NHL 1992/93

 

Deux nouvelles franchises, les Ottawa Senators et les Tampa Bay Lightning, portent la Ligue Nationale de Hockey à 24 équipes. Au cours de la saison, 24 matches sont organisées sur des patinoires neutres (Saskatoon, Hamilton, Milwaukee, Cleveland, Phoenix, Miami, Dallas, Atlanta...) pour faire des "tests" en vue d'une future expansion.

 

Classements (84 matches)

Conférence Prince de Galles

Division Adams

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Boston Bruins          109   51   7  26   332-267  +65
2 Nordiques de Québec    104   47  10  27   351-300  +51
3 Canadiens de Montréal  102   48   6  30   326-280  +46
4 Buffalo Sabres          86   38  10  36   335-297  +38
5 Hartford Whalers        58   26   6  52   284-369  -85
6 Ottawa Senators         24   10   4  70   202-395  -193

Division Patrick

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Pittsburgh Penguins    119   56   7  21   367-268  +99
2 Washington Capitals     93   43   7  34   325-286  +39
3 New York Islanders      87   40   7  37   335-297  +38
4 New Jersey Devils       87   40   7  37   308-299  +9
5 Philadelphia Flyers     83   36  11  37   319-319   0
6 New York Rangers        79   34  11  39   304-308  -4

Le 12 janvier 1993, Mario Lemieux apprend qu'il souffre d'un cancer. Il a montré la petite bosse dans son cou au médecin de l'équipe, et la biopsie est sans appel : maladie de Hodgkin. Mais elle a été détectée très tôt et le traitement par radiothérapie est rapide. Moins de deux mois plus tard, Lemieux est de retour. Les Penguins sont si galvanisés par le retour de leur vedette qu'ils remportent leur 17 derniers matches, une série victorieuse qui établit un nouveau record dans la NHL. Lemieux redevient même meilleur marqueur de la ligue malgré son absence.

Meilleure équipe de la saison régulière un an plus tôt, les New York Rangers ont viré leur coach Roger Neilson à mi-saison alors que son bilan était à peine positif. Son successeur Ron Smith ne fait pas mieux. Les Blueshirts perdent onze de leur douze derniers matches, disent adieu aux play-offs et terminent derniers de leur division.

 

Conférence Clarence Campbell

Division Norris

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Chicago Blackhawks     106   47  12  25   279-230  +49
2 Detroit Red Wings      103   47   9  28   369-280  +89
3 Toronto Maple Leafs     99   44  11  29   288-241  +47
4 Saint Louis Blues       85   37  11  36   282-278  +4
5 Minnesota North Stars   82   36  10  38   272-293  -21
6 Tampa Bay Lightning     53   23   7  54   245-332  -87

Lorsque l'homme d'affaires Norman Green (originaire de Calgary) avait racheté les North Stars en 1990, il avait déclaré : "Seul un idiot pourrait perdre de l'argent avec le hockey dans le Minnesota". C'est en effet l'état américain où ce sport est le plus populaire et ancré... Trois ans plus tard, Green a changé d'avis. Avec les prix des billets les plus bas de la ligue, il n'arrive pas à remplir le Met Center, une patinoire bien équipée et très appréciée des sportifs, mais qui n'a pas de loges. La moyenne de 13 000 spectateurs est tout de même honorable pour 15 000 places.

Depuis deux ans, les North Stars (ainsi appelés car la devise du Minnesota - une devise en français - est l'Étoile du Nord) avaient déjà abandonné leur logo en "N" pour afficher simplement sur le maillot la mention "Stars", dans un logo qui sera conservé après le départ à Dallas... Ce signe avant-coureur annonçait en effet le premier déménagement en NHL depuis onze ans. L'annonce du départ vers le Texas a perturbé l'équipe, qui était en route pour les play-offs mais a concédé huit défaites et un nul dans ses neuf rencontres suivantes.

Division Smythe

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Vancouver Canucks      101   46   9  29   346-278  +68
2 Calgary Flames          97   43  11  30   322-282  +40
3 Los Angeles Kings       88   39  10  35   338-340  -2
4 Winnipeg Jets           87   40   7  37   322-320  +2
5 Edmonton Oilers         60   26   8  50   242-337  -95
6 San José Sharks         24   11   2  71   218-414  -196

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                          MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Mario Lemieux (CAN)      Pittsburgh    60   69  91  160   +55   38'
 2 Pat LaFontaine (USA)     Buffalo       84   53  95  148   +11   63'
 3 Adam Oates (CAN)         Boston        84   45  97  142   +15   32'
 4 Steve Yzerman (CAN)      Detroit       84   58  79  137   +33   44'
 5 Teemu Selänne (FIN)      Winnipeg      84   76  56  132   +8    45'
 6 Pierre Turgeon (CAN)     NY Islanders  83   58  74  132   -1    26'
 7 Aleksandr Mogilny (RUS)  Buffalo       77   76  51  127   +7    40'
 8 Doug Gilmour (CAN)       Toronto       83   32  95  127   +32  100'
 9 Luc Robitaille (CAN)     Los Angeles   84   63  62  125   +18  100'
10 Mark Recchi (CAN)        Philadelphie  84   53  70  123   +1    95'
11 Mats Sundin (SUE)        Québec        80   47  67  114   +21   96'
12 Kevin Stevens (USA)      Pittsburgh    72   55  56  111   +17  177'
13 Pavel Bure (RUS)         Vancouver     83   60  50  110   +35   69'
14 Rick Tocchet (CAN)       Pittsburgh    80   48  61  109   +28  252'
15 Jeremy Roenick (USA)     Chicago       84   40  57  107   +15   86'
16 Craig Janney (USA)       Saint-Louis   84   24  82  106   -4    12'
17 Joe Sakic (CAN)          Québec        78   48  57  105   -3    40'
18 Joe Juneau (CAN)         Boston        84   32  70  102   +23   33'
19 Brett Hull (USA)         St-Louis      80   54  47  101   -27   41'
20 Theoren Fleury (CAN)     Calgary       83   34  66  100   +14   88'
21 Ron Francis (CAN)        Pittsburgh    84   24  76  100   +6    68'

Meilleurs gardiens

                                            Min      %
 1 Curtis Joseph (CAN)       Saint-Louis   3890    91,1%
 2 Felix Potvin (CAN)        Toronto       2781    91,0%
 3 Ed Belfour (CAN)          Chicago       4106    90,6%
 4 Tom Barrasso (USA)        Pittsburgh    3702    90,1%
 5 John Vanbiesbrouck (USA)  NY Rangers    2757    90,0%
 6 Daren Puppa (CAN)         Buff./Tor.    1785    89,8%
 7 Dominik Hasek (TCH)       Buffalo       1429    89,6%
 8 Patrick Roy (CAN)         Montréal      3595    89,4%
 9 Grant Fuhr (CAN)          Tor./Buff.    3559    89,3%
10 Bob Essensa (CAN)         Winnipeg      3855    89,3%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Mario Lemieux (Pittsburgh).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Mario Lemieux (Pittsburgh).

Meilleur gardien (trophée Vezina) : Ed Belfour (Chicago).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Chris Chelios (Chicago).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Doug Gilmour (Toronto).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Teemu Selänne (Winnipeg).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Pierre Turgeon (New York Islanders).

Persévérance (trophée Masterton) : Mario Lemieux (Pittsburgh).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Pat Burns (Toronto).

Première équipe all-star : Ed Belfour (Chicago) ; Chris Chelios (Chicago) - Ray Bourque (Boston) ; Luc Robitaille (Los Angeles) - Mario Lemieux (Pittsburgh) - Teemu Selänne (Winnipeg).

Deuxième équipe all-star : Tom Barrasso (Pittsburgh) ; Al Iafrate (Washington) - Larry Murphy (Pittsburgh) ; Kevin Stevens (Pittsburgh) - Pat LaFontaine (Buffalo) - Aleksandr Mogilny (Buffalo).

Équipe-type des recrues : Felix Potvin (Toronto) ; Vladimir Malakhov (New York Islanders) - Scott Niedermayer (New Jersey) ; Teemu Selänne (Winnipeg) - Eric Lindros (Philadelphie) - Joe Juneau (Boston).

 

Play-offs

Premier tour

Division Adams (18, 20, 22, 24, 26 et 28 avril 1993)

Boston - Buffalo 4-5 a.p. (0-2,2-1,2-1,0-1)
Boston - Buffalo 0-4 (0-2,0-1,0-1)
Buffalo - Boston 4-3 a.p. (2-1,0-0,1-2,1-0)
Buffalo - Boston 6-5 a.p. (2-4,1-1,2-0,1-0)

Québec - Montréal 3-2 a.p. (0-1,0-1,2-0,1-0)
Québec - Montréal 4-1 (3-0,0-0,1-1)
Montréal - Québec 2-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,1-0)
Montréal - Québec 3-2 (1-1,1-1,1-0)
Québec - Montréal 4-5 a.p. (0-1,3-2,1-1,0-1)
Montréal - Québec 6-2 (1-0,3-2,2-0)

Alors que le champion de division Boston est balayé en quatre manches sèches par Buffalo, sur un but en prolongation de Brad May, le derby enflamme la presse québécoise. Deux mauvais buts concédés par le gardien de Montréal, Patrick Roy, natif de Québec, font débat, mais l'entraîneur des Canadiens, Jacques Demers, tient la promesse fait à son portier au cours de la saison en lui maintenant sa place de titulaire. Il remporte les quatre manches suivantes.

Division Patrick (18, 20, 22, 24, 26 et 28 avril 1993)

Pittsburgh - New Jersey 6-3 (2-1,3-0,1-2)
Pittsburgh - New Jersey 7-0 (2-0,4-0,1-0)
New Jersey - Pittsburgh 3-4 (1-1,1-0,1-3)
New Jersey - Pittsburgh 4-1 (1-0,1-0,2-1) [le 25 avril]
Pittsburgh - New Jersey 5-2 (2-0,0-3,3-0)

Washington - New York Islanders 3-1 (0-1,0-0,3-0)
Washington - New York Islanders 4-5 a.p. (0-1,2-1,2-2,0-0,0-1)
New York Islanders - Washington 4-3 a.p. (1-1,0-1,2-1,1-0)
New York Islanders - Washington 4-3 a.p. (0-1,1-2,2-0,0-0,1-0)
Washington - New York Islanders 6-4 (3-1,1-0,2-3)
New York Islanders - Washington 5-3 (1-1,2-0,2-2)

Ray Ferraro devient le roi des prolongations avec une assistance puis deux buts en surtemps. Peu après avoir marqué le dernier but de la série, le meilleur marqueur des Islanders, Pierre Turgeon, se fait agresser par Dale Hunter, qui écopera de 21 matches de suspension, la plus longue sanction jamais infligée par la NHL à cette date. Turgeon souffre d'une luxation de l'épaule et manquera en grande partie le difficile tour suivant contre le grand favori Pittsburgh, qui vient de porter son record de victoires consécutives en play-offs à 14. New Jersey a tout de même sauvé l'honneur en mettant un terme à cette série.

Division Norris (19, 21, 23, 25, 27, 29 avril et 1er mai 1993)

Chicago - Saint-Louis 3-4 (1-0,2-2,0-2) [le 18 avril]
Chicago - Saint-Louis 0-2 (0-2,0-0,0-0)
Saint-Louis - Chicago 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Saint-Louis - Chicago 4-3 a.p. (1-0,0-2,2-1,1-0)

Detroit - Toronto 6-3 (1-1,4-1,1-1)
Detroit - Toronto 6-2 (1-0,3-1,2-1)
Toronto - Detroit 4-2 (2-0,0-1,2-1)
Toronto - Detroit 3-2 (0-0,2-2,1-0)
Detroit - Toronto 4-5 a.p. (2-1,2-2,0-1,0-1)
Toronto - Detroit 3-7 (2-1,0-5,1-1)
Detroit - Toronto 3-4 a.p. (1-1,2-1,0-1,0-1)

Ed Belfour, le gardien de Chicago, casse la douche, la cafetière et la télévision du vestiaire visiteur de la St. Louis Arena, furieux parce que Brett Hull a selon lui fait obstruction sur lui dans le but décisif de Janney. Ce qui a sans doute aussi motivé cette colère, c'est que le duel de gardiens a clairement tourné en faveur de son vis-à-vis Curtis Joseph. La série Detroit-Toronto est beaucoup plus offensive, et elle se termine par le but gagnant en prolongation du petit ailier russe champion olympique Nikolaï Borshchevsky.

Division Smythe (19, 21, 23, 25, 27 et 29 avril 1993)

Vancouver - Winnipeg 4-2 (2-1,0-0,2-1)
Vancouver - Winnipeg 3-2 (1-0,1-1,1-1)
Winnipeg - Vancouver 5-4 (3-1,0-2,2-1)
Winnipeg - Vancouver 1-3 (0-1,1-1,0-1)
Vancouver - Winnipeg 3-4 a.p. (3-1,0-1,0-1,0-1)
Winnipeg - Vancouver 3-4 a.p. (1-1,1-1,1-1,0-1)

Calgary - Los Angeles 3-6 (0-1,1-3,2-2)
Calgary - Los Angeles 9-4 (0-1,5-0,4-3)
Los Angeles - Calgary 2-5 (0-2,1-1,1-2)
Los Angeles - Calgary 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Calgary - Los Angeles 4-9 (0-3,2-2,2-4)
Los Angeles - Calgary 9-6 (3-2,3-3,3-1)

La validation du but qualificatif de Greg Adams pour Vancouver provoque l'ire des supporters de Winnipeg car l'ailier a percuté le gardien avant d'envoyer le palet dans les filets avec l'arrière de son patin. Déjà, son premier but était entaché d'une crosse haute.

 

Finales de division

Division Adams (2, 4, 6 et 8 mai 1993)

Montréal - Buffalo 4-3 (2-1,1-2,1-0)
Montréal - Buffalo 4-3 a.p. (1-2,2-0,0-1,1-0)
Buffalo - Montréal 3-4 a.p. (0-2,2-0,1-1,0-1)
Buffalo - Montréal 3-4 a.p. (1-1,0-2,2-0,0-1)

Les Sabres dominent chaque match au nombre de tirs, mais Patrick Roy tient le fort. Vincent Damphousse, Guy Carbonneau, Gilbert Dionne et Kirk Muller marquent les buts décisifs.

Division Patrick (2, 4, 6, 8, 10, 12 et 14 mai 1993)

Pittsburgh - New York Islanders 2-3 (1-2,1-1,0-0)
Pittsburgh - New York Islanders 3-0 (1-0,0-0,2-0)
New York Islanders - Pittsburgh 1-3 (0-2,1-0,0-1)
New York Islanders - Pittsburgh 6-5 (0-0,2-1,4-4)
Pittsburgh - New York Islanders 6-3 (3-0,1-2,2-1)
New York Islanders - Pittsburgh 7-5 (2-1,2-3,3-1)
Pittsburgh - New York Islanders 3-4 a.p. (0-0,1-1,2-2,0-1)

Les Penguins de Pittsburgh sont les grands favoris pour obtenir une troisième Coupe Stanley consécutive, une performance que personne n'a réussi depuis les New York Islanders dix ans plus tôt. Mais les Isles font en sorte de ne pas être imités en se qualifiant sur un but en prolongation de l'attaquant tchèque David Volek, en 2 contre 1 avec Ferraro. Le défenseur Darius Kasparaitis commence à se tailler une réputation avec ses charges souvent vicieuses qui neutralisent les stars offensives Mario Lemieux et Jaromír Jágr.

Division Norris (3, 5, 7, 9, 11, 13 et 15 mai 1993)

Toronto - Saint-Louis 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,0-0,1-0)
Toronto - Saint-Louis 1-2 a.p. (1-1,0-0,0-0,0-0,0-1)
Saint-Louis - Toronto 4-3 (1-2,2-0,1-1)
Saint-Louis - Toronto 1-4 (1-1,0-1,0-2)
Toronto - Saint-Louis 5-1 (2-1,2-0,1-0)
Saint-Louis - Toronto 2-1 (0-1,0-0,2-0)
Toronto - Saint-Louis 6-0 (4-0,2-0,0-0)

Curtis Joseph, le gardien de Saint-Louis, retarde longtemps l'échéance, mais les Toronto Maple Leafs, largement dominateurs, finissent par en venir à bout.

Division Smythe (2, 5, 7, 9, 11 et 13 mai 1993)

Vancouver - Los Angeles 5-2 (3-1,1-1,1-0)
Vancouver - Los Angeles 3-6 (2-3,1-2,0-1)
Los Angeles - Vancouver 7-4 (0-0,2-2,5-2)
Los Angeles - Vancouver 2-7 (1-1,1-4,0-2)
Vancouver - Los Angeles 3-4 a.p. (1-2,2-1,0-0,0-0,0-1)
Los Angeles - Vancouver 5-3 (1-0,3-2,1-1)

Les Kings de Los Angeles, seule équipe américaine de la division Smythe (jusqu'à l'arrivée de San José l'an passé), mettent fin à dix années de domination canadienne. Le tournant de la série est le match 5 où Gry Shuchuk, un temps blessé et rentré au vestiaire, revient au jeu et marque le but vainqueur en deuxième prolongation.

 

Finale de conférence de Galles (16, 18, 20, 22 et 24 mai 1993)

Montréal - New York Islanders 4-1 (1-0,2-0,1-1)
Montréal - New York Islanders 4-3 a.p. (0-1,2-0,1-2,0-0,1-0)
New York Islanders - Montréal 1-2 a.p. (0-0,1-0,0-1,0-1)
New York Islanders - Montréal 4-1 (0-0,1-1,3-0)
Montréal - New York Islanders 5-2 (2-0,3-1,0-1)

Entre deux équipes fortes en prolongation, c'est Montréal qui se montre le plus fort grâce à Stéphan Lebeau et Guy Carbonneau. Les Canadiens étendent ainsi leur série à 11 victoires de suite avant que les Islanders leur prennent une petite manche.

Finale de conférence ouest (17, 19, 21, 23, 25, 27 et 29 mai 1993)

Toronto - Los Angeles 4-1 (1-0,0-1,3-0)
Toronto - Los Angeles 2-3 (2-1,0-1,0-1)
Los Angeles - Toronto 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Los Angeles - Toronto 2-4 (1-3,0-1,1-0)
Toronto - Los Angeles 3-2 a.p. (0-0,1-2,1-0,1-0)
Los Angeles - Toronto 5-4 a.p. (1-1,3-1,0-2,1-0)
Toronto - Los Angeles 4-5 (0-2,2-1,2-2)

Les Maple Leafs n'ont pas eu une équipe aussi compétitive depuis longtemps et se voient bien accéder à une finale qu'ils attendent depuis 26 ans. Ils mènent dans la série quand, en prolongation du sixième match, la crosse haute de Wayne Gretzky coupe le mention de Doug Gilmour. Beaucoup s'attendent à une pénalité voire une expulsion, mais "La Merveille" est indemne de la moindre sanction... et marque le but vainqueur quelques minutes plus tard. Tout le Canada veut voir la "finale de rêve" Montréal-Toronto, mais Gretzky anéantit les rêves de tout un peuple - le sien - en réussissant ce qu'il décrira comme le meilleur match de sa carrière en NHL : 3 buts et 1 assist.

 

Finale (1er, 3, 5, 7 et 9 juin 1993)

Montréal - Los Angeles 1-4 (1-1,0-1,0-2)
Montréal - Los Angeles 3-2 a.p. (1-0,0-1,1-1,1-0)
Los Angeles - Montréal 3-4 a.p. (0-1,3-2,0-0,0-1)
Los Angeles - Montréal 2-3 a.p. (0-1,2-1,0-0,0-1)
Montréal - Los Angeles 4-1 (1-0,2-1,1-0)

Les Kings n'en finissent plus de vouloir briser les rêves canadiens. Ils remportent le premier match et mènent 2-1 au deuxième match lorsque l'entraîneur montréalais Jacques Demers demande à ce que la courbure de la crosse de Marty McSorley soit mesurée : le défenseur de Los Angeles est pénalisé de deux minutes pour équipement illégal. Demers sort alors son gardien Patrick Roy pour jouer à 6 contre 4, et Éric Desjardins égalise d'un lancer de la ligne bleue. Le défenseur Desjardins, qui a déjà ouvert le score, réussit même un hat-trick en marquant à la première minute de la prolongation. Le coup tactique de Demers a ainsi été le tournant de la série.

À Los Angeles, les deux buts en prolongation de John LeClair à la suite (l'Américain est le premier à réussir cet exploit depuis le légendaire Maurice Richard en 1951) mettent fin à tout suspende. Les Canadiens sont sacrés à domicile grâce à un doublé de Paul DiPietro, sans laisser Gretzky tirer une seule fois du match. C'est la 24e Coupe Stanley de Montréal, qui en aura donc remporté une à chaque décennie dans ce siècle.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Patrick Roy (Montréal).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                         MJ   B   A  Pts   +/-  Pén
1 Wayne Gretzky (CAN)      Los Angeles   24  15  25   40   +6    4'
2 Doug Gilmour (CAN)       Toronto       21  10  25   35   +16  30'
3 Tomas Sandström (SUE)    Los Angeles   24   8  17   25   -2   12'
4 Vincent Damphousse (CAN) Montréal      20  11  12   23   +8   16'
5 Luc Robitaille (CAN)     Los Angeles   24   9  13   22   -13  28'
6 Ray Ferraro (CAN)        NY Islanders  18  13   7   20   +5   18'
7 Wendel Clark (CAN)       Toronto       21  10  10   20   +15  51'
8 Dave Andreychuk (CAN)    Toronto       21  12   7   19   +6   35'
9 Mario Lemieux (CAN)      Pittsburgh    11   8  10   18   +2   10'

 

 

La saison précédente (1991/92)

La saison suivante (1993/94)

 

Retour aux archives