Marcel Claret

 

Claret, Pierre Jean Marcel

Position : D/LW/RW

01-07-1911 Chamonix, FRA
27-09-1981 Chamonix, FRA

Youth team / club formateur : Chamonix

 
Uncle of Maurice and Roger Chappot, as well as Jean-Claude Guennelon. His brothers Pierre and Jean Claret also represented France. His father Pierre Léon was a restaurant owner.
The Claret family is legendary in sports circles around Chamonix, as all five Claret siblings (three brothers and two sisters) were prominent in winter sports. The women's team in Chamonix, named Edelweiss, was led by sisters Ida (captain) and Berthe. Ida later moved to Switzerland and had two children, Maurice and Roger Chappot, who both in later years represented Switzerland and France.
The second sister Berthe's son, Jean-Claude Guennelon, became a long time French international and won a record setting 15 league titles.
Marcel Claret was noted as a fair player and a gentleman on the ice.
On September 15, 1943 he was arrested together with his brother by the Gestapo and sent to the Mont-Luc prison in Lyon, ran by Klaus Barbie. After that they were sent to the Compiègne camp and later were deported to the Buchenwald concentration camp.
Despite all these ordeals he continued to play hockey after the war and was still active in the early 1950s, playing both on the first and second HC Chamonix teams. The Trophée Marcel Claret is since 1981 awarded to the most sportsmanlike team in the French league (Ligue Magnus). Marcel Claret was a charismatic president of HC Chamonix for 25 years between 1945 and 1970.
The entire Claret family is inducted into the French Hockey Hall of Fame.
PH-FBH

 
Il est l'oncle de Maurice et Roger Chappot. Parmi ses neveux figure aussi Jean-Claude Guennelon, autre international français, ce qui le relie à Gérald. Et ce n'est pas tout ! Son frère Jean a lui aussi représenté la France. Son père Pierre Léon était restaurateur.
Bref, la famille Claret est inévitable dans le territoire chamoniard et, surtout, dans l'histoire des sports d'hiver français où tous ses membres ont excellé, notamment les cinq enfants Claret. N'oublions pas les filles du clan. L'Edelweiss Chamonix, équipe féminine de hockey sur glace qui connut une brève gloire pendant les Années folles, était menée par les soeurs Ida (capitaine) and Berthe. Ida qui, suite à un déménagement en Suisse, épousa un local et conçut... les frères Chappot !
Berthe resta en France et son fils Jean-Claude Guennelon, évoqué plus haut, détient encore le record de France du nombre de championnats remportés avec quinze éditions.
Marcel Claret, pour en revenir à lui, s'était forgé une réputation de joueur correct et élégant. Sa carrière s'interrompit, comme pour beaucoup de jeunes gens de sa génération, avec la Deuxième guerre mondiale. Le 15 septembre 1943, il était arrêté par la Gestapo avec son frère jumeau Pierre et envoyé dans les prisons de Klaus Barbie à Lyon. Celle de Mont-Luc, en l'occurrence.
S'ensuivit un véritable calvaire, entre le camp de détention de Compiègne et le camp de concentration de Buchenwald.
Il reprit le hockey après cela et y jouer jusque 40 ans dans les équipes une et deux de Chamonix, ainsi qu'en équipe de France, avant de présider le club de 1945 à 1970. En sa mémoire, on remet depuis 1981 en France le Trophée Marcel Claret en l'honneur de l'équipe de Ligue Magnus dotée du meilleur esprit sportif.
Inutile de préciser que l'intégralité de la famille Claret figure au Temple de la renommée du hockey français. Sans doute un cas unique en son genre.
PH-FBH

 


1934 WC   FRA   5   0   0   0   0'    Rapid Paris
1935 WC   FRA   7   1   2   3   7'    HC Chamonix
1936 OG   FRA   3   0   0   0   2'   HC Chamonix
1937 WC   FRA   8   1   0   1   3'   HC Chamonix
1950 WC   FRA   3   0   0   0   4'    HC Chamonix

Elite          26   2   2   4  16'

 

 

Back to player register - Retour au registre des hockeyeurs internationaux