NHL 1938/39

 

Les Maroons de Montréal étaient en difficulté notoire depuis plusieurs années avec des affluences basses, des résultats faibles et une situation économique critique. Ils demandent un temps un déménagement à Saint-Louis dans le Missouri, ce que refuse la ligue échaudée par le précédent des "Eagles" cinq ans plus tôt (les Ottawa Senators avaient déménagé à Saint-Louis mais n'avaient tenu qu'une seule saison). Les Maroons suspendent donc leurs opérations et la NHL continue avec sept équipes, en poule unique.

 

Saison régulière (48 matches)

                           Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff
1 Boston Bruins             74   34  2  2  1  9    156-76   +80
2 New York Rangers          58   25  1  6  2  14   149-105  +44
3 Toronto Maple Leafs       47   18  1  9  1  19   114-107  +7
4 New York Americans        44   15  2 10  0  21   119-157  -38
5 Detroit Red Wings         42   18  0  6  0  24   107-128  -21
6 Canadiens de Montréal     39   13  2  9  1  23   115-146  -31
7 Chicago Black Hawks       32   12  0  8  3  25    91-132  -41

Il n'y a plus qu'une équipe qui sera éliminée des play-offs, et pourtant la saison est fatale à deux entraîneurs. Le caractériel propriétaire des Black Hawks, Frederic McLaughlin, vire Bill Stewart - qu'il avait appelé le coach le plus génial de tous les temps neuf mois plus tôt - avant la mi-saison alors que son bilan est juste légèrement négatif : le coach américain redevient alors arbitre dans la NHL (fonction qu'il continue également d'occuper dans le baseball). Paul Thompson lui succède comme entraîneur en gardant un temps son rôle de joueur, mais l'équipe n'obtient plus que 13 points sur les 27 parties restantes et finit bonne dernière, moins d'un an après avoir soulevé la Coupe Stanley. L'auteur du but gagnant du titre, Carl Voss, aura manqué : le centre a dû mettre un terme à sa carrière après une blessure au genou au camp de pré-saison le 24 octobre.

L'écroulement des Black Hawks sauvera les Canadiens de Montréal, eux-mêmes à la peine alors qu'ils pourtant récupéré les joueurs des Maroons (qui appartiennent au même propriétaire qu'eux, la Canadian Arena Company qui développe des patinoires dans tout le pays). L'entraîneur et gérant montréalais Cecil Hart - dont le père a donné le trophée de meilleur joueur de la ligue - démissionne mi-janvier : Jules Dugal lui succède dans ses deux fonctions et ramène l'équipe parmi les qualifiés en engrangeant 21 points en 18 matches.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                      MJ    B   A  Pts   Pén
 1 Toe Blake            Montréal      48   24  23   47   10'
 2 Sweeney Schriner     NY Americans  48   13  31   44   20'
 3 Bill Cowley          Boston        34    8  34   42    2'
 4 Clint Smith          NY Rangers    48   21  20   41    2'
 5 Marty Barry          Detroit       48   13  28   41    4'
 6 Syl Apps             Toronto       44   15  25   40    4'
 7 Tommy Anderson       NY Americans  48   13  27   40   14'
 8 Johnny Gottselig     Chicago       48   16  23   39   15'
 9 Paul Haynes          Montréal      47    5  33   38   27'
10 Roy Conacher         Boston        47   26  11   37   12'
11 Lorne Carr           NY Americans  46   19  18   37   16'
12 Neil Coville         NY Rangers    47   18  19   37   12'
13 Phil Watson          NY Rangers    48   15  22   37   42'
14 Syd Howe             Detroit       48   16  20   36   11'
15 Bryan Hextall        NY Rangers    48   20  15   35   18'

Meilleurs gardiens

                                      MJ    Min    Moy.
1 Frank Brimsek (USA)   Boston        43   2610    1,56 (Vézina)
2 Dave Kerr             NY Rangers    48   2970    2,12
3 Turk Broda            Toronto       48   2990    2,15
4 "Tiny" Thompson       Detroit       39   2397    2,53
5 Mike Karakas (USA)    Chicago       48   2990    2,61
6 Claude Bourque        Montréal      25   1560    2,65
7 Earl Robertson        NY Americans  46   2850    2,86
8 Wilf Cude             Montréal      23   1440    3,21

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Toe Blake (Canadiens de Montréal).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Frank Brimsek (Boston Bruins).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Clint Smith (New York Rangers).

Meilleur entraîneur : Art Ross (Boston Bruins).

Première équipe all-star : Frank Brimsek (Boston) ; Dit Clapper (Boston) - Eddie Shore (Boston) ; Toe Blake (Montréal) - Syl Apps (Toronto) - Gordie Drillon (Toronto).

Deuxième équipe all-star : Earl Robertson (NY Americans) ; Art Coulter (NY Rangers) - Earl Seibert (Chicago) ; Johnny Gottselig (Chicago) - Neil Colville (NY Rangers) - Bobby Bauer (Boston).

 

Play-offs

Tour préliminaire (21, 23 et 26 mars 1939)

Toronto - New York Americans 4-0 (1-0,2-0,1-0)
New York Americans - Toronto 0-2 (0-0,0-0,0-2)

Montréal - Detroit 2-0 (0-0,2-0,0-0)
Detroit - Montréal 7-3 (1-1,2-2,4-0)
Detroit - Montréal 1-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,1-0)

Le gardien Turk Broda dégoûte les Americans en n'encaissant pas le moindre but. La formule, qui oppose le cinquième au sixième, pourrait permettre aux Canadiens de Montréal de sauver leur saison, mais ils sont victimes de leurs pénalités. C'est en situation d'avantage numérique que Marty Barry qualifie les Red Wings en prolongation.

 

Demi-finale entre les deux premiers de saison régulière (21, 23, 26, 28, 30 mars, 1er et 2 avril 1939)

New York Rangers - Boston 1-2 a.p. (0-0,1-0,0-1,0-0,0-0,0-1)
Boston - New York Rangers 3-2 a.p. (2-0,0-1,0-1,1-0)
Boston - New York Rangers 4-1 (1-0,1-1,2-0)
New York Rangers - Boston 2-1 (1-1,1-0,0-0)
Boston - New York Rangers 1-2 a.p. (1-1,0-0,0-0,0-1)
New York Rangers - Boston 3-1 (0-0,1-1,2-0)
Boston - New York Rangers 2-1 a.p. (2-0,1-1,0-0,0-0,0-0,1-0)

Pour l'affrontement entre les deux équipes les mieux classées (et ensuite pour la finale), la NHL inaugure une formule au meilleur des sept manches, qui existe depuis des décennies dans les World Series de Baseball. Et pour une première, c'est une grande première : la série aboutit effectivement à un septième match après que les Rangers ont remonté le handicap de leurs trois défaites initiales. Mieux encore, ce match 7 haletant ne se décide - comme le premier - qu'en troisième prolongation. Mel Hill, buteur à 119'25" au match 1 puis à 68'24" au match 2, gagne le surnom de "Sudden Death" en inscrivant son troisième but en mort subite, cette fois après exactement 108 minutes de temps de jeu effectif, en reprenant comme au match d'ouverture une passe décisive de Bill Cowley. Si l'on prend en compte la durée cumulée des parties, les deux équipes auront disputé l'équivalent de plus de neuf rencontres (en treize jours)...

 

Demi-finale de repêchage entre les vainqueurs du tour préliminaire (28, 30 mars et 1er avril 1939)

Toronto - Detroit 4-1 (2-0,2-1,0-0)
Detroit - Toronto 3-1 (3-1,0-0,0-0)
Toronto - Detroit 5-4 a.p. (2-1,0-1,2-2,1-0)

Tiny Thompson, qui avait vu Boston recruter Frank Brimsek pendant sa blessure et n'avait pu récupérer sa place ensuite au vu des performances du prodige, aurait sans doute bien aimé affronter le rookie en finale. Peine perdue : l'équipe vers laquelle il a été échangée, est éliminée en prolongation par Toronto sur un but décisif de Gordie Drillon.

 

Finale (6, 9, 11, 13 et 16 avril 1939)

Boston - Toronto 2-1 (1-0,0-0,1-1)
Boston - Toronto 2-3 a.p. (0-2,2-0,0-0,0-1)
Toronto - Boston 1-3 (0-0,0-0,1-3)
Toronto - Boston 0-2 (0-1,0-0,0-1)
Boston - Toronto 3-1 (1-1,1-0,1-0)

Les Bruins ont eu trois jours pour se remettre de leur série-marathon avant d'aborder la finale. Leur défaite en prolongation à domicile au deuxième match pourrait faire craindre que le temps ne joue pas en leur faveur. Mais ce sont deux débutants dans la ligue qui amènent la Coupe Stanley à Boston : le gardien Frank Brimsek poursuit ses performances impressionnantes et l'ailier gauche Roy Conacher - le benjamin et le moins connu des trois frères nés à Toronto mais le meilleur patineur car il a commencé le hockey plus tôt - marque le but gagnant dans les trois rencontres qui suivent !

 

Meilleurs marqueurs des play-offs (tous canadiens)

                                   MJ   B  A Pts Pén
1 Bill Cowley           Boston     12   3 11  14   2'
2 Gordie Drillon        Toronto    10   7  6  13   4'
3 Roy Conacher          Boston     12   6  4  10  12'
4 Mel Hill              Boston     12   6  3   9  12'
5 Syl Apps              Toronto    10   2  6   8   2'
6 Charlie Conacher      Detroit     5   2  5   7   2'
  Erwin Chamberlain     Toronto    10   2  5   7   4'
8 Nick Metz             Toronto    10   3  3   6   6'
  Milt Schmidt          Boston     12   3  3   6   2'

 

 

La saison précédente (1937/38)

La saison suivante (1939/40)

 

Retour aux archives