Les Tricolores en démonstration

 

Article de Sud-Ouest (10 novembre 2000).

Le week-end du 11 novembre sera placé sous le signe du hockey international, à la patinoire de la Barre, avec un tournoi opposant les équipes de France, de Slovaquie, de Lettonie et les All Stars.

L'équipe de France au grand complet avec ses stars et ses jeunes talents, la Slovaquie toute auréolée de son titre de vice-championne du monde, la Lettonie que la France retrouvera en février sur le chemin de la qualification olympique et enfin une sélection d'étrangers évoluant dans le championnat de France pour pallier le forfait de dernière minute de l'équipe nationale de Grande-Bretagne...

Voilà le plateau de choix qui sera proposé tout au long de ce week-end aux amateurs de hockey sur glace de la région. Et, plus largement à tous ceux et celles qui profiteront de l'aubaine pour faire un peu mieux connaissance avec une discipline hautement spectaculaire.

Pour l'équipe de France, qui séjourne au Pays Basque depuis le week-end dernier, ce tournoi arrivera en point d'orgue d'une semaine de stage intensif à la patinoire de la Barre, sous la houlette de son nouveau coach, le Finlandais Heikki Leime, déjà célèbre dans l'Hexagone pour avoir emmené Caen au firmament au cours des dernières années.

Qualification olympique

Un entraînement axé essentiellement sur le potentiel physique des joueurs et une mise à niveau des compétiteurs en retard de préparation. << C'est un passage obligé si nous voulons atteindre le plus haut niveau mondial >> confie ce dernier, lequel a également programmé une importante revue de jeu défensif des Tricolores au menu de la semaine.

A quelques semaines d'un rendez-vous décisif pour sa participation aux prochains Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002 - le tournoi de qualification se disputera en février prochain en Autriche - l'équipe de France aura donc l'occasion de situer ses possibilités actuelles au travers de ce rendez-vous d'Anglet.

<< Notre venue au Pays Basque se situe en effet dans une logique de préparation pré-olympique >> confirme Nano Pourtier, le manager général de l'équipe de France. << La qualification pour les JO est l'un des deux objectifs de la saison, sachant que nous aurons également à disputer la remontée en groupe A lors du championnat du monde qui se déroulera en France au mois d'avril.

Renouveau

Cet autre objectif, les anciens de l'équipe de France y tiennent tout particulièrement, eux qui ont très mal vécu les affres de la descente lors du dernier championnat du monde. << Notre souhait est de ramener l'équipe nationale au plus haut niveau avant de tirer notre révérence >> dit le défenseur angloy Denis Perez, qui prévoit de mettre un terme à sa longue et brillante carrière après Salt Lake City.

A l'instar de ses copains Arnaud Briand et Philippe Bozon, célèbres anciens du groupe tricolore, Denis Perez - seul joueur de l'Hormadi actuellement appelé au sein du cadre national - continue toujours à répondre présent aux invitations du sélectionneur.

Car, malgré les années, le plaisir demeure intact. << Notre rêve est aussi de participer à nos cinquièmes JO consécutifs >> ne cache pas Denis Perez.

Et puis, pour ces joueurs emblématiques, il est important aujourd'hui de participer à une autre mission : accompagner et encadrer une équipe de France en plein renouveau.

Celle-ci s'est enrichie depuis ces deux dernières années d'une belle brochette de jeunes talents, formés dans les clubs de l'Hexagone. << Ils méritent d'être aidés, car ils peuvent emmener l'équipe de France très loin >>, confirme Philippe Bozon.

Philippe Hemmert

 

Retour aux articles de novembre 2000