EHL 1996/97

 

Première édition de l'European Hockey League. En parallèle se dispute la dernière Coupe d'Europe des clubs champions, ce qui explique que seuls deux champions nationaux (Luleå et le Jokerit Helsinki) participent à l'EHL, organisée sur invitation.

 

Premier tour

Les vainqueurs de chaque groupe et les trois meilleurs deuxièmes sont qualifiés pour les quarts de finale.

Groupe A

Manchester Storm (GBR) - TPS Turku (FIN) 0-6 (0-3,0-2,0-1)
Berlin Capitals (ALL) - Luleå (SUE) 1-5 (0-1,0-3,1-1)
Turku - Berlin 4-2 (2-1,1-0,1-1)
Luleå - Manchester 10-6 (5-2,2-2,3-2)
Manchester - Berlin 2-4 (1-2,1-1,0-1)
Turku - Luleå 3-3 (2-1,1-0,0-2)
Berlin - Manchester 6-1 (1-0,1-0,4-1)
Luleå - Turku 0-3 (0-1,0-1,0-1)
Manchester - Luleå 0-11 (0-2,0-5,0-4)
Berlin - Turku 0-2 (0-0,0-0,0-2)
Luleå - Berlin 1-3 (0-1,0-0,1-2)
Turku - Manchester 2-1 (1-0,1-1,0-0)

Classement : 1 TPS Turku (FIN) 11, 2 Luleå HF (SUE) 7, 3 Berlin Capitals (ALL) 6, 4 Manchester Storm (GBR) 0.

Le TPS Turku, meilleure défense tous groupes confondus, aura eu raison de l'attaque perforante de Luleå, privé d'une place de meilleur deuxième par une défaite à domicile contre Berlin lors du dernier match.

 

Groupe B

Dynamo Moscou (RUS) - Färjestad Karlstad (SUE) 5-0 (1-0,2-0,2-0)
Vålerenga IF Oslo (NOR) - Ceské Budejovice (TCH) 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Ceské Budejovice - Dynamo Moscou  1-1 (0-0,1-0,0-1)
Färjestad - Vålerenga Oslo 7-2 (4-0,2-0,1-2)
Vålerenga Oslo - Dynamo Moscou 1-8 (0-3,0-2,1-3)
Ceské Budejovice - Färjestad 3-3 (1-1,1-1,1-1)
Dynamo Moscou - Vålerenga Oslo 3-2 (0-1,1-0,2-1)
Färjestad - Ceské Budejovice 3-5 (2-2,1-0,0-3)
Vålerenga Oslo - Färjestad 1-4 (1-0,0-2,0-2)
Dynamo Moscou - Ceské Budejovice 2-6 (2-3,0-1,0-2)
Ceské Budejovice - Vålerenga Oslo 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Färjestad - Dynamo Moscou 1-2 (0-2,1-0,0-0)

Classement : 1 Dynamo Moscou (RUS) 9, 2 Ceské Budejovice (TCH) 8, 3 Färjestads BK (SUE) 5, 4 Vålerenga Oslo (NOR) 2.

Le Dynamo Moscou prend logiquement la première place du groupe. Quasiment éliminé à mi-parcours, Ceské Budejovice termine par trois victoires, dont les déplacements à Moscou et à Karlstad, et se qualifie finalement pour les quarts de finale, au grand dam d'un Färjestad décevant. Vålerenga aura connu la satisfaction de remporter une victoire dès son premier match, grâce à un but de Johansen à 17 secondes de la fin, et de mener à Moscou durant la moitié du match.

 

Groupe C

Sparta Prague (TCH) - CE Vienne (AUT) 9-1 (3-0,3-1,3-0)
Slovan Bratislava (SLK) - CSKA Moscou (RUS) 7-3 (2-1,4-2,1-0)
CSKA Moscou (RUS) - Sparta Prague (TCH) 4-1 (1-0,1-1,2-0)
CE Vienne (AUT) - Slovan Bratislava (SLK) 0-9 (0-2,0-3,0-4)
CSKA Moscou - Vienne 5-2 (1-0,3-2,1-0)
Slovan Bratislava - Sparta Prague 1-5 (1-2,0-2,0-1)
Sparta Prague - Slovan Bratislava 5-3 (1-1,3-2,1-0)
Vienne - CSKA Moscou 1-5 (1-2,0-1,0-2)
Sparta Prague - CSKA Moscou 4-2 (2-2,2-0,0-0)
Slovan Bratislava - CE Vienne 6-5 (2-2,2-2,2-1)
CSKA Moscou - Slovan Bratislava 1-2 (0-0,0-1,1-1)
CE Vienne - Sparta Prague 3-4 (1-2,0-0,2-2)

Classement : 1 Sparta Prague (TCH) 10, 2 Slovan Bratislava (SVK) 8, 3 CSKA Moscou (RUS) 6, 4 CE Vienne (AUT) 0.

Après une victoire aisée devant Vienne, le Sparta Prague revient de Moscou avec une défaite et une intoxication alimentaire (apparemment due à des sandwichs à la mayonnaise à l'aéroport de Prague à l'aller), qui le contraint à annuler ses matches pendant plusieurs semaines et à repousser son duel contre Bratislava. Cela n'aura pas empêché les Tchèques de se qualifier, de même que les surprenants Slovaques. Il est vrai que le CSKA Moscou, invité en raison de son lustre d'antan, n'a pas le niveau des meilleurs clubs russes. Tandis que Feldkirch accédait à la finale de la coupe d'Europe des clubs champions, Vienne engrangeait six défaites. Sa prestation, ainsi que celle de Milan, allait en partie faire revenir l'IIHF sur sa décision injuste d'inviter des clubs des grandes villes plutôt que de les sélectionner au mérite sportif. En partie seulement, puisque, l'année suivante, Cardiff serait poliment mis à la porte au profit de Manchester.

 

Groupe D

HC Milan 24 (ITA) - Cologne EC (ALL) 1-6 (0-1,0-3,1-2)
Jokerit Helsinki (FIN) - SC Berne (SUI) 3-1 (0-0,0-1,3-0)
Cologne - Jokerit Helsinki 0-1 (0-0,0-0,0-1)
Berne - Milan 8-4 (2-0,2-3,4-1)
Milan - Jokerit Helsinki 0-11 (0-7,0-3,0-1)
Cologne - Berne 2-2 (1-0,1-2,0-0)
Jokerit Helsinki - Milan 7-4 (0-0,5-2,2-2)
Berne - Cologne 3-3 (2-1,0-1,1-1)
Helsinki - Cologne 3-2 (1-0,0-1,2-1)
Milan - Berne 3-4 (2-1,0-1,1-2)
Cologne - Milan 3-0 (0-0,1-0,2-0)
Berne - Helsinki 2-3 (0-0,1-0,1-3)

Classement : 1 Jokerit Helsinki (FIN) 12, 2 Cologne EC (ALL) 6 (+6), 3 SC Berne (SUI) 6 (+2), 4 HC Milan 24 (ITA) 0.

Les Jokerit de Helsinki, vainqueurs des deux dernières coupes d'Europe des clubs champions, confirment leur statut de favori en étant la seule équipe à remporter toutes ses rencontres. Berne et Cologne se sont neutralisés. Dommage, car il y avait un coup à jouer pour les Allemands et les Suisses dans cette poule abordable.

 

Groupe E

Västrä Frölunda HC Göteborg (SUE) - Lukko Rauma (FIN) 1-2 (1-1,0-0,0-1)
Rouen HC (FRA) - HC Litvínov (TCH) 3-3 (0-1,2-1,1-1)
Lukko Rauma - Rouen 4-2 (2-0,1-1,1-1)
Litvínov - Västrä Frölunda 1-1 (0-1,1-0,0-0)
Lukko Rauma - Litvínov 3-5 (2-2,1-0,0-3)
Västrä Frölunda - Rouen 8-0 (3-0,1-0,4-0)
Litvínov - Lukko Rauma 9-4
Rouen - Västrä Frölunda 2-3
Rouen - Lukko Rauma 7-7 (1-0,3-1,3-6)
Västrä Frölunda - Litvínov 6-2 (3-1,2-0,1-1)
Lukko Rauma - Västrä Frölunda 3-4
Litvínov - Rouen 4-2

Classement : 1 Västrä Frölunda (SUE) 9, 2 Litvínov (TCH) 8, 3 Lukko Rauma (FIN) 5, 4 Rouen (FRA) 2.

Groupe très serré dans lequel il aura fallu attendre la dernière journée pour voir Västrä Frölunda (qui sauve là l'honneur des Suédois) et Litvínov prendre le meilleur sur Lukko Rauma. Après son dépôt de bilan et le départ de ses forces vives, Rouen, redevenu un club quelconque dans le championnat de France, se satisfaisait de ses deux matches nuls, mais quel gâchis que ce match face à Rauma, où les Dragons avaient mené 5-1 au début du dernier tiers !

 

 

 

Quarts de finale

Ceské Budejovice (TCH) - Sparta Prague (TCH) 2-2 (1-0,0-1,1-1)
Sparta Prague (TCH) - Ceské Budejovice (TCH) 9-3 (1-0,6-0,2-3)

Litvínov (TCH) - TPS Turku (FIN) 0-2 (0-1,0-0,0-1)
TPS Turku (FIN) - Litvínov (TCH) 4-2 (1-2,1-0,2-0)

Västrä Frölunda (SUE) - Jokerit Helsinki (FIN) 1-1 (1-0,0-1,0-0)
Jokerit Helsinki (FIN) - Västrä Frölunda (SUE) 1-2 (0-0,0-2,1-0)

Slovan Bratislava (SVK) - Dynamo Moscou (RUS) 1-5 (0-0,1-3,0-2)
Dynamo Moscou (RUS) - Slovan Bratislava (SVK) 3-1 (0-1,0-0,3-0)

Les Tchèques, les seuls à conserver leurs trois représentants, savaient qu'ils en perdraient au moins un à cause du duel fratricide entre Ceské Budejovice et le Sparta Prague, qui tourna brutalement à l'avantage du second (6-0 dans la deuxième période du match retour). Litvínov subissait le même sort face à Turku tandis que les voisins slovaques de Bratislava ne pouvaient résister au Dynamo. Mais la surprise venait d'Helsinki, où les Jokerit se faisaient surprendre par Västrä Frölunda.

 

 

 

Tournoi final (25 et 26 janvier 1997 à Turku, Finlande)

Demi-finales

TPS Turku - Sparta Prague 5-3 (1-1,1-1,3-1)
Dynamo Moscou - Västrä Frølunda 3-2 a.p. (1-0,0-1,1-1,1-0)

Les Jokerit éliminés, le TPS Turku prenait le relais et endossait le statut de favori, brillamment mis en pratique contre le Sparta Prague. Le Dynamo Moscou dut attendre la prolongation pour que Gribko envoie son équipe en finale.

 

Match pour la troisième place

Sparta Prague - Västrä Frölunda 3-4 (0-2,2-1,1-1)

La médaille de bronze rapportée par Västrä Frölunda atténue un peu la prestation décevante des clubs suédois dans cette première édition de l'EHL.

 

Finale

TPS Turku - Dynamo Moscou 5-2 (1-0,2-2,2-0)

À domicile, le TPS Turku est irrésistible et remporte la première édition de l'EHL grâce à un triplé en finale de Sami Mettovaara, qui fait figure de vétéran du haut de ses vingt-sept ans au sein d'une attaque très jeune.

 

Prix décernés pour le tournoi final

Meilleur gardien : Evgueni Nabokov (Dynamo Moscou).

Meilleur défenseur : Ronnie Sundin (Västra Frölunda).

Meilleur attaquant : Marcus Turesson (TPS Turku).

Équipe-type des médias : Jani Hurme (TPS Turku) ; Ronnie Sundin (Frölunda) - Hannu Virta (TPS Turku) ; Richard Zemlicka (Sparta Prague) - Antti Aalto (TPS Turku) - Aleksandr Kharitonov (Dynamo Moscou).

 

 

La saison suivante (1997/98)

 

Retour aux archives