..4..3..2..1..0, la sonnerie retentit et Tours décroche le titre.

L'objectif fixé avant de se rendre dans le berceau du hockey français a été atteint, et comme le dit la chanson "on est les champions, on est les champions, on est, on est les champions...". Maintenant que le "purgatoire" est terminé, Tours peut porter son regard sur la Ligue Magnus.

La légende est en route. Pour continuer à rêver après la victoire des Diables Noirs à Gap, le club des supporters ira à la rencontre du bus des joueurs pour leur arrivée à Tours dimanche matin. Ils seront présents devant l'hôtel de Ville à 9h30 avec leurs banderoles et leurs drapeaux déployés pour fêter le titre et féliciter Robert Millette et ses joueurs. C'est là que tous les "partisans", les fans de hockey, les amoureux des Diables Noirs doivent se réunir pour faire de ce moment une grande fête et accueillir comme il se doit les champions de France de division 1.

 

Commentaires d'après-match (dans la Nouvelle République)

Robert Millette (entraîneur de Tours) : "Cette rencontre a été un match de play-off incroyable. Nous n'avons pas perdu notre concentration. Nous avons laissé passer l'orage dans le second tiers avec beaucoup de pénalités, pour finalement conclure de la meilleure des manières. Pierre-Olivier [Girouard] a fait un gros match et nous a tenu la baraque derrière. Certains pensaient que nous allions attendre de jouer à Tours pour remporter le titre mais ce n'est pas dans notre caractère. Nous ne sommes pas venus en touristes et cela a payé."

 

Gap - Tours 1-2 (0-1, 1-0, 0-1)

Samedi 17 mars 2007 à 20h00 à la patinoire Brown-Ferrand. 896 spectateurs.

Arbitrage de Fabrice Hurth assisté d'Éric Brondex et Patrick Peythieu.

Pénalités : Gap 10' (4', 4', 2'), Tours 46' (6', 10'+10'+10', 10').

Évolution du score :

0-1 à 12'26" : Child assisté de Stepan et Saint-Amant

1-1 à 23'43" : Rambousek assisté de Moussier et Mertl (double sup. num.)

1-2 à 55'32" : Stastny assisté de Perna

 

Gap

Gardien : Cédric Dietrich.

Défenseurs : Jean-François Cal - Ondrej Mertl ; Yohan Orsoni - Maximilien Tromeur ; Jeffrey Smith.

Attaquants : Jiri Rambousek - Romain Moussier - Jean-Charles Charrette ; Nicolas Ravoire (C) - Nathaniel Jackson - Matthieu Hottegindre ; Julien Maréchal - Frédéric Roussin-Bouchard - Sébastien Vidal.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Julien Parinet, Jody Obninsky, Benjamin Masse, Fabien Matheron. Absent : Alexandre Cornaire.

Tours

Gardien : Pierre-Olivier Girouard

Défenseurs : Vladimir Sabol - Marcel Simak ; Michal Divisek - Jozef Drzik ; Radek Stepan.

Attaquants : Kamil Stastny - Jan Sebo - Dominic Perna ; Roman Novotny - Daniel Saint-Amant - Kevin Child ; Ondrej Cikan - Franco Subrani - Claude Deveze.

Remplaçants : Arnaud Goetz (G), François Gleize, Bastien Quinsac. Absent : Olivier Vandecandelaere (épaule).

 

Retour au Championnat de France de division 1