Championnat d'Espagne 1971/72

 

C'est depuis deux décennies le rêve de tous ceux qui essaient de faire survivre le hockey sur glace espagnol sur les patinoires naturelles des vallées pyrénéennes : des patinoires artificielles (définitives et pas provisoires comme en 1963) dans les deux grandes villes Barcelone et Madrid. C'est tout d'abord au sein de la Ciudad Deportiva du Real Madrid qu'une patinoire de 61 mètres sur 28 est inaugurée en novembre 1969 par un match entre les Français de Megève et les Suisses de Servette.

Il y a déjà 200 pratiquants au Club Hielo de Madrid quand, fin octobre 1971, le FC Barcelone inaugure par deux matches internationaux France-Italie sa propre patinoire de 61 mètres sur 26, le Palau Blaugrana (1256 places en tribune). La section de hockey sur glace du FCB ne sera cependant créée que l'année suivante. Dès l'automne 1971, une équipe est en formation à Valladolid, qui dispose juste 40 mètres sur 20.

Le hockey sur glace espagnol est prêt à véritablement éclore, il attend deux autres projets en construction : les machines frigorifiques sont installées à Jaca en décembre 1971 tandis que le bâtiment est déjà bien avancé du côté de Saint-Sébastien... Notons qu'une sixième patinoire artificielle existe aussi en 1972 à Oviedo, mais comme un pilier de soutènement est installé au beau milieu de la glace, la pratique du hockey sur glace n'y est franchement pas possible !

 

Tournoi national (1er et 2 juin 1972 à Saint-Sébastien, 3 et 4 juin 1972 à Jaca)

Le championnat d'Espagne est organisé début juin car il coïncide avec l'inauguration officielle de deux patinoires construites pendant la saison. Les deux premières journées sont organisées à Saint-Sébastien, où le "Palacio del hielo Txuri Urdin" (dimensions olympiques de 60m x 30m) a été construit par le club de football de la Real Sociedad à côté des installations sportives d'Anoeta. Les deux journées suivantes - dont la dernière consacrée aux finales - ont lieu dans la ville aragonaise de Jaca, où ce sont trois militaires qui ont formé une équipe de hockey sur glace et dirigé les entraînements

Madrid - Valladolid 7-2 (5-0,0-0,2-2)  Riera, Garriga, Souler, Quintero, Velasco(csc), Faudot(csc), Duque / J. Ribado, Pascual
Real Sociedad - Jaca 11-3  Pourtanel 3, Donate 2, M. Mondedeu, Diez, Pumarino, Recente, Aparicio, McLean / Bertin 3
Valladolid - Jaca 16-4 (6-1,6-0,4-3)  Suarez 4, Faudot 3, Velasco 3, Sicre 2, Pascual 2, I.Prieto, L.Prieto / Dubois 2, Bertin, Grunberg
Real Sociedad - Madrid 10-3 (2-1,4-0,4-2)  McLean 5, Pourtanel 5 / Riera, Semler 2
Real Sociedad - Valladolid 17-10
Madrid - Jaca 8-5

Match pour la troisième place

Jaca - Valladolid 1-6

Finale

Real Sociedad - Madrid 4-3

La finale devient très physique. Menée 2-3 au début du troisième tiers-temps, la Real Sociedad - dirigée et entraînée par Patrick Mavré pendant ce tournoi - reprend l'avantage par deux buts en supériorité numérique. Il faut dire qu'elle dispose avec Patrice Pourtanel et James McLean des deux meilleurs joueurs du tournoi. En effet, ce tournoi est organisé un peu tôt par rapport au développement embryonnaire du hockey sur glace en Espagne, et les équipes bénéficient du renfort de l'effectif du club français de Viry-Châtillon, dont les joueurs sont répartis entre les quatre équipes.

La Real Sociedad dispose aussi du gardien américain Joel Reingold, qui deviendra le premier entraîneur du club. Ce Bostonien de 30 ans, ancien capitaine du Williams College avant de devoir céder son poste à sa dernière année universitaire à cause de problèmes de vue, a été correspondant pour le magazine Time et a réalisé des reportages de radio et de télévision, notamment autour des Bruins de Boston. Il entraînera aussi Anglet et, outre le hockey, continuera à écrire sur son autre passion, les courses de chevaux.

Real Sociedad : Joel Reingold (USA) (Isola) / Pourtanel* (FRA), McNeal* (CAN), Recasens, Combarro, A. Mondedeu, Donate, M. Mondedeu, Aparicio, Recente, Diez, Serra, Dominguez, Pumarino.

Jaca : Enrique Pérez Palomares (Fernando Mairal) / Javier López Belío, José Maria Bonet, Ignacio Anaya, Juan Carlos Borau, Guzmán Fernández Barrio, Ángel Pueyo, Agustín Blasco, Carlos Palacios, Bertin* (FRA), Dubois* (FRA), Bourguignon* (FRA), Carlos Piedrafita, Anselmo Rufas, Antonio Arnedo, Manuel Rivero, Valentín Mairal, Fernando Lacadena, José Bandrés, Alfredo Palacios, Eduardo Fernández Barrio.

Valladolid : G. Toral ou A. Ribado / Sicre* (FRA), Faudot* (FRA), Pascual, Suarez, Velasco, M.A. Gonzalez, I. Prieto, L. Prieto, J. Ribado, J. Prieto, M. Garcia, A. Sanz, A. Ortega, Valdeolivas.

* joueurs prêtés par Viry-Châtillon

 

 

La saison précédente (1962/63)

La saison suivante (1972/73)

 

Retour aux archives