Tours - Rouen (6 septembre 2007)

 

Match comptant pour le tournoi d'Amiens.

L'ouverture du tournoi d'Amiens offre un affrontement indécis entre le promu "pas comme les autres" et une équipe rouennaise diminuée par les absences conjuguées de Marc-André Thinel, Éric Houde, Benoît Quessandier et Jarkko Glad, en attendant l'arrivée de Ladislav Benýsek, le remplaçant de Jaroslav Nedved.

Si elles permettent de faire monter plusieurs jeunes pousses, ces défections ne perturbent pas les Dragons, dangereux d'entrée par la paire Mallette-Bouchard et la puissance du lancer de Carlsson. Tours est vite poussé à la faute, voyant impuissant Carl Mallette s'appuyer sur Julien Desrosiers pour tromper Hiadlovsky en hauteur (0-1 à 02'46"). Jan Sebo a beau tenter de riposter, son gardien s'emploie à nouveau devant le revenant québécois, décalé à gauche par Liwing, et voit d'un il méfiant s'approcher le danger sur un jeu à trois Mallette-Desrosiers-Doucet, le premier finissant par trouver Jérémie Romand bien placé (0-2 à 07'20"). Cette avance logique, assise par l'aisance de la deuxième ligne normande, est mise à mal par le travail de Michal Divisek, qui s'arrache pour trouver Andy Corran entre deux défenseurs (1-2 à 08'28"). Réconfortés par ce filet, les Tourangeaux connaissent un bon passage, leur ancien portier Ramon Sopko repousse alors par deux fois les salves de Radek Stepan et Jan Sebo, isolé par Perna. Mais le Dragon possède en Carl Mallette un virtuose capable de riposter du tac au tac ; cette fois c'est Julien Desrosiers qui en profite (1-3 à 10'43"). Et, alors que Sopko s'interpose par deux fois devant Miroslav Pazak (12'43") et Gauthier, dont le slap termine dans sa mitaine (14'23"), avant de voir son poteau repousser la tentative de l'ancien attaquant gothique, un effort de la paire Tarantino-Lemoine profite à Loïc Lempereur (1-4 à 16'04"). Difficile à avaler pour des Tourangeaux contraints de terminer le tiers sur trois fautes en quarante secondes...

En double infériorité et en retard de trois buts, les chances des hommes de Robert Millette paraissent minces, d'autant que seule l'armature de la cage empêche Carl Mallette de poursuivre son numéro. Au complet, ils redressent vite la tête, dans le sillage des duettistes Pazak et Filip, mais retombent aussi dans leurs travers disciplinaires par la faute de Gauthier et Sabol. À nouveau à cinq contre trois, les Rouennais se montrent moins dangereux, exception faite de la mine de Virolainen, d'autant plus que Vladimir Hiadlovsky a décidé de fermer la porte à Carlsson (de la mitaine puis de la plaque) et Bouchard, ce qui a le don de relancer les siens, et du même coup la partie. Un slap de Jonathan Gauthier, dévié par Jan Sebo (2-4 à 33'05") et un décalage de Martin Filip vers Andy Corran, seul à gauche (3-4 à 34'39") réduisent l'écart, et Rouen sort désormais difficilement de sa zone... hormis quand Mallette délivre une nouvelle offrande, cette fois à Olivier Bouchard, qui touche le montant.

Le dernier tiers débute comme les deux précédents, avec des Dragons sur le point de trouver la faille, sur un contre de Jérémie Romand puis un lancer d'Édouard Dufournet, servi par Desrosiers (42'13"). Une troisième situation de double infériorité permet encore à Hiadlovsky de briller, devant le boulet de canon de Mallette (44'53"), mais Rouen laisse encore passer l'occasion de se mettre à l'abri. Tours bénéficie à son tour de cette situation, au cours de laquelle Rozendal puis Gauthier échouent sur Sopko, sauvé lui aussi par son poteau devant Pazak. Les anciens Amiénois ne sont en effet pas en veine, Jonathan Gauthier touchant également du métal suite à un enchaînement de Martin Filip (51'33"). Sur le contre, Olivier Bouchard voit son lancer heurter la barre... Les deux formations ne veulent plus lâcher et les deux gardiens repoussent ce qui vient à eux : Hiadlovsky devant Doucet, Sopko devant Rozendal suite à la bourde de Jonas Liwing, qui trébuche en position de dernier défenseur. Les bancs ne sont pas en reste, invectivant à l'occasion le corps arbitral. À ce petit jeu, les Diables Noirs sont sur le point de prendre l'ascendant, sous les coups de boutoir de Franco Subrani, qui déborde la paire Custosse-Virolainen pour servir Andy Corran devant la cage (4-4 à 56'05").

Enfin récompensé de son abnégation, Tours semble avoir fait le plus dur. Erreur, car une attaque menée côté droit par Julien Desrosiers, relayée par Édouard Dufournet, échoit au néo-capitaine Doucet, isolé dans l'enclave, pour le but de la victoire (4-5 à 57'39"). Hiadlovsky ne pourra même pas déserter sa cage pour créer le surnombre, la faute au pressing d'un certain Carl Mallette.

Désignés meilleurs joueurs du match : Martin Filip pour Tours et Julien Desrosiers pour Rouen

Compte-rendu signé Mathieu Hernaz

 

Tours - Rouen 4-5 (1-4, 2-0, 1-1)

Jeudi 6 septembre 2007 à 16h00 au Coliséum.

Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Damien Bliek et Jérémy Rauline.

Pénalités : Tours 20' (12', 4', 4'), Rouen 8' (2', 2', 4').

Évolution du score :

0-1 à 02'46" : Mallette assisté de Desrosiers et Liwing (sup. num.)

0-2 à 07'20" : Romand assisté de Mallette et Bouchard

1-2 à 08'28" : Corran assisté de Divisek et Devèze

1-3 à 10'43" : Desrosiers assisté de Mallette et Bouchard

1-4 à 16'04" : Lampérier assisté de Tarantino et Lemoine

2-4 à 33'05" : Sebo assisté de Gauthier

3-4 à 34'39" : Corran assisté de Filip et Devèze

4-4 à 56'05" : Corran assisté de Subrani et Devèze

4-5 à 57'39" : Doucet assisté de Desrosiers et E. Dufournet

 

Tours

Gardien : Vladimir Hiadlovsky.

Défenseurs : Jonathan Gauthier - Vladimir Sabol ; Marcel Simak - Jozef Drzik ; Radek Stepan (A) - Michal Divisek.

Attaquants : Dominic Perna (C) - Jan Sebo - Scott Rozendal ; Zdenek Novosad - Martin Filip - Miroslav Pazak ; Andy Corran - Franco Subrani - Claude Devèze (A).

Remplaçants : Pierre-Olivier Girouard (G), François Gleize, Bastien Quinsac. Absents : Dominic Noël (épaule), Antoine Amsellem (blessé).

Rouen

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Jonas Liwing - Daniel Carlsson (A) ; Petri Virolainen - Cédric Custosse ; Romain Lanuzel.

Attaquants : Olivier Bouchard - Carl Mallette (A) - Jérémie Romand ; Éric Doucet (C) - Édouard Dufournet - Julien Desrosiers ; Lionel Tarantino - Loïc Lampérier - Tristan Lemoine ; Peter Bourgaut - Lucas Bini - Adrien Dufournet.

Remplaçants : Ronan Quemener (G), Aurélien Greverend. Absents : Jarkko Glad, Marc-André Thinel et Benoît Quessandier (blessés), Éric Houde (rentré au Québec pour des formalités), Thomas Baubriau (béquille), Ladislav Benýsek (en attente de licence).

 

Retour aux matches amicaux