Sparta Prague - Adler Mannheim (12 janvier 1999)

 

Play-offs de l'EHL 1998/99, match retour.

Comment se qualifier en se faisant d'abord écraser

Dès la semaine dernière, et avant même le match aller, le staff du Sparta affichait sa certitude de battre Mannheim au terme des 60 minutes à Prague. Mais il savait aussi que cela ne suffirait pas à cause de la formule de compétition stupide. À une victoire partout, les deux équipes seront à égalité de points et il faudra décider la qualification en prolongation ou aux tirs au but.

Dès les premières minutes, le Sparta démontre pourquoi il était aussi confiant. Il impose un hockey à la fois de grande efficacité et de très haut niveau esthétique. Les quatre lignes tchèques parviennent toutes à pratiquer ce jeu technique et rapide. La quatrième ligne inscrira trois buts à elle seule : un pour le jeune attaquant de 20 ans Tomáš Myšička qui joue seulement son deuxième match sous les couleurs du Sparta Prague (il était apparu en troisième période à Fribourg) et deux pour le duo Novák-Kalla dont une belle action impressionne tant les spectateurs qu'ils se lèvent comme un seul homme pour applaudir à tout rompre.

Mais ce spectacle ne dure pas. Tout le monde a compris que le Sparta allait gagner et que le résultat n'a plus la moindre importance. La concentration est limitée et les buts de part et d'autre n'ont plus d'importance. Tout le monde attend que le vrai match recommence, lors de la prolongation. Celle-ci est alors bien plus disputée, avec deux grosses occasions pour le Sparta, mais aussi une pour Mannheim à une minute de la fin.

Tout se jouera donc aux tirs au but. Le gardien Hans Rampf, qui a subi 10 buts pendant le match, se montre soudain infranchissable et arrête 10 pénaltys tchèques à la suite, de neuf joueurs différents (Bednář ayant tenté sa chance deux fois). Pendant longtemps, Hnilička ne laisse rien passer lui non plus, mais à sa seconde tentative, Wayne Hynes finit par propulser les Adler vers la poule de demi-finale.

Commentaires d'après-match :

Pavel Richter (entraîneur du Sparta Prague) : "Nous savions que Mannheim ne patinerait pas à notre rythme pendant tout le match, donc nous avons réparti la fatigue entre quatre lignes. Avec un autre système, nos adversaires auraient été obligés de s'y mettre plus tôt. UIls ont joué de façon complètement différente en prolongation. Aux pénaltys, le palet s'est arrêté plusieurs fois sur la ligne, la chance n'était pas de notre côté. Si le tir de Hlavac avait été un centimètre plus bas au lieu de frapper la transversale, nous serions qualifiés et nous l'aurions pleinement mérité. Je continue d'insister que cette formule de compétition n'a aucun sens."

Lance Nethery (entraîneur de Mannheim) : "Après notre victoire à Mannheim, le coach du Sparta est venu vers moi et m'a dit en plaisantant que le match à Prague pourrait commencer directement en prolongation, en zappant les 60 minutes de temps réglementaire. Je ne considère pas ce système comme le meilleur, j'en avais déjà fait l'expérience en Suisse. À 6-2 le match était déjà fini, surtout sur une glace piètre qualité. Ensuite, c'est comme tirer à pile ou face, nous avons juste eu plus de chance..."

 

Sparta Prague - Adler Mannheim 10-4 (4-1, 5-2, 1-1) / 0-0 en prolongation et 0-1 aux tirs au but
Mardi 12 janvier 1999 à 17h30 à la Sportovní hala de Prague. 5246 spectateurs.
Arbitre : Konstantin Kommissarov (RUS) assisté de Radovan Křivský et Jan Padevět (TCH).
Pénalités : Sparta 12', Mannheim 12'.

Évolution du score :
1-0 à 01'29" : Bednář assisté de Chabada
2-0 à 09'53" : Sýkora assisté de Hlaváč
2-1 à 10'36" : Serikow assisté de Lukes
3-1 à 13'44" : Novák assisté de Kalla
4-1 à 13'54" : Zelenka
5-1 à 20'11" : Chabada
5-2 à 20'44" : Tomlinson assisté de Gross et Bozon
6-2 à 22'02" : Hlaváč assisté de Výborný
7-2 à 28'30" : Myšička
7-3 à 31'09" : Hynes assisté de Tomlinson et Penney (inf. num.)
8-3 à 37'43" : Chabada assisté de Bednář
9-3 à 39'14" : Žemlička assisté de Zelenka et J. Hlinka
9-4 à 48'42" : Lukes assisté de Schumacher
10-4 à 53'21" : Kalla assisté de Novák (inf. num.)

Tirs au but réussi : 0-1 (Hynes).


 

Sparta Prague

Attaquants :
Richard Žemlička - Jaroslav Hlinka - Jiří Zelenka
Jan Hlaváč - Patrik Martinec - David Výborný
Martin Chabada - Miroslav Hlinka - Jaroslav Bednář
Jaroslav Kalla - Václav Novák - Tomáš Myšička

Défenseurs :
František Kučera (C) - Václav Burda
Ladislav Benýšek - Michal Sýkora
František Ptáček - Pavel Šrek
Michal Dobroň - Zdeněk Toužimský

Gardien :
Milan Hnilička à 31'

Remplaçant : Petr Přikryl (G). Absent : Roman Horák (angine).

Adler Mannheim

Attaquants :
Dave Tomlinson - Pavel Gross (C) - Jackson Penney
Ron Pasco - Christian Pouget - Philippe Bozon
Mike Stevens - Jan Alston - Mike Hudson
Philipp Schumacher - Christian Lukes - Alexander Serikow

Défenseurs :
Gordon Hynes - Stéphane Richer (A)
Paul Stanton - Reid Simonton
Mike Pellegrims (A) - Denis Perez

Gardien :
Sven Rampf

Remplaçant : Danny Lorenz (G). Absents : Jan Alston (cou), Jason Young, Mike Hudson.

 

Retour à l'EHL