Canada - Tchécoslovaquie (13 septembre 1976)

 

Première manche de la finale de la Coupe Canada 1976.

Après son blanchissage en match de poule contre ces mêmes Canadiens, le gardien tchécoslovaque Vladimír Dzurilla est à nouveau titularisé pour cette finale. Malheureusement pour lui, la rencontre suit un scénario bien différent, et il voit le palet lui passer à travers après seulement une minute et cinq secondes, sur un tir rapidement décoché par Gilbert Perreault, qui s'était auparavant joué d'un défenseur. L'arrière Denis Potvin double la mise. C'est ensuite au tour de Phil Esposito, qui ne figure pas dans les alignements de base de son entraîneur Scotty Bowman - à qui il n'adresse plus la parole - mais qui est sur la glace à chaque supériorité numérique, de se signaler en servant Bobby Orr pour le troisième but.

La démonstration est finalement conclue par la ligne des Canadiens de Montréal, qui compte dans ses rangs Shutt, Mahovlich et Guy Lafleur, qui sera le dernier à tromper Vladimir Dzurilla pour aujourd'hui. Après vingt minutes d'un tel régime, l'entraîneur Jan Starsi décide en effet de sortir son gardien, dont la responsabilité est engagée sur plusieurs buts. Mais c'est toute l'équipe tchécoslovaque qui est passée à travers de ce tiers-temps, semblant crispée par l'enjeu de cette finale.

Avec la rentrée de Jirí Holecek dans les cages, la Tchécoslovaquie est ragaillardie en deuxième période, et s'offre de belles occasions avec notamment une déviation très dangereuse de Marian Štastný. Mais, puisqu'il a été dit que Rogatien Vachon dispute là le tournoi de sa vie, ce n'est pas la finale qui le contestera en lui offrant au contraire un nouveau blanchissage. Il faut dire qu'il est bien difficile, pour les Tchécoslovaques qui se mettent un peu tard à dominer, de passer la défense canadienne. Même durant ses rares infériorités numériques, elle fait bloc, comptant parfois dans ces situations sur un troisième arrière en la personne de Serge Savard et comme seul attaquant le très défensif Bob Gainey.

Au contraire, le jeu de puissance canadien parvient encore à faire la différence, à nouveau grâce à l'inévitable Bobby Orr. En plus de ces deux buts, celui-ci a encore livré un match magnifique en défense, où Guy Lapointe et Denis Potvin (qui se plaindra plus tard de ne pas avoir reçu le titre de meilleur joueur de la compétition évidemment dévolu à Orr) ont également fait du bon travail. Pour les pauvres Tchécoslovaques, le coup de grâce sera même porté à la dernière seconde par Darryl Sittler, un autre travailleur, comme un symbole de la suprématie de cette équipe canadienne qui s'établit avant tout sur sa solidité derrière.

Dans ce match très vite joué, l'évènement de la dernière période a finalement été la petite malédiction qui s'est abattue sur les arbitres. L'Américain Gord Lee a en effet été atteint au visage par un palet et a dû être remplacé par un Suédois, Ove Dahlberg. Mais celui-ci a aussi eu sa part d'infortune lorsque la lame de son patin s'est cassée en étant heurtée par un tir, ce qui l'a obligea à quitter la glace quelques temps pour en changer. Ces petits contretemps n'ont fait que retarder un peu l'heure de la victoire canadienne, très nette face à un adversaire muselé et passé à côté de son match.

Élus meilleurs joueurs du match : Bobby Orr pour le Canada et Oldrich Machac pour la Tchécoslovaquie.

Commentaires d'après-match

Bobby Hull (attaquant du Canada) : "Nous avions remarqué que les Tchèques ont un plan de jeu fixe quand ils jouent dans leur zone. Le porteur du palet le passe presque toujours dans l'autre coin par derrière la cage. Nous avons donc envoyé deux hommes à l'avant nous avons coupé cet angle de passe. Nous avons également bouché les possibilités par le centre, et nous avons dominé la possession du palet."

 

Canada - Tchécoslovaquie 6-0 (4-0, 0-0, 2-0)
Lundi 13 septembre 1976 au Maple Leaf Gardens (CAN). 16485 spectateurs.
Arbitrage de Gord Lee (USA) - remplacé par Ove Dahlberg (SUE) à 42'39" - assisté de Matt Pavelich (CAN) et Vladimír Subrt (TCH).
Pénalités : Canada 10' (2', 6', 2'), Tchécoslovaquie 10' (2', 4', 4').
Tirs cadrés : Canada 34 (14, 8, 12), Tchécoslovaquie 24 (10, 10, 4).

Évolution du score :
1-0 à 01'05" : Perreault assisté de Dionne et Hull
2-0 à 07'56" : Potvin assisté de Sittler et Lapointe
3-0 à 13'34" : Orr assisté d'Esposito (sup. num.)
4-0 à 17'01" : Lafleur assisté de Shutt et Orr
5-0 à 51'35" : Orr assisté d'Esposito et Lapointe (sup. num.)
6-0 à 59'59" : Sittler assisté de Potvin

 

Canada

Attaquants :
Bill Barber - Bobby Clarke - Reggie Leach
Steve Shutt (2') - Pete Mahovlich - Guy Lafleur
Bobby Hull (2') - Gilbert Perreault - Marcel Dionne
Bob Gainey - Darryl Sittler (2') - Lanny McDonald
Phil Esposito

Défenseurs :
Serge Savard - Bobby Orr (4')
Guy Lapointe - Denis Potvin
Larry Robinson

Gardien :
Rogatien Vachon

Tchécoslovaquie

Attaquants :
Bohuslav Štastný - Jirí Novák - Vladimír Martinec
Jirí Holík - Ivan Hlinka - Bohuslav Ebermann
Josef Augusta - Milan Nový (2') - František Cerník (2')
Jaroslav Pouzar - Peter Štastny - Marian Štastný

Défenseurs :
František Pospíšil - Oldrich Machac
Milan Kajkl - Jirí Bubla (2')
Miroslav Dvorák - Milan Chalupa (4')

Gardien :
Vladimír Dzurilla puis Jirí Holecek à 20'00"

 

Retour à la Coupe Canada