Suède - Tchécoslovaquie (11 septembre 1976)

 

Match comptant pour la cinquième et dernière journée de la Coupe Canada 1976.

Les Tchécoslovaques ont pris la mauvaise habitude de perdre assez souvent contre les Suédois, ce qui leur a coûté plusieurs championnats du monde. S'ils n'arrivent déjà pas à se motiver face aux Scandinaves en temps normal, que peut-il en être aujourd'hui dans ce match sans enjeu ? La Tchécoslovaquie est en effet déjà en finale, même si une victoire lui assurerait la première place de la phase de poule et vingt-cinq mille dollars de primes supplémentaires, alors que la Suède est déjà éliminée.

La partie commence donc de manière assez monotone, jusqu'au cinglage de Lars-Erik Esbjors à la mi-match. Pendant la supériorité numérique, Vladimir Martinec frappe alors le palet dans les airs pour le propulser dans les filets d'un Högösta surpris par cette action. La Tchécoslovaquie se met alors à lancer la machine et à dominer, mais elle concède deux pénalités dans la dernière minute, une obstruction de Bubla et une charge avec la crosse d'Augusta.

La Suède revient donc sur la glace à cinq contre trois, et il ne faut que trente secondes à Sjöberg et Nilsson pour libérer à la bleue Börje Salming, qui règle son compte à Dzurilla avec un slap précis et puissant. Sept minutes plus tard, Oldrich Machac est à son tour envoyé en prison. Cette fois, Salming déborde sur la gauche, contourne la sortie du gardien tchécoslovaque et parvient à trouver la cible dans un angle impossible.

À cinquante secondes de la fin, Jan Starsi sort son gardien pour un attaquant supplémentaire, une tactique qui n'est pas encore employée très couramment en Europe, mais qui est sans conséquence.

Au Maple Leaf Gardens où se déroule au même moment Canada-URSS, le tableau d'affichage indique "Salming 2 - Czechoslovakia 1", comme si le défenseur chouchou de Toronto avait gagné à lui tout seul ce match qui ne s'est joué que pendant les jeux de puissance. Il faut dire que l'entraîneur Hans "Virus" Lindberg a retenu la leçon du match précédent où il n'avait accordé à sa vedette que des rotations normales une fois qu'il pensait le match gagné, ce qui avait peut-être facilité le retour finlandais. Cette fois, Börje Salming a encore eu un temps de jeu très conséquent.

Élus meilleurs joueurs du match : Börje Salming pour la Suède et Vladimír Martinec pour la Tchécoslovaquie.

Commentaires d'après-match

Börje Salming (défenseur de la Suède) : "C'était une grande victoire pour nous. Notre jeu a lavé le résidu poussiéreux de honte qui restait après le match contre la Finlande. D'avoir pu décider le match me console un peu, mais rien ne peut effacer la douleur de la défaite contre la Finlande."

Jan Starsi (entraîneur de la Tchécoslovaquie) : "C'était un match très lent. Pour nous, il n'avait pas grand intérêt, et nous n'étions donc pas prêts physiquement et mentalement. La Suède n'a rien montré de spécial."

 

Suède - Tchécoslovaquie 2-1 (0-0, 0-1, 2-0)
Samedi 11 septembre 1976 au Colisée de Québec (CAN). 7500 spectateurs.
Arbitrage de Bruce Hood (CAN).
Pénalités : Suède 6' (0', 4', 2'), Tchécoslovaquie 20' (2', 4', 4'+10').
Tirs cadrés : Suède 25 (10, 6, 9), Tchécoslovaquie 28 (8, 10, 10).

Évolution du score :
0-1 à 31'03" : Martinec assisté de Machac (sup. num.)
1-1 à 50'31" : B. Salming assisté de Sjöberg et L.-E. Ericsson (double sup. num.)
2-1 à 57'41" : B. Salming assisté de Sjöberg et R. Eriksson (sup. num.)

 

Suède

Attaquants :
Tord Lundström - Juha Widing - Kjell-Arne Vikström
Dan Labraaten - Ulf Nilsson - Anders Hedberg
Lars-Erik Ericsson - Per-Olov Brasar - Mats Åhlberg
Lars-Göran Nilsson - Roland Eriksson (2') - Inge Hammarström

Défenseurs :
Björn Johansson - Börje Salming
Mats Waltin - Lars-Erik Esbjörs (2')
Lars-Erik Sjöberg (2') - Stig Salming

Gardien :
Göran Högosta

Remplaçant : William Löfqvist (G).

Tchécoslovaquie

Attaquants :
Jirí Holík - Ivan Hlinka (10') - Bohuslav Ebermann
Josef Augusta (2') - Milan Nový - František Cerník
Jaroslav Pouzar - Peter Štastny - Marian Štastný
Bohuslav Štastný - Vladimír Martinec

Défenseurs :
František Pospíšil - Oldrich Machac (4')
Milan Kajkl - Jirí Bubla (2')
Miroslav Dvorák (2') - Milan Chalupa
František Kaberle

Gardien :
Vladimir Dzurilla (sorti de sa cage à 59'10")

Remplaçant : Jirí Holecek (G).

 

Retour à la Coupe Canada