Mission impossible

 

Article de L'Alsace (6 décembre 2001).

En l'absence de Faith et Coqueux ce soir 20 h à Amiens, la tâche du Hockey-club de Mulhouse s'annonce difficile.

Pour aller chercher un succès qui ne leur tend pas les bras sur la glace picarde, les Scorpions vont devoir se mettre dans la peau de Tom Cruise. Le célèbre acteur américain a relevé le défi de Mission impossible au cinéma. Et à la fin, il gagne ! Alors pourquoi l'équipe mulhousienne n'irait-elle pas arracher les deux points de la victoire à Amiens à partir de 20 heures ? Le cinéma est une fiction, certes, mais le hockey sur glace un jeu, alors jouez ! Malheureusement les Mulhousiens ne disposent pas de toutes les cartes de leur jeu pour relever ce défi. Juraj Faith, qui a tenu son rang mardi face à Rouen, affiche toujours 39 de fièvre et ne sera pas du voyage, tout comme Olivier Coqueux, victime d'un choc face aux Dragons. Après avoir perdu connaissance, il s'est rendu à l'hôpital pour n'en sortir qu'hier après-midi. "Il va devoir rester au repos jusqu'à la fin de la semaine et ne pourra être prêt que pour le stage de l'équipe de France à en Slovénie, précise le directeur sportif Christer Eriksson. Le bilan est déjà plus positif qu'hier". En revanche, la tâche du Suédois paraît complexe puisqu'il ne dispose plus que de sept attaquants pour trois lignes, soit neuf avants en temps normal. "Je vais profiter de cette situation pour faire des remaniements. Jusqu'à présent, j'étais prudent dans les changements de lignes, pour ne pas perturber les nouveaux arrivants. Maintenant, nous n'avons rien à perdre et tout à gagner à essayer". Une ligne lourde devrait prendre forme avec Johan Boman, Etienne Croz et Jimmy Provencher en attaque, assistés par Mikka Ruokonen et Ari Lhemusvuori à l'arrière. Quoi de plus lourd que ces 463 kilos, 270 en attaque et 193 en défense pour une moyenne de poids de près de 93 kilos par bonhomme. "C'est important de connaître le rendement de cette ligne, pour indication", assure Christer Eriksson ; ce dernier envisage par ailleurs d'allier Vincent Bringuet à Lionel Bilbao et Arnaud Vaillant. Julien Aubry assumerait le rôle de centre avec deux défenseurs ailiers qui seraient soit Thomas Duménil, soit Nicolas Carry avec Maximilien Lageard. Un Mulhouse new look ! Si certains sont absents, d'autres sont bien présents à l'image de Lilian Prunet, un défenseur qui a mis le nez à la fenêtre de l'attaque mardi. Une autre solution pour substituer les absents ? "C'est vrai que j'aime bien monter de temps en temps, je ne le fais pas souvent à mon goût, précise l'intéressé. Il faut quand même aider la ligne de jeunes". L'entraide et la concentration tout au long de la rencontre devront être de rigueur face aux Gothiques, pour réussir l'impossible.

Gilles Legeard

 

Retour aux articles de décembre 2001

Retour à la liste des articles