Suède - Finlande (17 mars 1970)

 

Championnats du monde 1970, troisième journée.

Jour historique pour la Finlande

La Suède a parfaitement commencé son championnat du monde avec deux victoires sur l'Allemagne de l'Est et surtout sur la Tchécoslovaquie, battue 5-4 en l'absence de son gardien Leif Holmqvist. Souffrant toujours d'une sciatique, celui-ci laisse de nouveau sa place à sa doublure Gunnar Bäckman. Dans le camp finlandais, où le débutant Jorma Valtonen avait blanchi l'Union soviétique pendant plus de deux périodes en ouverture, c'est bien Urpo Ylönen qui tient sa place habituelle.

La Finlande entre mieux dans le match, plus incisive sur le palet. Les Suédois se procurent pourtant les premiers tirs dangereux. Ylönen pare un tir entre les cercles de Thommy Abrahamsson sur une passe de derrière la cage d'Ulf Sterner à la sixième minute. Stefan Karlsson échoue deux fois de près - mais aussi une fois en angle pendant une pénalité de Rantasila - sur le gardien finlandais. Au plus fort de la domination jaune, Matti Murto revient chercher le palet près de sa cage dans la crosse de Lars-Göran Nilsson puis trouve une passe du revers qui transperce les lignes suédoises vers Juhani Tamminen. Celui-ci feinte à droite pour un tir du revers que Bäckman bloque, mais quand il cherche à ramener la rondelle à lui avec sa crosse, Harri Linnomaa est le plus vif pour la propulser dans le haut du filet (0-1). À sa présence suivante sur la glace, la jeune troisième ligne finlandaise impose une bonne séquence dans le camp suédois, qui ne s'achève que par une faute de Stig-Göran Johansson qui laisse traîner sa crosse dans les jambes du défenseur Juha-Pekka Rantasila. C'est pourtant un Nilsson incrédule que les arbitres envoient en prison. Le coupable n'est pas le bon, mais la victime - Rantasila - se fait justice depuis la ligne bleue (0-2).

La Tre Kronor n'est jamais arrivée à réagir après le premier but encaissé. Le retour au vestiaire n'apporte pas de nouvelle impulsion, au contraire. Veli-Pekka Ketola gagne une mise au jeu en zone offensive face à Ulf Sterner et Matti Keinonen dribble Nilsson puis évite le poke-check d'Abrahamsson avant de tirer sous les bottes de Gunnar Bäckman (0-3). Comme sur le deuxième but, le second gardien Bäckman a été assez faible. La Suède se re-crée aussitôt des occasions. 41 secondes plus tard, Björn Palmqvist chipe le palet à Matti Murto, fonce seul face au but et tire... sur le poteau gauche ! Dans la minute qui suit, Anders Hedberg passe le palet entre les jambes de Peltonen sur la ligne bleue, mais Urpo Ylönen est cette fois à la parade. Cette résurgence suédoise se désagrège ensuite. Svedberg fait trébucher Ketola infiltré dans l'axe, mais le bon travail de possession de palet d'Abrahamsson permet de tuer la pénalité. Le but de Stefan Karlsson, servi de derrière la cage par Tord Lundström, entretient encore l'espoir un peu après la mi-match (1-3). La Finlande est toute proche de rétablir l'écart : Lasse Oksanen dribble Milton et sert Jorma Peltonen qui arrive seul face au but, mais Bäckman se couche et bloque le premier tir et le rebond pas assez levé de Leimu. En fin de tiers, Urpo Ylönen prend deux minutes de pénalité pour avoir gelé un palet trop loin de ses cages, mais il sauve lui-même la situation en repoussant un tir de Lundström dans l'enclave.

La troisième période, hachée par les dégagements interdits finlandais, n'apportera pas de rédemption à la Suède. Même quand Stig-Göran Johansson intercepte une mauvaise relance de Seppo Lindström et sert dans le slot Lars-Göran Nilsson, celui-ci échoue devant Ylönen. Il ne rattrapera donc pas son match à l'envers, et sera même expulsé après une empoignage avec Keinonen dans la cage adverse. Les Finlandais, eux, se congratulent après la sirène : ils battent la Suède en match officiel pour la première fois de leur histoire.

Avant cette vexation ultime, la foule de Stockholm aura surtout vibré lors des spectaculaires montées de palet individuelles de Lennart Svedberg... qui n'auront abouti à rien. C'est la preuve que la Tre Kronor a été défaillante dans la construction du jeu. Seul le premier trio Lundström-Wickberg-Karlsson a mis en place quelques combinaisons.

La Finlande a été menée dès le début du match par son capitaine Lasse Oksanen, qui a montré la voie dans la conquête et la conservation du palet. Mais ensuite, elle a surpris par sa profondeur de banc, s'étant montrée plus homogène plus soir qu'une nation bien plus réputée. Toutes les lignes ont contribué à cette victoire avec une belle activité. Le podium mondial n'est donc pas forcément établi avec certitude malgré l'absence des Nord-Américains : les Finlandais peuvent espérer y poser un patin.

Joueur du match (jury de 3 journalistes) : Urpo Ylönen (Finlande).

Marc Branchu

Commentaires d'après-match

Seppo Liitsola (entraîneur de la Finlande) : "Quel bon départ ! Nous allons essayer de gagner contre tous les grands. Je suis heureux dans cette patinoire."

Arne Strömberg (entraîneur de la Suède) : "Nos attaquants ont eu l'incroyable capacité de tirer constamment sur le gardien. Bien sûr, il a très bien joué, mais quand on rate des buts tout faits, on ne peut s'en prendre qu'à soi-même pour la défaite."

 

Suède - Finlande 1-3 (0-2, 1-1, 0-0)
Mardi 17 mars 1970 à 19h30 au Johanneshovs Isstadion de Stockholm. 6202 spectateurs.
Arbitrage de MM. Rudolf Baťa et Zdeněk Kořínek (TCH).
Pénalités : Suède 21' (4', 2', 5'+10') ; Finlande 11' (4', 2', 5').
Tirs : Suède 30 (12, 10, 8) ; Finlande 20 (8, 8, 4).

Évolution du score :
0-1 à 10'50" : Linnonmaa assisté de Tamminen
0-2 à 14'18" : Rantasila assisté de Leimu (sup. num.)
0-3 à 21'41" : Keinonen assisté de Vehmanen Ketola
1-3 à 32'49" : S. Karlsson assisté de Lundström
en noir, la feuille de match officielle en rouge, les corrections de Hockey Archives
 

Suède

Attaquants :
11 Tord Lundström (+1) - 10 Håkan Wickberg (+1) - 9 Stefan Karlsson (+1)
15 Lars-Göran Nilsson (-2, 2'+5'+20') - 14 Ulf Sterner (C, -2) - 12 Stig-Göran Johansson (-2)
20 Anders Hedberg - 18 Björn Palmqvist - 23 Hans Lindberg

Défenseurs :
4 Lennart Svedberg (+1, 2') - 3 Arne Carlsson (A, +1)
8 Thommy Abrahamsson (-2) - 7 Lars-Erik Sjöberg (-2)
6 Kjell-Rune Milton (2') - 5 Nils-Rune Johansson

Gardien :
2 Gunnar Bäckman

Remplaçant : 1 Leif Holmqvist (G). En réserve : 19 Anders Hagström (D), 17 Roger Olsson, 21 Anders Nordin (A).

Finlande

Attaquants :
8 Lasse Oksanen (C, -1) - 7 Jorma Peltonen (-1) - 9 Pekka Leimu (-1)
10 Matti Keinonen (+1, 5') - 11 Veli-Pekka Ketola (+1) - 12 Jorma Vehmanen (+1)
22 Harri Linnonmaa (+1) - 15 Matti Murto (+1) - 23 Juhani Tamminen (+1)

Défenseurs :
3 Ilpo Koskela (+1) - 2 Seppo Lindström (A, +1, 2')
5 Heikki Riihiranta - 4 Juha-Pekka Rantasila (4')
6 Pekka Marjamäki

Gardien :
21 Urpo Ylönen

Remplaçants : 1 Jorma Valtonen (G), 14 Lauri Mononen (A). En réserve : 19 Lalli Partinen (D), 13 Väinö Kolkka, 18 Esa Peltonen (A).

 

Retour aux championnats du monde 1970