SC Lyon - CP Paris (8 mars 1903)

 

Match amical.

Après un premier déplacement à Lyon à seulement quatre joueurs, le Club des Patineurs a tout fait pour se préparer plus sérieusement avec des parties pendant les créneaux de trente minutes offerts par M. Maringer, le directeur du Palais de Glace. Lors du premier match d'entraînement, le mardi 17 février, les rouges (Magnus - Marx / Carié - Malaret[cap.] - Del Valle), avec un meilleur jeu collectif en attaque, ont battu les bleus (Lesnique - Van der Hoeven / Rischmann - Morel[cap.] - Blondel) 5-3... à moins que le score ait été de 4-4 selon d'autres sources. Les équipes jouaient sans gardien. Le fondateur du HCP Paul Wasse faisait office d'arbitre. Le mardi suivant (24), unanimité sur le score : 4-1 pour les bleus (Marx[cap.] / Sardou / Planque - Morel - Del Valle) face aux rouges (Steiner / Lesnique - Carié / Rischmann - Malaret[cap.] - Magnus). Les effectifs sont cités ainsi, avec des gardiens, mais un seul arrière contre deux.

Le vendredi 27 février, enfin, on est au complet : les écharpes bleues (Ricard / Marx[cap.] - Lesnique / Planque - Morel - Del Valle) battent 1-0 les brassards rouges (Steiner / Van der Hoeven - Carié / Rischmann - Malaret[cap.] - Magnus). Enfin, le mardi 3 mars, on annonce les bleus (Lesnique / Marx - Flamant / Magnus - Del Valle - Planque) contre les rouges listés avec quatre attaquants et pas de gardien (Ricard - Berthelot / Carié - Steiner - Blondel - Malaret)... Un dernier entraînement a eu lieu le jeudi avant le départ.

Le CPP réussit donc à déplacer une équipe complète;, mais cela s'est fait non sans mal, car Maurice del Valle a eu le nez cassé lors d'une des parties d'entraînement. De plus, Van der Hoeven et Marx ont été empêchés, et c'est Robert Planque qui a complété la sélection du CPP. Charles Sabouret se retrouve dans les cages sans que sa présence aux entraînements ait été notée. D'ores et déjà, en l'absence notable d'Édouard Malaret, il ne reste plus qu'un joueur de l'ex-Hockey Club de Paris, le capitaine "Dickard" (qui a peu fréquenté le Palais de glace aux entraînements), les autres sont issus du Club des Patineurs.

Cette équipe sans background commun parvient toutefois à faire la différence grâce à ses individualités et à ses habiles patineurs. Ils obtiennent la victoire dans un match perturbé par de vives discussions entre l'arbitre et les capitaines. Il s'avère en effet, pour ce premier grand match de hockey sur glace en France, que les équipes jouent avec les règlements différents, qu'il faudra songer à unifier...

 

Sporting Club de Lyon - Club des Patineurs de Paris 1-2

 

SC Lyon

Avants : J. Serve - Albert Kimmerling - Raymond Aubert.

Arrières : Jean Gros - H. Roman.

Gardien : A. Stockhammer.

CP Paris

Avants : Louis Magnus - Morel - Carié.

Arrières : Henri Couturier alias "Dickard" (cap) - Robert Planque.

Gardien : Charles Sabouret.

 

Retour à la page du hockey français 1903