Qualifications pour les Jeux Olympiques 2010, féminines

 

Pré-qualifications

Groupe A (du 2 au 7 septembre 2008 à Liepaja, Lettonie)

Bulgarie - Italie 0-41 (0-17,0-12,0-12)
Slovaquie - Lettonie 2-0 (2-0,0-0,0-0)

Croatie - Bulgarie 30-1 (8-0,13-0,9-1)

Italie - Slovaquie 1-3 (1-2,0-1,0-0)
Lettonie - Croatie 9-0 (1-0,3-0,5-0)

Bulgarie - Lettonie 0-39 (0-14,0-11,0-14)

Slovaquie - Bulgarie 82-0 (31-0,24-0,27-0)
Italie - Croatie 8-0 (1-0,4-0,3-0)

Lettonie - Italie 5-1 (3-0,1-1,1-0)
Croatie - Slovaquie 1-18 (1-5,0-9,0-4)

Classement : 1 Slovaquie 12, 2 Lettonie 9, 3 Italie 6, 4 Croatie 3, 5 Bulgarie 0.

Meilleure marqueuse : Martina Velickova (Slovaquie), 24 points (11 buts + 13 assists).

La Bulgarie s'est inscrite dans ces qualifications olympiques avant même d'avoir joué son premier championnat du monde. C'est sans doute prématuré et inutile, si ce n'est pour encaisser un score-record dans le hockey international féminin, 82-0 ! Dans les deux matches importants du tournoi, la gardienne Zuzana Tomcikova ne laisse guère de chance aux Lettonnes et aux Italiennes. La Slovaquie, supérieure dans tous les domaines, se qualifie logiquement pour le tour final.

 

Groupe B (du 3 au 5 septembre 2008 à Maribor, Slovénie)

Norvège - Grande-Bretagne 3-1 (1-0,0-1,2-0)
Slovénie - Autriche 0-7 (0-1,0-4,0-2)
Autriche - Norvège 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Slovénie - Grande-Bretagne 1-5 (0-2,1-1,0-2)
Grande-Bretagne - Autriche 4-3 a.p. (1-1,2-1,0-1,1-0)
Norvège - Slovénie 15-1 (7-0,5-0,3-1)

Classement : 1 Norvège 9, 2 Grande-Bretagne 5, 3 Autriche 4, 4 Slovénie 0

Meilleure marqueuse : Denise Altmann (Autriche), 7 points (3 buts + 4 assists).

La Norvège se qualifie dans la douleur face à des Autrichiennes en progrès constant mais trop peu collectives. Henriette Sletbak manque son tir de pénalité face à Sandra Borschke, et c'est finalement Camilla Hille qui marque le but vainqueur. Les Scandinaves usent la tactique originale de partager chaque match moitié-moitié entre leurs deux gardiennes Jorid Dagfinrud Oiestad et Christine Smestad, et toutes deux tiennent bien leur place.

 

Tour final de qualification

Groupe C (du 6 au 9 novembre 2008 à Bad Tölz, Allemagne)

Kazakhstan - France 6-1 (1-0,2-1,3-0)
Allemagne - Slovaquie 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Kazakhstan - Slovaquie 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Allemagne - France 7-2 (1-0,3-0,3-2)
Slovaquie - France 3-1 (1-0,1-0,1-1)
Allemagne - Kazakhstan 1-3 (1-0,0-2,0-1)

Classement : 1 Slovaquie 9, 2 Kazakhstan 6, 3 Allemagne 3, 4 France 0

Meilleure marqueuse : Martina Velickova (Slovaquie), 4 points (1 but + 3 assists).

Meilleure gardienne : Zuzana Tomcikova (Slovaquie).

Meilleure arrière : Galina Shu (Kazakhstan).

Meilleure attaquante : Bettina Evers (Allemagne).

La gardienne Zuzana Tomcikova, qui évolue dans l'université américaine de Bemidji State après avoir joué au Canada et en Suède, avait déjà été remarquée dans les divisions inférieures, mais devient maintenant une héroïne du hockey mondial en qualifiant les inattendues Slovaques pour les Jeux olympiques de Vancouver. Tour à tour, elle blanchit les Allemandes (malgré un bilan de 9 tirs à 36 !) puis les Kazakhes avant de se reposer le dernier jour puisque son équipe est déjà qualifiée. La Slovaquie, qui était encore en division II il y a un an et demi, sera l'invitée-surprise des Jeux olympiques, elle qui n'a encore jamais joué contre une équipe de l'élite mondiale. Pour l'Allemagne, qui vient de subir sa première relégation au printemps, cette seconde désillusion fait mal. Le retour de la recordwoman des sélections, Christina Fellner (née Oswald), revenue sur sa retraite, n'aura pas suffi.

 

Groupe D (du 6 au 9 novembre 2008 à Shanghai, Chine)

Japon - République Tchèque 3-2 (2-1,1-1,0-0)
Chine - Norvège 5-0 (2-0,2-0,1-0)
Japon - Norvège 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Chine - République Tchèque 4-3 (1-1,1-2,2-0)
Norvège - République Tchèque 2-1 t.a.b. (1-0,0-1,0-0,0-0,1-0)
Chine - Japon 2-0 (0-0,1-0,1-0)

Classement : 1 Chine 9, 2 Japon 6, 3 Norvège 2, 4 République Tchèque 1.

Meilleure marqueuse : Rui Sun (Chine), 9 points (3 buts + 6 assists).

La seconde gardienne chinoise Yao Shi remplace Dandan Jia alors que son équipe est menée 2-3 par la République Tchèque. Elle n'encaissera aucun but, faisant face à seulement 2 tirs contre les Tchèques qui accumulent cinq pénalités en troisième période, mais à 22 tirs contre les Japonaises dans un match serré qui bascule là encore en supériorité numérique, sur un but de Liang Tang qui débloque la situation. Encouragée par 2200 spectateurs dans une patinoire de Shanghai surtout utilisée par des expatriés en temps normal, la Chine retrouve les Jeux olympiques et effacent le faux-pas de Pékin quatre ans plus tôt contre les Suissesses.

 

 

Retour aux archives