Jeux Olympiques de Sarajevo 1984

 

Bien que qualifiée sur la glace, la RDA est contrainte de déclarer forfait par sa fédération car elle n'a aucune chance de ramener une médaille à la gloire du régime.

 

Groupe A (7, 9, 11, 13 et 15 février 1984)

Italie - Suède 3-11 (1-2,2-3,0-6)
Pologne - URSS 1-12 (1-3,0-4,0-5)
Yougoslavie - Allemagne de l'ouest 1-8 (1-1,0-4,0-3)

URSS - Italie 5-1 (4-0,1-1,0-0)
Pologne - Allemagne de l'ouest 5-8 (2-2,1-3,2-3)
Yougoslavie - Suède 0-11 (0-4,0-1,0-6)

Suède - Allemagne de l'ouest 1-1 (1-0,0-0,0-1)
Yougoslavie - URSS 1-9 (0-4,1-1,0-4)
Italie - Pologne 6-1 (0-1,4-0,2-0)

Allemagne de l'ouest - URSS 1-6 (1-4,0-2,0-0)
Suède - Pologne 10-1 (2-1,7-0,1-0)
Yougoslavie - Italie 5-1 (0-0,2-1,3-0)

URSS - Suède 10-1 (5-0,4-0,1-1)
Yougoslavie - Pologne 1-8 (1-2,0-3,0-3)
Allemagne de l'ouest - Italie 9-4 (1-0,5-1,3-3)

Classement : 1 URSS 10, 2 Suède 7, 3 RFA 7, 4 Pologne 2, 5 Italie 2, 6 Yougoslavie 2.

 

Groupe B (7, 9, 11, 13 et 15 février 1984)

États-Unis - Canada 2-4 (1-2,1-1,0-1)
Autriche - Finlande 3-4 (0-1,1-2,2-1)
Tchécoslovaquie - Norvège 10-4 (2-0,5-2,3-2)

Canada - Autriche 8-1 (2-0,4-0,2-1)
Tchécoslovaquie - États-Unis 4-1 (2-1,1-0,1-0)
Finlande - Norvège 16-2 (5-0,6-1,5-1)

Autriche - Tchécoslovaquie 0-13 (0-0,0-6,0-7)
Norvège - États-Unis 3-3 (1-2,1-0,1-1)
Canada - Finlande 4-2 (1-0,0-2,3-0)

Canada - Norvège 8-1 (2-0,3-0,3-1)
Finlande - Tchécoslovaquie 2-7 (1-4,1-1,0-2)
États-Unis - Autriche 7-3 (2-1,0-1,5-1)

Finlande - États-Unis 3-3 (1-0,1-2,1-1)
Tchécoslovaquie - Canada 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Norvège - Autriche 5-6 (1-4,3-2,1-0)

Classement : 1 Tchécoslovaquie 10, 2 Canada 8, 3 Finlande 5, 4 États-Unis 4, 5 Autriche 2, 6 Norvège 1.

 

 

Tour final (17 et 19 février 1984)

Rappel : URSS - Suède 10-1
         Tchécoslovaquie - Canada 4-0
Tchécoslovaquie - Suède 2-0 (0-0,0-0,2-0)
URSS - Canada 4-0 (0-0,2-0,2-0)
Suède - Canada 2-0 (0-0,1-0,1-0)
URSS - Tchécoslovaquie 2-0 (1-0,1-0,0-0)

Classement : 1 URSS 6, 2 Tchécoslovaquie 4, 3 Suède 2, 4 Canada 0.

Les Jeux Olympiques se déroulent à Sarajevo devant un public largement néophyte aux choses du hockey, mais prompt à applaudir la moindre mise en échec sur un joueur russe. Elles ne sont pas si nombreuses tant l'Union Soviétique domine le tournoi olympique de bout en bout. Ses leaders sont un ton en dessous car Makarov est diminué, mais la troisième ligne et la quatrième ligne prennent le relais contre le Canada (buts de Drozdetski, Skvortsov, Kozhevnikov et Kovin). La seule équipe capable de rivaliser avce l'URSS semble être la Tchécoslovaquie, mais elle ne peut pas tromper une seule fois Tretiak et sa défense pourtant réduite à cinq par la blessure d'Igor Stelnov, tandis que Krutov et Kozhevnikov marquent les buts de la médaille d'or.

Aleksandr Kozhevnikov, l'attaquant originaire de Perm, viré de son école pour vandalisme quand il était petit, est une vraie tête brûlée. Mal rasé, cheveux en bataille, il n'a rien des soldats disciplinés du CSKA. Il ne supporte pas la vie en "basa" et a donc fugué des camps d'entraînement à de nombreuses reprises. N'ayant que trop conscience de son talent, il est immodeste au possible et agace ses coéquipiers. Son entraîneur au Spartak, l'ex-sélectionneur Boris Kulagin, doit déployer des trésors de patience pour entraîner ce joueur réfractaire à toute discipline, mais tellement doué. Son comportement l'avait longtemps maintenu éloigné de l'équipe nationale, et comme il avait été blessé avant les JO, il aurait pu être remplacé. Mais le staff russe avait tenu à le garder dans l'effectif. Bien vu, finalement, puisqu'il s'est rétabli à temps et a été décisif.

Sans quelques-uns de ses meilleurs joueurs partis en NHL, la Suède se satisfait de sa médaille de bronze. Malgré une préparation spéciale d'un an, le Canada entraîné par Dave King n'a pu qu'en rêver, et a été blanchi par toutes les nations du podium final.

 

Match pour la cinquième place (17 février 1984)

Allemagne de l'ouest - Finlande 7-4 (1-2,1-2,5-0)

 

Match pour la septième place (25 février 1984)

États-Unis - Pologne 7-4 (2-2,4-2,1-0)

 

 

Meilleurs marqueurs

                             MJ   B  A Pts  Pén
 1 Erich Kühnhackl      ALL   6   8  6  14  12'
 2 Peter Gradin         SUE   7   9  4  13   6'
 3 Nikolaï Drozdetsky   URS   7  10  2  12   2'
 4 Vyacheslav Fetisov   URS   7   3  8  11   8'
 5 Petri Skriko         FIN   6   6  4  10   8'
 6 Vladimír Ruzicka     TCH   7   4  6  10   0'
 7 Raimo Summanen       FIN   6   4  6  10   4'
 8 Darius Rusnák        TCH   7   4  6  10   6'
 9 Jirí Hrdina          TCH   7   4  6  10  10'
10 Vincent Lukác        TCH   7   4  5   9   2'

Trophée du fair-play : URSS.

 

 

Les JO précédents (Lake Placid 1980)

Les JO suivants (Calgary 1988)

 

Retour aux archives