SC Lyon - CP Paris (12 janvier 1908)

 

Finale du Championnat de France 1908, à Chamonix.

La deuxième journée du meeting de Chamonix a commencé par le championnat de figures, chasse gardée des patineurs parisiens. Louis Magnus a remporté la compétition chez les hommes, et sa femme a terminé troisième chez les dames. Mais le clou du spectacle, c'est le duel du soir Paris-Lyon en hockey sur glace.

Cette deuxième finale du championnat de France est marquée par une décision arbitrale qui fait fulminer les Parisiens. Le but lyonnais est en effet inscrit sur "coup de réparation", parce qu'un arrière du CPP avait pris le palet dans le cercle de protection (de son but), ce qui est interdit par le règlement. Mais au Club des Patineurs, on a une interprétation différente, car on pense qu'il va de soi que l'intrusion dans la zone du gardien n'est sanctionnable que si elle est le fait d'un avant adverse, et non pas d'un de ses propres coéquipiers. De plus, la faute a été signalée par le "tiers arbitre" placé derrière le but, alors que celui-ci n'est théoriquement censé intervenir que pour dire si le palet est rentré ou non.

Mais cette péripétie n'influera pas sur le résultat du match, que le CPP remportera en marquant deux buts. Il devient donc à son tour champion de France, dans cette ville organisatrice de Chamonix dont il a appuyé la candidature et que Lucien Tignol, le premier président du Club des Patineurs en 1896, devenu résident de Haute-Savoie, a tenté de placer sur la carte du hockey français. Cette finale n'est qu'un premier pas, et avec l'appui du CPP, des compétitions internationales suivront dans les années à venir dans ce lieu idéal pour la pratique du hockey sur glace.

Pour les champions de France parisiens, pas le temps de savourer ce titre. Ils doivent en effet partir dès le lendemain matin pour une tournée en Suisse, et les transports sont longs et fatigants dans les Alpes. Le docteur Payot, président du Club des Sports Alpins, accompagne les nouveaux champions à la gare.

 

Sporting Club de Lyon - Club des Patineurs de Paris 1-2 (1-1, 0-1)

Arbitrage de M. Knoeri de Fernex (Lyon).

 

SC Lyon

Avants : O. Grillet - A. Kimmerling (cap) - R. Aubert.

Demi : J.-A. Delon.

Arrières : Guillermin - D. Lehmann.

Gardien : Barbezat.

CP Paris

Avants : Paul Ruinat de Gournier - Robert Lacroix - Pierre Daniel-Blayn.

Demi : Pierre Charpentier.

Arrières : Robert van der Hoeven (cap) - Alexandre Clarke.

Gardien : Maurice del Valle.

 

Retour au championnat de France 1908